•  

     Vacances de Noël 2019 en Andalousie:

    Cordoue - Séville - Grazalema - Ronda - Antequera / Parc El Torcal - Grenade

     

    Traversée par l'un des plus grands fleuves du pays; le Guadalquivir, et terre du plus haut massif espagnol; la Sierra Nevada, l'Andalousie est un vaste territoire qui compte 8 provinces qui s'étendent du désert de Tabernas à l'est jusqu'à l'océan Atlantique (Costa del Sol) et la frontière portugaise. L'Andalousie offre une variété de paysages, plus qu'on ne le croit, avec ses champs d'oliviers, d'orangers, des vignobles, des zones désertiques, des plages, un relief montagneux et même de la verdure. Du côté du patrimoine, ses envahisseurs successifs ont laissé leur empreinte dans les trois villes qui se partagent les plus importants monuments arabo-andalous: Grenade, Séville et Cordoue.

    Vous l'aurez compris, cette vaste région qui forme le Sud de l'Espagne donne l'opportunité d'établir un programme selon ses goûts: farniente sur la Costa del Sol, découverte des villages blancs, randonnées dans les parcs naturels et le désert, visite des principales cités historiques.

     

    ANDALOUSIE

     

     

    J1 samedi 21 décembre: trajet Gers - Calatayud = 455 km  

     

    Nous partons de bonne heure de notre domicile dans le Gers et nous rejoignons l'Espagne par Montréjeau, Saint Béat, le Val d'Aran et Huesca. De la pluie et de fortes rafales de vent rendent la conduite pénible l'après midi. Première soirée & nuit étape à l'aire camping car gratuite de Calatayud. Places larges et plates sur un parking à partager avec les voitures. Endroit calme et propre. Possibilité de vidanger. https://www.areasac.es/calatayud/zaragoza/calatayud_2652_1_ap.html

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

     

    J2 dimanche 22 décembre: trajet Calatayud - Tolède = 303 km / Demi journée sur Tolède

     

    Trajet sur Tolède dans la matinée. Le vent persiste. Quelques paysages nous font penser à l'ouest américain. Nous n'avons pas d'habitude une mascotte sur le tableau de bord mais en cette période de Noël, nous y avons invité un joli petit renne et placé un petit sapin.

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE  ANDALOUSIE


    Après midi sur Tolède sans pluie. Un grand parking accueille tous les véhicules en contrebas de la ville, facilement accessible ensuite par des escalators (car ça grimpe!). Tolède a été habitée par des communautés Arabes, Chrétiennes et Juives pendant des siècles, cela se reflète dans son patrimoine architectural et culturel. L'imposant alcazar domine la ville, on s'en rend bien compte lorsqu'on contourne celle-ci avec le camping car (places disponibles pour des arrêts photos). 

    ANDALOUSIE

     

        ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE 

    ANDALOUSIE

     

     

     Nous roulons un peu et nous arrêtons sur une aire de services de l'autovia où nous dînons et passons la nuit.

     

    J3 lundi 23 décembre: trajet Tolède-Cordoue = 340 km / Demi journée sur Cordoue

     

    Nous arrivons à l'aire de Cordoue, il y a beaucoup de places disponibles sur cette grande aire (la ville a connu de fortes pluies la semaine précédente, cela a du faire partir du monde). Nous y passerons 48h pour 35.90 euros + 2 euros pour le plein d'eau. L'aire est proche du centre historique et de petits supermarchés,  tout peut se faire à pied, c'est bien agréable. En cas de problème avec la borne de paiement ou de services, on peut s'adresser au personnel du parking voiture adjacent, à l'écoute. L'aire est en bord de route mais nous entendons peu la circulation la nuit.

    https://www.areasac.es/cordoba/cordoba/cordoba_1911_1_ap.html

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

       

    Après la pause déjeuner en plein air, nous partons découvrir la ville. Nous passons par la Puerta de l'Almodovar pour entrer dans la vielle ville dans laquelle se trouve la plupart des principaux monuments. L'ancien quartier juif (Juderia) constitue le coeur de Cordoue: on apprécie beaucoup de pouvoir marcher dans les rues pavées étroites peu fréquentées par les voitures, on prend le temps d'admirer les balcons en fer forgé, les fleurs, les mosaïques. Très peu de choses semblent avoir changées, on se croirait à une autre époque dans ses petites ruelles. Le ciel est bien bleu, le soleil au rendez-vous, la température douce (18°), quelle riche idée nous avons eue de partir en Andalousie l'hiver!

     

    ANDALOUSIE  

     

     ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

       

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

                 ANDALOUSIE

     

    Nous visitons la Mezquita, la Grande Mosquée offre un superbe témoignage de la civilisation musulmane. Cordoue est un livre ouvert d'histoire; on y suit les traces de l'Espagne islamique, période pendant laquelle les Maures et leurs alliés berbères donnèrent naissance à la plus brillante civilisation d'Europe du Haut Moyen Age. Capitale de ce territoire nommé "Al Andalous", Cordoue était une ville où les arts et les sciences s'épanouissaient et où les différentes communautés cohabitaient en bonne intelligence (plus d'informations sur ces points pendant la visite de la Torre Calahorra).

    Mais revenons à la Mezquita; construite en 785, la mosquée originelle a connu de nombreuses modifications par la suite, comme l'ajout du Mihrab, niche orientée vers la Mecque. Au XVIème siècle, la construction d'une cathédrale au sein même du monument entraîna la destruction d'une partie de ses magnifiques rangées de colonnes. 

     

    ANDALOUSIE

      

      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIEANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     

    Une forêt de colonnes...850 colonnes de granit de jaspe et de marbre soutiennent le toit de la Mosquée. Beaucoup proviennent d'édifices romains et wisigothiques.  

    ANDALOUSIE

       Le Mirhab abrite les paroles du Coran. La Torre del Alminar haute de     93m. Son clocher incorpore le premier étage de l'ancien minaret.

    Pour en savoir plus sur la Mezquita http://www.andalousie-tourisme.com/cordoue/mezquita/

     

         ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

    La visite de la Mezquita est très dense, je conseille de prendre un audioguide afin d'avoir des éléments sur ce riche patrimoine religieux et architectural. Tarif: adultes = 10 euros, pas de billeterie en ligne. Nous ressortons par le patio de Los Naranjos surplombé par la Torre del Alminar. Avant de retourner au camping car, nous prenons l'apéritif dans le marché couvert (belle construction en fer forgé) El Mercado Victoria, lieu à la mode pour manger sur le pouce les spécialités andalouses et ibériques et y boire un coup. C'est sympa mais les tarifs sont assez élevés.

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE ANDALOUSIE

     

     

     J4 mardi 24 décembre: journée sur Cordoue

     

    Ce matin, nous visitons la Torre de Calahorra, Adultes = 5 euros, Enfant jusqu'à 15 ans = 2.50 euros Il s'agit de la tour défensive la plus ancienne de Cordoue, à l'extrémité sud du Pont Romain, face à la Mezquita. Elle abrite aujourd'hui le musée Al Andalous qui retrace les périodes de coexistence pacifique des communautés juives, chrétiennes et musulmanes désireuses alors de respecter les autres cultures et d'échanger sur la leur. On commence par le rez de chaussée où des personnages -des philosophes arabes- nous donnent leur vision sur l'importance de la culture, de la tolérance et du bien vivre ensemble. Dans les autres salles sont exposés outils chirurgicaux et maquettes des monuments de la ville. Des éléments sur les personnages importants de la ville, l'art de vivre, l'éducation, l'agriculture nous sont donnés et nous découvrons stupéfaits que dans le passé le mélange entre cultures/sciences orientales et occidentales fonctionnait... Quel recul depuis! Nous accédons à la fin de la visite en haut de la tour par un escalier étroit en colimaçon avec une belle vue sur le Pont Romain et le fleuve Guadalquivir (à la couleur marron en raison des crues récentes) en récompense.

     

    ANDALOUSIE

      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

         ANDALOUSIE

    La Porte du Pont Romain 

    ANDALOUSIE

     

     Nous nous baladons dans le centre historique de la ville. J'adore tous ces orangers dans les rues et sur les places (mais attention, inutile d'en cueillir, ces oranges là sont très amères, les touristes le font puis les jettent au pied de l'arbre).

    ANDALOUSIE

        ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

      ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    Au fil de notre déambulation, nous tombons sur la grande place rectangulaire Plaza de la Corredera bondée de monde, terrasses et intérieur des cafés pleins. Cette place accueille un marché aux puces tous les samedis.

     

    ANDALOUSIE

           ANDALOUSIE

    Un petit arrêt au Mercardo Victoria à nouveau ce soir avant de savourer notre dîner de Noël dans le camping car. Au menu tapas franco-espagnoles: tortillas, jambon serrano, crevettes, foie gras du Gers... On appelle plusieurs membres de la famille en mode vidéo, papi et mamie sont ravis de voir leurs petits-enfants en direct, la technologie a du bon! 

       

    J5 mercredi 25 décembre: trajet Cordoue - Séville = 144 km  / demi journée sur Séville

     

    Nous quittons la belle Cordoue sans avoir visité l'Alcazar de los Reyes, nous aurions du le faire le premier jour, ensuite entre les horaires restreints du hors saison et Noël, nous avons trouvé porte close, dommage.

    ANDALOUSIEIl n'y a pas que les palmiers qui sont géants!

      ANDALOUSIE

    Nous quittons Cordoue en fin de matinée. Ce court séjour nous a ravis, la ville est magnifique et agréable à parcourir. Nous tentons de trouver une aire à Séville sans grande conviction au vu des commentaires plutôt négatifs lus sur Park4Night. Nous trouvons avec difficulté une aire glauque, qui a l'air désaffectée et squattée (avenida de Maestranza) donc nous filons en direction de Puerte Gelves à 8km de Séville où se trouve une aire qui m'avait été recommandée. L'aire est en bord d'une marina, elle est propre, calme et sécurisante. Il y a un petit bloc sanitaire avec WC et douches. 12.10 euros plein d'eau compris + 2.80 euros pour l'électricité. Le personnel du bureau d'accueil de la marina gère les entrées et les paiements. Nous bullons au soleil avant de prendre le bus pour Séville en fin d'après midi (arrêt de bus à 100m), il y a normalement une bonne fréquence de passage des bus mais là, un jour férié, nous attendons un petit moment sous une chaleur inhabituelle pour nous un mois de décembre, ma petite me dit d'ailleurs: "mais c'est l'été ici ou quoi?" happy  

    http://www.puertogelves.es/es/auto-caravanas  

    https://www.park4night.com/lieu/12067//gelves-3-carretera-sevilla-coria/spain/sevilla/Paying-motorhome-area?fbclid=IwAR09JvINyYhK5D55H2SlJcyKeIs9GUzJOnr_L9yb5FHwLfa0ZCBHQkbWSe8

     

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

    Le premier beau monument que nous voyons de Séville est le palais Alfonso XIII de style mudejar. Construit dans les années 1920 pour l'Exposition Universelle, c'est à présent un hôtel grand luxe (comptez un bon millier d'euros la nuit). Nous passons ensuite devant le Palais de San Telmo et ses façades aux couleurs chaudes, siège du gouvernement autonome andalou. 

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

       ANDALOUSIE  

    Le jour a déjà bien décliné quand nous arrivons au coeur historique de Séville. La Plaza de Espana est tout de même magnifique. Construite pour l'Exposition Universelle de 1929, son architecture avait évidemment pour but d'en mettre plein la vue aux visiteurs. Au sein de sa forme elliptique se dresse le palais central en briques, un savant mélange néo renaissance, gothique et mudejar, sans oublier les éléments de décoration en céramique, fer forgé, marbre...Tout le long des murs en contrebas du palais se trouvent des bancs en mosaïque représentant chaque province espagnole avec sa carte, son blason et un moment de son histoire. Les touristes sont nombreux, ne croyez pas être seuls au monde sur la période des fêtes de fin d'année en Andalousie. Un canal borde la palais avec une promenade possible en barque. Il est enjambé par quatre ponts de briques et de céramique, un pour représenter chaque "royaume" d'Espagne: Castille, Léon, Aragon et Navarre. Au milieu de la place se dresse une fontaine qui n'avait pas fait l'unanimité au XXème siècle car certains considéraient qu'elle rompait l'harmonie de la place.

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   

    ANDALOUSIE

            

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

            

    Nous voulons dîner en ville mais pas évident de trouver un restaurant ouvert un jour férié. Nous trouvons finalement un pub irlandais dans lequel nous mangeons des hamburgers frites! Retour à l'aire avec un taxi.

        

    J6 jeudi 26 décembre: journée sur Séville

     

    ll fait frais ce matin. Aujourd'hui visite de la Cathédrale et de son clocher Giralda dans le quartier de Santa Cruz, ancien quartier juif de la ville. Nous avions réservé la visite en ligne, ce qui nous a évité de faire la queue, un très bon plan vue la longueur de la file d'attente carrément décourageante.  https://www.catedraldesevilla.es/

    Ancienne mosquée bâtie à la fin du XIIème siècle, les seuls vestiges de cette période sont le Patio de Los Naranjos et la Giralda; ancien minaret qui offre de superbes vues sur la ville (pas d'escaliers, accès étroit et très pentu). La construction de la cathédrale chrétienne commença au début du XVème siècle pour s'achever à sa fin. Le style gothique est très clairement identifiable. Christophe Colomb repose dans cette cathédrale.

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     

    Après une pause déjeuner tardive (nous avions la visite de la cathédrale à 11h30), nous arpentons le quartier El Arenal. Nous passons devant les arènes d'un blanc éblouissant Plaza de Toros de la Real Maestranza. Au fil des rues, nous voyons de beaux édifices que je ne parviens pas à identifier. Il fait 20° mais il souffle une brise fraîche et nous supportons bien notre pull / veste à l'ombre des rues.

    ANDALOUSIE

        ANDALOUSIE
     

          

    ANDALOUSIE  

         ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     


         

    ANDALOUSIE

       

        ANDALOUSIE 

    Iglesia del Salvador

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

               

    Des perruches volent en liberté dans les parcs de Séville. A gauche, La Torre de Oro, tour construite au XIIème siècle par les Maures pour surveiller le port. Aujourd'hui la tour abrite un petit musée maritime.  

    Retour à l'aire de Puerto Gelves en début de soirée.

     

    J7 vendredi 27 décembre: demi journée sur Séville puis trajet vers Grazalema = 120 km

     

    Nous quittons l'aire de Gelves pour nous rendre à Séville où la visite de l'Alcazar nous attend à 13h (réservation faite en ligne bien à l'avance). Nous nous garons en face du Club Nautique, Paseo Romeros de Sevilla sur un grand terrain de terre sèche où de nombreux véhicules sont garés, y compris des vans et camping cars qui y sont installés. Franchement, ça va bien pour visiter la ville quelques heures (20 minutes à pied du centre) mais pour y faire étape, l'endroit n'est pas du tout agréable, il y a des détritus, du verre sur le sol et je ne m'y sentirais pas en sécurité.

    Nous mangeons de bonne heure dans le camping car et nous nous rendons à l'Alcazar. Résidence des rois espagnols pendant sept siècles, le palais reste utilisé par la famille royale à l'étage. Les Maures ont commencé sa construction en 844 et les souverains chrétiens qui suivirent prirent soin d'employer des artisans capables de conserver et perpétuer l'art mudéjar. Parmi les monarques qui y résidèrent, retenons Charles Quint qui y fit construire de luxueux appartements.

    Nous commençons par la visite intérieure de l'Alcazar: Salones de Carlos V; où tapisseries et azulejos ornent les appartements et la chapelle de Charles Quint. Puis nous découvrons les différents patios comme El Patio de las Doncellas, El Patio del Yeso et d'autres encore ainsi que le Salon des Ambassadeurs (de los Embajadores) et sa superbe coupole en bois gravé et doré.        

    ANDALOUSIE    

        

          

     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  

       

    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE

       ANDALOUSIE             ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    Nous continuons la visite en extérieur à la découverte des jardins de l'Alcazar. Un véritable enchantement: orangers, palmiers, végétation verdoyante, bassins, fontaines, labyrinthe végétal, petits pavillons...La promenade dans ce beau mélange de couleurs et de styles: arabe, renaissance, moderne est très agréable. On y passerait des heures.   

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE            ANDALOUSIE             ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    Nous partons en milieu d'après-midi sur Grazalema qui fait partie des "Pueblos Blancos". Les villages blancs ont la particularité d'être perchés et parfois fortifiés car il fut un temps où habiter dans les plaines vous exposait au danger des razzias. Ce nom pour les désigner est tout simplement du à la couleur des façades de leurs maisons. Nous stationnons et faisons étape pour la soirée et la nuit sur le parking avant l'entrée du village. Il offre une belle vue sur celui-ci et nous pouvons atteindre le village à pied en toute sécurité sur un trottoir. https://www.park4night.com/lieu/29289//grazalema-a-372/spain/c%C3%A1diz#prettyPhoto

     

    Le soleil décline vite, nous faisons un petit tour sur la place principale du village puis pause apéro dans un bar avec du bon fromage de chèvre local.

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

         

    J8 samedi 28 décembre: matinée sur Grazalema puis trajet vers Ronda = 31 km  après midi sur Ronda

     

    Ce matin, on laisse l'adolescent dormir un peu, mon mari en profite pour aller faire un footing et nous ramène de belles photos avec des vautours (très nombreux dans les parages). La petite et moi explorons les environs. Nous avons aperçu des cochons sur un grand terrain pas loin du parking mais ils sont sur les hauteurs, difficile de bien les voir, jusqu'à ce qu'un villageois vienne avec des glands. Il siffle et les cochons se mettent aussitôt à courir et à converger vers lui, ils ont l'habitude du signal!

    ANDALOUSIE

      

        

    ANDALOUSIE

     

      ANDALOUSIE   

     

        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE 

     

    Ensuite, nous montons tous ensemble au village blanc. Il y a du monde sur la place mais dans les ruelles pavées, nous ne voyons que très peu d'âmes. C'est troublant, car les maisons sont bien habitées pourtant mais il règne un calme serein au sein du village. Les façades sont d'un blanc impeccable qui vous ferait presque mal aux yeux tellement qu'il est propre! Le village est charmant mais y vivre suppose d'avoir le pied agile et d'aimer grimper même avec ses courses car bon nombre de maisons ne sont pas accessibles en voiture. Pour avoir une belle vue sur le village, il faut marcher jusqu'à la dernière hauteur.

    ANDALOUSIE

      

     

    ANDALOUSIE

      

    ANDALOUSIE                      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                      ANDALOUSIE

     

     

    Achat d'un excellent fromage et de miel à la boutique La Abuela Agustina. La propriétaire met un point d'honneur à vous expliquer la différence entre les fromages que vous goûtez, l'entreprise familiale a reçu de nombreux prix pour ses produits. Petit reportage en espagnol ici:   https://www.youtube.com/watch?v=q_EM08KxdSg

    Retour au parking pour la pause déjeuner avant de se mettre en route pour Ronda. Ce village nous a beaucoup plu. Le paysage est parsemé d'oliviers et de prés verts avec en toile de fond la sierra, c'est magnifique.

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    Le centre historique de Ronda est vraiment unique: bâti sur le rebord d'un plateau entaillé par un ravin: El Tajo, profond de 100m, c'est spectaculaire à voir. Avec une telle défense naturelle, la ville a été un des derniers bastions musulmans d'Andalousie. Les Chrétiens s'en emparèrent à la fin du XVème siècle et firent construire le Puente Nuevo au-dessus du Tajo au XVIIème. Le Pont Neuf relie la vieille ville, la cuidad, au quartier Mercadillo (où se trouve une des plus vieilles arènes d'Espagne) et aux quartiers modernes.

     

         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

    Etape à l'aire camping car de Ronda, 10 euros, 14 euros avec électricité. Plan de la ville disponible à l'accueil. Services en plus du plein+vidanges: karcher, aspirateur et vente bouteilles de gaz. Supermarché Mercadonia à 500m, quelques cafétérias et rôtisserie à proximité. Centre à une bonne vingtaine de minutes à pied.

    https://www.areasac.es/ronda/malaga/ronda-ciudad-ronda_6634_1_ap.html

    https://park4night.com/lieu/69726//ronda-7-calle-torero-francisco-romero/spain/m%C3%A1laga#.Xn-OV4hKhaQ

                

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

                ANDALOUSIE             ANDALOUSIEANDALOUSIE

     

    Ronda est très touristique et les rues commerçantes que nous remontons pour rejoindre l'aire sont bondées. Nous prenons un poulet rôti en chemin près de l'aire et un grand bocal d'olives très goûteuses à 2,50 euros seulement le kilo!

       

     

    J9 dimanche 29 décembre: trajet Ronda - Antequera = 87 km / randonnée au parc El Torcal - fin d'après midi & soirée sur Antequera

     

    Nous partons ce matin pour Antequera, nous traversons la ville sans nous y arrêter car nous montons vers le parc El Torcal. De beaux paysages se sont dévoilés depuis Ronda:

         ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE 

     

    La température est bien plus fraîche ici: 10° à midi. L'accès au parc est réglementé pendant les heures d'affluence. Il faut laisser son véhicule sur le parking prévu puis prendre une navette payante pour monter au parc. Si vous montez tôt le matin ou tard dans l'après midi, vous pouvez vous garer à l'entrée du parc (en voiture ou petit fourgon, en camping car c'est plus difficile je pense)http://www.torcaldeantequera.com/

    Un centre d'information vous indique les différents parcours que vous pouvez faire au sein du parc. Le parcours vert est court, accessible à tous les publics car facile, le parcours jaune est plus long mais sans grandes difficultés, le parcours rouge est plus difficile et peut se faire avec un guide. Nous choisissons le circuit jaune fait en deux petites heures. Les deux premiers parcours forment une boucle et se terminent au niveau du point de vue El Mirador las Ventanillas (derrière le centre d'information, accessible sans faire de randonnée) duquel on peut apercevoir Malaga par temps clair. C'est parti pour une randonnée parmi des formations karstiques impressionnantes. Le vent et la pluie ont façonné ces roches de nature calcaire.

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE          ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     

       ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

      

     

    Nous redescendons sur Antequera, c'est l'occasion d'avoir un super point de vue sur la ville fortifiée et l'imposante Alcazaba.

    ANDALOUSIE   

    ANDALOUSIE

      

    Après nous être garés à l'aire gratuite d'Antequera, nous rejoignons le centre historique et montons une ruelle en gradins afin d'atteindre l'Arco de los Gigantes, la place où se trouve la Collégiale Royale de Santa Maria La Mayor depuis laquelle nous avons un beau panorama de la ville. 

     

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

    https://www.areasac.es/antequera/malaga/antequera_3347_1_ap.html

    https://park4night.com/lieu/13989//antequera-calle-miguel-de-cervantes/spain/m%C3%A1laga#.XoDHdYgzZaQ

      

    ANDALOUSIE     ANDALOUSIE    ANDALOUSIE 

     

    ANDALOUSIE

     

    Retour en basse ville, sur la place Cozo Viejo, à la recherche d'un bar tapas dans le quartier. Nous en avons trouvé un qui nous a proposé des tapas bonnes et bien présentées avec un accueil chaleureux en prime: Arte de Tapas, calle Calzada.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

                                                                                    Patatas bravas, croquettes de jambon, crudités

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

    Houmous épicé et crudités                                 Chorizo, pommes et miel

     

    Nuit à l'aire. 

         

     

    J10 lundi 30 décembre: trajet Antequera - Grenade = 100 km  / demi journée sur Grenade

     

    Avant de quitter Antequera, mon mari s'est mis en tête de trouver l'usine qui fabrique les bonnes olives que nous avons achetées à la rôtisserie de Ronda... Donc, nous rentrons les coordonnées de l'entreprise Aceitunas Chicon Lebron et nous voilà dans une petite zone industrielle, devant un entrepôt fermé normalement en période de fêtes de fin d'année mais le portail est ouvert, il y a deux clients habituels donc le gardien qui habite là nous accueille aussi, il est très étonné de voir des touristes français en camping car venir jusqu'ici, on lui a dit qu'on venait de découvrir ces olives succulentes et qu'on ne pouvait pas repartir sans en ramener quelques bocaux. Il a bien rigolé. Nous repartons avec deux cartons de 6 kgs. Le prix du bocal d'un kilo? 1.80 euros!!  https://aceitunaschiconlebron.com/en/home/

     

    Après quelques courses, nous quittons Antequera à regret, la ville nous a bien plue. En route pour Grenade. Un incroyable bouchon nous accueille sur le périphérique, sûrement qu'un accident est responsable d'une telle congestion. Nous sortons, après beaucoup d'attente, au niveau d'un centre commercial, pour la pause déjeuner. Après une petite sieste du conducteur, nous décidons de nous rendre à l'Alhambra pour voir s'il n'y aurait pas des places remises en vente à la dernière minute (j'ai essayé de réserver des places 3 mois avant notre départ, en vain, complet!). Je dois dire que mon premier contact avec Grenade n'est pas tip top... L'Alhambra est un business bien rôdé, où la place de parking est à un tarif exorbitant, pas d'arrêt minute possible pour aller demander des renseignements. Il y a un monde fou. Les panneaux d'information affichent complet aujourd'hui et demain. Je pose une question à un employé qui me répond agacé que je n'ai qu'à lire le panneau devant la file qui nous indique un site internet à consulter à partir de 23h afin de voir si des places se libèrent. Nous reprenons le camping car, je sais pour avoir préparé le voyage, que nous n'allons pas séjourner dans  une aire sympa (puisqu'il y en a pas, une honte pour une si grande ville touristique) et que je n'ai repéré qu'un seul plan Park4Night qui a l'air de tenir la route...alors je croise les doigts. Nous le trouvons sans problème, il s'agit de places de parking le long d'un trottoir dans une zone résidentielle très calme. Il y a un fourgon et deux autres camping cars.

    https://www.park4night.com/lieu/30282//granada-26-calle-isla-de-la-gomera/spain/granada/Parking-jour-et-nuit#.XoDV8ogzZaQ

    Comme le dit un espagnol dans les commentaires: "el mejor aparcamiento que puedes encontrar en Granada sin volverte loco!" Avoir les coordonnées de ce spot nous a donc évité de devenir fous à chercher un endroit possible. Le lieu est sécurisant, calme de jour comme de nuit et on trouve un arrêt de tramway à une quinzaine de minutes à pied. Le camping car va donc rester en stationnaire et le tramway sera notre mode de transport pour visiter la ville.

    Nous prenons le tramway en fin d'après midi pour rejoindre le centre ville. Et nous nous contentons de voir l'Alhambra de loin perché sur la colline...(nous n'obtiendrons pas de places non plus par la suite). Vue depuis le Mirador de San Nicolas dans le quartier de l'Albaicin.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE

     

     

    J11 mardi 31 décembre: journée sur Grenade

     

    Comme d'autres villes andalouses, Grenade est le reflet d'un mélange de cultures et d'influences dont l'empreinte a marqué la ville au grès des époques. La culture arabe y est encore bien présente avec de nombreuses petites boutiques de produits traditionnels orientaux (vaisselle, babouches, djellabas, lanternes, photophores...) dans certaines ruelles du quartier de la cathédrale: l'Alcaceiria qui font penser à un souk.

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE ANDALOUSIE

     

      

    Les ruelles commerçantes débordent sur le quartier de l'Albaicin et elles grouillent de monde, je leur préfère les petites rues qui grimpent et vous font découvrir de jolies petites places et de coquettes villas - les Carmenes- avec de beaux jardins que l'on peut parfois entrevoir au travers d'un portail entrouvert, de grilles ou lorsqu'on surplombe une terrasse.

    ANDALOUSIE                  ANDALOUSIE

                                                         Iglesia de SANTA ANA au Nord de la Plaza Nueva

     

    Nous redescendons ce dédale de ruelles pour faire une pause devant la cathédrale édifiée au XVIème siècle au centre de l'ancienne médina musulmane.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                           ANDALOUSIE

                                                                                                 Entrée de la Chapelle Royale 

     

    Au fil de notre balade dans la ville, nous voyons aussi la Plaza Bib Rambla et sa fontaine de Los Gigantes et la Plaza Nueva où convergent tous les piétons. Des crèches temporaires ont été installées sous chapiteau. 

    ANDALOUSIE       ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                        ANDALOUSIE

     

    Nous retournons à l'heure du goûter au camping car pour nous reposer avant de retourner dans le quartier Albaicin vers 18h30 au restaurant Los Jardines de Zoraya pour le dîner du réveillon et un spectacle flamenco. Bon repas et un spectacle de qualité. 

    https://www.jardinesdezoraya.com/

    ANDALOUSIE    

       ANDALOUSIE   ANDALOUSIE 

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    Retour en taxi au camping car.   

     

       

    J12 mercredi 01 janvier: trajet Grenade - Valence = 490 km

     

    Aujourd'hui, journée de trajet vers Valence. Soirée et nuit étape à El Saler (banlieue de Valence) à l'aire camping car La Marina, 12 euros (tarif plus élevé pendant la période de Las Fallas), accueil moyen, un grand parking sans charme mais aire pratique pour visiter Valence, arrêt de bus à 50 m. Plage à proximité et quelques commerces à une dizaine de minutes à pied. Il y a plusieurs aires sur la même avenue. Possibilité également de rallier Valence en vélo, piste cyclable en face de l'aire, compter une bonne quarantaine de minutes.

    https://www.park4night.com/lieu/15060//val%C3%A8ncia-556-carrera-del-riu/spain/valencia/Private-car-park-for-campers-?fbclid=IwAR3KA9RZKXeEBlcYO_kFXGCITlMGPAFgafCz4f-QT1C9gNOyl18A4RKYzXY#prettyPhoto

     

     

    J13 jeudi 02 janvier: journée sur Valence

     

    Nous prenons le bus pour passer la journée sur Valence. Connue pour sa culture intensive d'agrumes, de fruits et de légumes rendue possible grâce à un bon système d'irrigation hérité des Romains et des Maures, ainsi que pour sa fête Las Fallas (mois de mars), la troisième ville d'Espagne possède un joli centre-ville très animé qui vaut bien d'y passer la journée (et plus, il y a beaucoup de choses à visiter). Pour nous, c'est une étape agréable sur notre trajet retour. La plupart des monuments à voir sont accessibles à pied depuis la Plaza del Ayuntamiento, grande place rectangulaire dominée par l'Hôtel de Ville. Petit tour d'horizon de la ville en vrac:

     

    ANDALOUSIE ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

    Torres de Serranos                   Le Miguelete, clocher de la Cathédrale sur la Plaza de la Reina

     

    ANDALOUSIE ANDALOUSIE                                                                                        

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE  

     Basilica de la Virgen de los Desamparados 

      

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

      

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

                   El Mercado Central

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

    La Poste et sa coupole                                                   La Gare

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE   

    Le Palau de la Musica, salle de concert 

     

    Nous terminons la journée par la visite du Musée de las Fallas où sont exposées des affiches et quelques créations épargnées pendant cette fête. D'immenses figures caricaturales en carton pâte appelées "ninots" sont consumées dans les flammes "fallas" la nuit du 19 mars pour célébrer la Saint Joseph. Pendant dix jours devant l'hôtel de ville a lieu un concert de pétards assourdissant: la "mascleta". C'est une fête espagnole très populaire. Mon mari y a assisté au début des années 2000 et avait adoré l'ambiance.

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

    Ces "ninots" n'étaient qu'une petite partie de compositions immenses comme le montre la photo ci-dessous:

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

     

    J14 vendredi 03 janvier: trajet Valence - Saillagouse = 471 km

    Etape au camping Le Cerdan pour saluer papi et mamie dans leur mobile home.

     

    J15 samedi 04 janvier: trajet Saillagouse - Gers = 240 km

     

     

    ANDALOUSIE

     

     


    votre commentaire
  • AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Ainsa est un coup de coeur, une ville où j'aime revenir (j'y suis allée 8 fois), que je prends plaisir à redécouvrir le temps d'un gros weekend avant la grosse période estivale. Peut-être parce qu'il s'agit de ma première destination hors France quand j'ai commencé ce mode de voyage? Un fourgon bricolé en 2000, nous dormions au plus près du lac à l'époque où il était accessible depuis toutes les rives (et pas seulement en bord et contrebas de la route comme aujourd'hui).

    AINSA

       AINSA

     

     Située dans la province de Huesca en Espagne à 65 km au sud de Saint Lary Soulan (65), la commune d'Ainsa-Sobrarbe (son nom complet) se divise en deux entités: la vieille ville médiévale perchée, nonchalante et la ville nouvelle en contrebas, dynamique, carrefour de nombreux sports et activités. Pour y accéder en venant de Saint Lary, on emprunte le tunnel d'Aragnouet-Bielsa.

    AINSA

     

     

     

     

    AINSA

     

     

     

    Pour se loger, il y a le camping Ainsa proche de la ville (15 minutes à pied), bon accueil, emplacements ombragés possibles, bar (boissons et glaces bon marché, l'Espagne c'est top aussi pour ça!), restaurant (bonnes grillades) et piscine l'été. Ce camping est ouvert de mai à fin septembre. https://www.campingainsa.com/

    AINSA

    Il est possible de dormir sur le parking qui se trouve derrière les remparts de la vieille ville. Le parking est payant le jour mais pas la nuit. J'ai interrogé deux camping caristes qui venaient d'y passer la nuit sans problème fin mai 2019. Il est référencé dans Park4Night https://park4night.com/lieu/8508//a%C3%ADnsa-calle-de-abajo/spain/huesca#prettyPhoto . Attention toutefois en haute-saison, peut-être que le stationnement de nuit n'est plus autorisé. Pour visiter la vieille ville, c'est le parking le plus près.

    Nous avons dormi une fois (mois d'avril) sur le parking en bout de pont, en face du jardin d'enfants/école. Il est également indiqué sur Park4Night https://park4night.com/lieu/25307//a%C3%ADnsa-1-calle-r%C3%ADo-cinca/spain/huesca/Parking-jour-et-nuit#prettyPhoto Ce parking est franchement moche mais aux portes de la ville et peu bruyant malgré le bord de route, il permet d'y passer la journée puis d'y dormir avant de poursuivre son itinéraire. Il est facile à repérer car il y a toujours un fourgon ou camping car garé. Il est bien situé, il permet de se garer facilement et gratuitement et de rejoindre la ville à pied en quelques minutes (bars, restos, boutiques). Si vous avez de jeunes enfants qui se lèvent tôt et qui ne peuvent rester dans le camping car (expérience :), traversez la route, vous avez des toboggans puis si vous contournez l'école et longez la rivière, vous trouverez d'autres jeux sur l'herbe.  

     

    Que faire / voir à Ainsa?

    La vieille ville est très jolie: ruelles pavées, maisons en pierre aux façades impeccablement entretenues et bien fleuries, tour carrée, cloître, large Plaza Mayor dominée par les remparts qui vous offrent un beau point de vue sur la Pena Montanesa, elle est classée parmi les plus beaux sites d'Espagne.

    AINSA

      AINSA  AINSAAINSA

     

     AINSA 

       AINSA   AINSA  AINSA

     

     

    Il reste quelques remparts qui permettent d'avoir une belle vue sur la Plaza Mayor et sur la Pena Montanesa, dont la silhouette omniprésente aux allures de forteresse nous est devenue familière au fil des séjours.

     

    AINSA

      

    AINSA
      

    AINSA

     
    Un Office de Tourisme se trouve au pied des remparts (il y en a un autre dans la ville basse) où vous pourrez vous procurer la carte des nombreux circuits de VTT par exemple. Il y a aussi sur ce site un petit musée ludo-éducatif sur la faune environnante et plus particulièrement les oiseaux et notamment l'emblème des Pyrénées aragonaises: le Gypaète barbu qui se nomme el quebrantahuesos en espagnol ("celui qui casse les os" car le Gypaète fait partie des vautours). A la fin de la visite, on peut voir quelques oiseaux recueillis blessés qui ne peuvent pas réintégrer la vie sauvage.

    AINSA

     

     

     

    AINSA

      

     

    La ville moderne quant à elle n'a pas d'intérêt particulier si ce n'est d'y trouver des bars, restaurants, petits supermarchés et boutiques (vêtements de sport/randonnée, produits artisanaux). Mon mari ne manque pas de nous mener à la "Panaderia Juste", petite boulangerie qui ne paie pas de mine mais artisanale, pour y acheter des croquants aux amandes.

    AINSA

     

    Il y a de jolis petits villages en pierre à découvrir ainsi que plusieurs ermitages et monastères autour d'Ainsà. De nombreuses randonnées s'offrent au choix des bons marcheurs dont la fameuse Pena Montanesa depuis le monastère San Victorian (11 km, prévoir 6 / 7h) que nous finirons bien par faire...

    Le tout petit village de Pueyo de Araguas, où de nombreuses maisons ont été rénovées et sont proposées aux locations de tourisme, est un bel exemple de village typique de cette partie de l'Aragon.

    AINSA

     

         AINSAAINSA 

     

    Au-dessus de ce village, un chemin menant à un petit ermitage (Santa Engracia) a été repéré par mon mari lors de son footing. Nous y sommes retournés en famille en fin d'après-midi avec le camping car.                           

    AINSAAINSA

       

       

    AINSA

      AINSAAINSA

     

    et toujours la Pena Montanesa en toile de fond

    AINSA

     

    AINSA  

     

    Nous redescendons ensuite rejoindre notre camping car que nous reprenons sur une petite route jusqu'au monastère San Victorian (visite de l'intérieur possible).

    AINSA

              AINSA

    AINSAAINSA

    AINSA

     

    AINSA

    Plusieurs points de départ de randonnées sont proposés depuis le monastère. Dès le mois de mai, il peut faire très chaud à Ainsa et alentours, il faut en tenir compte et choisir les horaires les mieux appropriés pour les balades et visites.

    Pour se rafraîchir, rien de mieux qu'une baignade dans le lac de Mediano, non loin de la ville d'Ainsa. Il s'agit d'une retenue d'eau artificielle sur le cours de la rivière Cinca qui alimente une centrale hydroélectrique depuis 1973. Pour ce faire, cinq villages ont été noyés, celui de Mediano par exemple dont le clocher de l'église résiste et émerge de temps à autre (véritable curiosité que certains touristes approchent en kayak). L'été, le niveau du lac baisse par endroits énormément.

    AINSA

     

    AINSA

      AINSA

     

        Attention, paysage aride, peu de végétation et peu d'arbres.

    AINSA

    AINSA


     

    L'eau du lac est bonne, on y entre facilement en été (à moins d'être très frileux ou non habitué aux lacs). Mettre les pieds dans la boue peut rebuter au début mais il suffit de vite se mettre à nager :)

    La plupart du temps, nous nous baignons dans la retenue (Embalse de Mediano) près du clocher du village englouti. En août 2019, nous avons découvert un spot à l'embouchure du Rio Cinca, méandre du lac où nous avons pu nous baigner (attention forts courants l'été lorsque le niveau d'eau a baissé, il faut rester là où on a pied) ainsi qu'une randonnée sympa à faire El Congosto de Entremon. Lieu de départ de plusieurs randonnées, on peut se garer en bord de route pour les voitures et le long d'un chemin qui mène à un champ (et autour du champ) pour les fourgons et camping cars.

    L'étoile rouge du haut indique l'endroit où nous avons l'habitude de nous baigner, l'étoile en dessous indique le lieu de baignade près de la randonnée à flanc de canyon El Congosto de Entremon (explications et photos plus bas). La flèche Usted està aqui indique le lieu où nous avons pu stationner et où des camping cars passent la nuit. 

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    Plus précisément: depuis Ainsa, il faut prendre la route A-138 en direction de Barbastro. A 18km, vous trouverez le Meson de Liguërre d'où part la route vers la Vallée de la Fueva. Après les trois premiers kilomètres (sans entrer dans le village de Liguërre de Cinca), vous arriverez au pont sur le barrage El Grado (et là vous verrez le spot pour se garer/bivouaquer).

     

    La randonnée El Congosto de Entremon ne présente pas de difficulté particulière (le dénivelé est faible) si ce n'est quelques passages plus étroits avec des câbles pour se tenir et un court passage avec des marches en fer mais rien de bien méchant (j'ai le vertige et nous étions avec notre fille de 4 ans; tout s'est bien passé). A certains endroits, le sentier est fait de pierres, je recommande donc de porter des chaussures de rando pour ne pas glisser. La vue depuis le sentier sur le défilé de l'Entremon et la rivière Cinca est d'emblée magnifique. Le sentier mène jusqu'au barrage je pense mais nous nous sommes arrêtés avant (car cela montait raide ensuite). Comptez 2h aller retour.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    La rando démarre depuis la route en contrebas près du pont.Au niveau du champ vert au fond à gauche de la photo, vous pouvez voir les toits blancs des camping cars installés dont le nôtre.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)               AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    C'est beaucoup moins impressionnant qu'il n'y paraît ! (le court passage avec les marches)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Nous nous sommes arrêtés à ce niveau:

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Je termine la première partie de mon article avec une touche fleurie, un régal visuel... Voilà quelques photos d'un champ de coquelicots découvert au mois de mai. Nous l'avions aperçu depuis les remparts de la vieille ville d'Ainsa. Sur le parking derrière les remparts (celui dont je parle au début de l'article), des panneaux indiquent des balades notamment la Pista del Solano, Cruz cubierto. Au fond du parking, suivez la petite route bordée de champs, vous trouverez un autel avec une croix, continuez un moment jusqu'à ce que vous aperceviez un pré rouge!

     

    AINSA

     

     

    AINSA

     

     

    AINSA

     

    AINSA

     

     

     

     

       AINSA  AINSAAINSA

      

     

    AINSAAINSA

     

    AINSA

     

     

    AINSA

     

     

    AINSA  

    AINSA

     

     

    AINSA

     

    Pour poursuivre votre voyage en Aragon à partir d'Ainsa, vous pouvez aller plus au sud vers la Sierra de Guara: Alquezar... vous rendre à Torla pour profiter du parc national d'Ordessa et du Mont Perdu ou encore vous diriger plus à l'ouest sur la Hoya de Huesca du côté de Loarre et voir les étranges formations géologiques Los Riglos de Mallos (voir article Itinéraire en Aragon). 

     

    Mais pour la deuxième partie de cet article, je vais m'intéresser uniquement à Torla, ville de départ pour se rendre au Parc National d'Ordesa.

     

    Que faire / voir à Torla?

    Cette petite ville aragonaise située au Nord de la Vallée d'Ordesa est le point du chute pour se rendre dans le Parc National d'Ordesa et du Mont Perdu. Elle est très jolie avec ses ruelles et façades en pierres brunes typiques de cette partie de l'Espagne. Vous y trouverez des supérettes, bars, restaurants, boutiques vendant des souvenirs et des articles de sport/accessoires pour la montagne.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

               AINSA & TORLA (PARC ORDESA)           AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)             AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Le village vu depuis le parking de l'Office de Tourisme du Parc d'Ordesa / parking des bus-navettes l'été. La grande falaise/montagne visible sur la droite est le Mondarruego.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    Nous avons logé en août 2019 au camping Rio Ara: emplacement sur l'herbe, vue sur la montagne, petite épicerie et bar, commodités très propres. Il est surtout très bien situé: le village est accessible à pied en 10 minutes par un chemin piéton (qui grimpe) et la rivière Ara est à 3 minutes du camping coolhttp://www.campingrioaraordesa.com/es/inicio

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Flâner dans le village est bien agréable mais le clou du spectacle ici c'est la nature, l'intérêt d'un séjour à Torla c'est donc de se rendre au Parc National d'Ordesa-Monte Perdido pour s'y balader, y randonner. Il y a des parcours pour tous les niveaux et envies de marche, je vais vous en présenter deux; un familial et un pour randonneurs aguerris. Ce que j'aime dans ce parc c'est qu'il est boisé (de nombreuses portions de sentiers sont donc ombragées, appréciable l'été), et traversé par la rivière Ara. Au mois de juillet et août, il n'est pas possible de se rendre dans le parc avec son propre véhicule. Cette interdiction est tout à fait logique car la route est étroite et l'affluence de véhicules l'été multiplierait les risques d'accidents et augmenterait les rejets de gaz d'échappement. Un système de navettes a donc été mis en place au départ de Torla, des bus se relaient dès 6h du matin (tous les quarts d'heure à partir de 8h) jusqu'à tard dans la journée, cela côute 4.50 euros par personne aller-retour. Les bus sont pleins ce qui montre bien la forte fréquentation du parc, d'où la nécessité de cette organisation, mais fort heureusement sur place, nous n'empruntons pas tous les mêmes sentiers et pas au même rythme...

    Tout d'abord, je vais vous présenter une randonnée populaire du parc: la Cola de Caballo (la Queue de cheval) qui ne présente pas de difficultés particulières (très peu de dénivelé, sentiers larges sur presque toute la randonnée, bien balisée) si ce n'est sa longueur: 17,5 km AR, à prendre en compte avec de jeunes enfants. L'itinéraire commence dans la prairie d'Ordesa, près des arrêts de bus et se poursuit sur le GR11. Le parcours est très intéressant car il y a plusieurs cascades et miradors depuis lesquels les observer: la cascade de la Cueva et de l'Estrecho, on marche longtemps sur une piste dans la forêt de pins et de hêtres, jusqu'à arriver aux Grados de Saoso; belles chutes d'eau en gradins. La fin de la randonnée vous mène au Cirque de Saoso et sa cascade "la Queue de Cheval" dans une grande prairie de montagne, fleurie encore au mois d'août. Le retour se fait sur le même sentier.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

      

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)       AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)        AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

     ci-dessous LOS GRADOS DE SAOSO

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

                 AINSA & TORLA (PARC ORDESA)          AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)                AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    J'ai beaucoup aimé cette randonnée cool et j'ai été surprise du débit des cascades l'été, je m'attendais à voir juste un mince filet d'eau! Je la conseille vivement aux familles, vous ne serez pas déçus. 

    Mes "hommes" (mon mari et mes deux fils, 17 et 15 ans) ont fait une autre randonnée dans le parc d'Ordesa, plus difficile: le Cirque de Carriata et le Pic de Mondarruego, un parcours de haute montagne qui s'adresse aux randonneurs aguerris (sentier étroit à flanc de montagne, pierrier, crête). Les plus sportifs peuvent même partir depuis la France au Col des Tentes dans les Hautes Pyrénées et passer par la Brèche de Roland! tongue 

    Dans les hauteurs du Parc d'Ordesa, ils ont vu plein d'isards (peu farouches et plutôt curieux) et d'Edelweiss. La randonnée n'est pas de tout repos mais les yeux en prennent plein la vue. 

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)                       AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)        AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

                                                  Le Doigt de la Fausse Brèche de Roland

      

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Voilà, ce reportage sur Ainsa et Torla est terminé. Je pense que je pourrais l'enrichir dans les prochaines années car je pense que je n'en ai pas terminé avec ces fabuleux lieux.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    http://ekladata.com/7c2aPwLkM8oRMcFq-wzmjJNOlb4.gif

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/


    8 commentaires
  • Bardenas Reales, Arguedas

    Découverte du parc naturel Las Bardenas Reales, situé au sud-est de Pampelune dans la région

    de Navarre, première semaine d'avril 2017.

     

    J1 Trajet Gers - Arguedas = 465 km

    Avec de la pluie tout le long du trajet... Nous arrivons à Arguedas dans l'après-midi. Nous ne sommes pas déçus de l'aire gratuite proposée par la municipalité, calme, aux portes du parc et près du centre-ville (on y accède en 10 petites minutes à pied en longeant la promenade pavée en face de l'aire). Située au pied de falaises avec des maisons troglodytes joliment mises en valeur la nuit par des éclairages de couleur. Merci monsieur le maire!

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas

    J2 Arguedas

    Le temps est instable mais sec, ouf! Il y a par contre beaucoup de vent. Arguedas accueille ce matin une compétition de VTT dans les roches, le parcours est difficile, chapeau bas à tous les participants, hommes et femmes de tout âge. L'après-midi nous nous rendons en vélo au centre d'information du parc afin de voir quel circuit VTT nous ferons le lendemain. Il y a un parking pour ceux qui souhaitent s'y rendre en camping car. Les parcours VTT sont sur les pistes partagées avec les automobilistes (hors saison, il y a peu de circulation). Nous retenons une boucle de 32 km dans la Blanca Baja. Moi qui ne suis pas montée sur un vélo depuis quelques années, ça promet... (il n'y a cependant pas ou peu de dénivelé).

    Bardenas Reales, Arguedas

    L'aperçu du parc que nous avons nous plaît bien...

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    J3 Arguedas: parc naturel Las Bardenas Reales

    Journée VTT dans le parc pour la boucle entourée sur le plan. Le soleil est au rendez-vous, le vent aussi, je pense qu'il va nous accompagner tout le séjour dans cette contrée sèche et aride. D'un autre côté sans vent il ferait déjà chaud et le parc n'ayant aucune ombre, ce ne serait pas facile d'y randonner. Premier arrêt -en VTT pour nous, en voiture pour d'autres familles (la piste est de bonne qualité même pour un camping car à condition de rouler doucement)- pour le point de vue le plus photographié du parc: Cabezo de Castildetierra, véritable emblème du parc.

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas             Bardenas Reales, Arguedas

     

    Amas de terre sèche (parfois friable) et de pierres, ces concrétions résistent cependant depuis des années à l'érosion. Cette partie du parc La Bardena Blanca est celle qui a le plus cet aspect désertique et qui prend par endroits des allures de canyons encastrés.

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

    Il n'y a pas foule sur la piste en ce début de mois d'avril.

     

     

    Bardenas Reales, Arguedas

     Nous effectuons notre boucle puis revenons à l'aire. Petite sortie apéritif en ville bien méritée.

     

     J4 Tudela

    Aujourd'hui repos des jambes! Matinée et déjeuner tranquille sur l'aire puis nous nous rendons à Tudela, ville située le long de l'Ebre, qui marque l'entrée dans une zone agricole qui contraste avec l'aridité des Bardenas.

    La Plaza de Los Fueros est déserte en début d'après midi

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas

                                                                      Vues de la ville depuis le Sacré Coeur de Jésus

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    J5 Arguedas: parc naturel Las Bardenas Reales

    Aujourd'hui nous allons découvrir une autre partie du parc: La Bardena Negra. Nous prenons le camping car direction Cabanillas puis Fustinana et nous nous garons au départ 8-9 pour faire la Pena del Fraile. Nous faisons un bout de la randonnée en vélo puis nous laissons nos VTT au pied du panneau d'information afin d'effectuer l'ascension balisée du Castillo del Fraile. 

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

    On distingue la forme du château

     Bien que la Pena soit pelée et calcaire, elle est entourée de plaines verdoyantes en contrebas. Joli contraste.

     

    Un avant-goût de l'Ouest américain

    BARDENAS REALES, Arguedas

     Les vues sublimes depuis le Castillo, ça valait bien une petite montée

    Bardenas Reales, ArguedasBardenas Reales, Arguedas

     Bardenas Reales, Arguedas

     

    Nous ne redescendons pas par le chemin balisé. La descente est parfois difficile à flanc de colline. Nous retrouvons nos vélos et retournons à l'aire d'Arguedas. A quelques kilomètres d'intervalle, la Bardena Negra offre des caractéristiques et un paysage différents de la Blanca.

    Fiche pratique visite et hébergement Las Bardenas Reales 2019 ci-dessous:

    Télécharger « Fiche pratique BARDENAS REALES.pdf »

     

     

     J6 Sarragosse

    Au programme aujourd'hui: la visite de Saragosse: cinquième ville d'Espagne. Nous ne sommes plus en Navarre mais en Aragon. Le soleil est toujours au rendez-vous et le vent aussi. Cela ne nous empêche pas de prendre le déjeuner en terrasse, les fameux "platos combinados", une formule pas chère pour les familles.

    Basilique Nuestra Senora del Pilar

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    En fin d'après-midi, nous décidons de quitter les Bardenas pour nous rendre à Ainsà que nous aimons bien, sans doute parce-que la ville a marqué notre entrée dans ce mode de voyage au début des années 2000. Nous avions un seul enfant et un grand labrador avec un fourgon non aménagé mais bricolé.

     

    J7 et J8  Ainsà

    Nous y avions passé le weekend du 14 juillet 2016 au camping Ainsa, un bon rapport qualité/prix avec la ville accessible à pied en 20 minutes et u bar/resto en borde piscine sympa et pas cher. http://www.campingainsa.com/ .Non ouvert en hors saison, nous sommes allés au camping/centre de vacances Morillo de Tou, un ancien village dont les belles maisons en pierre ont été rénovées et aménagées en logements de tourisme. Les emplacements pour camping car sont limités, l'accueil est excellent mais les prix déjà bien élevés. http://www.morillodetou.com/es

    Il nous faut prendre le camping car pour nous rendre en ville ou au lac.

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    Bardenas Reales, Arguedas

     

     Nous n'avons plus du tout de vent ici. Il fait déjà bien chaud en ce début de mois d'avril. Ainsà et le Sobrabe, comté de la province de Huesca, valent bien un petit séjour en camping car (voir l'article Aragon: Ainsà)

    Bardenas Reales, Arguedas

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/


    6 commentaires
  • Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    15 jours sur la Costa Verde (Cantabrie / Asturies) & les Picos de Europa

     

    Nous avons décidé pour nos vacances d'été 2016 de nous rendre dans un coin de l'Espagne que nous ne connaissons pas: la Costa Verde (qui vous le verrez, porte bien son nom) pour la côte et le parc national des Pics d'Europe pour l'intérieur des terres. Cap sur la Cantabrie et les Asturies donc qui se partagent le majestueux massif des Picos de Europa et les plus belles plages de la Côte Verte. Une formule plage/montagne pour varier les plaisirs.

     

    J1: samedi 23 juillet: trajet Gers-Hendaye = 281 km

    Un petit arrêt au Pays Basque chez ma belle soeur.

     

    J2: Dimanche 24 juillet: Hendaye-Orinon (Cantabrie) = 163 km

    Nous ne nous attardons pas à Hendaye car la météo n'est pas bonne du tout: averses sur averses. Nous arrivons dans l'après-midi au camping d'Orinon (derrière la plage du même nom) où il fait un beau soleil. le camping est bien rempli, il ne reste que 3 emplacements! On m'explique à la réception (dans un très bon français) que c'est un weekend de pont à Bilbao d'où l'affluence. Nous nous installons sur un beau gazon épais et bien vert avant d'aller à la plage. Avec la baignade, les vacances commencent réellement.

    Camping Orinon, très bon accueil, en bord de plage. bar/restaurant. Emplacement 13 euros. Adultes 6 euros. http://www.campingorinon.com/

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    CANTABRIE

    J3: Lundi 25 juillet: Santillana del Mar & Comillas

    Départ d'Orinon pour Santillana del Mar (80 km). Malgré son nom, le village n'est pas en bord de mer mais se situe à quelques kilomètres à l'intérieur des terres. Nous nous garons sur un grand parking avant le village que nous rejoignons à pied. Ruelles pavées, belles demeures seigneuriales parfois agrémentées de beaux balcons de bois garnis de géraniums, la ville vaut bien une étape. Le lieu est touristique et ne manque pas de cafés, de restaurants et de boutiques souvenirs. L'Office de tourisme nous informe qu'il est possible de dormir une nuit sur le parking à côté de l'office. Nous en prenons note au cas où.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    L'après-midi nous nous rendons sur Comillas, station balnéaire animée où nous visitons El Capricho de Gaudi, petit palais baroque construit par l'architecte espagnol en 1883 pour le compte d'un riche homme d'affaires. Le bâtiment est une combinaison de briques, faïences, pierres, tuiles et fer forgé dans un style oriental. La maison se nomme Caprice (Capricho) en référence au genre musical du même nom qui fait appel à des formes libres, non académiques.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

     

     

    Après la visite, nous nous baignons sur la plage du centre-ville. Nous avons pu nous garer sur le parking payant sur le bord de mer (pas de barrière de limitation de hauteur du véhicule comme très souvent en France). Une employée municipale nous dit que le parking n'est plus payant à partir de 19h et que nous pouvons donc prendre notre temps après la baignade mais que nous ne pouvons pas dormir ici. Elle nous indique un endroit pour la nuitée, face au cimetière en nous assurant que la vue est belle (elle surplombe la mer). Nous nous y rendons avec un autre camping cariste français. La circulation n'est pas gênante dans ce quartier.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    J4: Mardi 26 juillet: San Vicente de la Barquera - Rionansa & Pechon

    Ce matin direction San Vicente de la Barquera à une dizaine de kilomètres de Comillas. C'est très nuageux et ce ciel gris ne met pas en valeur la vieille ville entourée d'un écrin de verdure et des pics d'Europe que nous ne voyons pas, c'est bien dommage. Nous croisons peu de touristes au centre historique. Nous redescendons en basse ville et nous nous baladons le long des quais pour observer quelques pêcheurs qui déchargent les dernières caisses de poissons. D'autres vérifient les filets tandis que mères et épouses derrière s'affairent à les repriser. L'après midi nous nous rendons à l'intérieur des terres direction Rionansa pour visiter les grottes El Soplao. Nous faisons la queue pour finir par apprendre que c'est complet pour la journée. Les enfants sont déçus, ils ont vu les photos, s'intéressent beaucoup à tout ce qui est minéraux, géologie... Nous prenons les billets pour le lendemain début d'après midi. Le ciel ne s'est pas éclairci, nous n'avons pas de chance sur cette journée. Nous le regrettons d'autant plus qu'il y a plusieurs départs de randonnées pédestres et VTT depuis le parking des grottes et que nous surplombons la vallée...

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Nous décidons de redescendre sur la côte. Nous passons la fin de journée et la nuit au camping Las Arenas à Pechon vers Unquera, le plus proche des grottes. L'accueil est médiocre, la nuitée est chère pour une famille (44 euros sans électricité) mais le site est super: verdure et plage sauvage (galets) avec des cavités. Mes fils s'y baignent et explorent la plage avec plaisir. Je suis surprise qu'elle ne soit pas surveillée car l'océan y est agité et la marée peut piéger des gens dans les cavités. La prudence s'impose.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     ASTURIES

    J5: Mercredi 27 juillet: Grottes El Soplao - playa La Franca & Buelna

    Nous pouvons quitter le camping à 13h. Les enfants en profitent alors pour se baigner et nous mangeons au camping avant de rejoindre les grottes El Soplao. Changement de décor avec le retour aux pâturages et à un peu plus d'altitude. Le site tient ses promesses avec de très belles excentriques et autres formations géologiques qui tapissent le sol et les parois des grottes. Tarifs: Adultes: 12 euros Enfants (4/16 ans): 9.50 euros. Après la visite, la météo étant encore très instable et grise, nous ne profiterons pas non plus aujourd'hui du cadre et préférons rejoindre le bord de mer à la recherche d'un ciel plus clément. Nous passons le reste de l'après midi sur la plage La Franca cool à une dizaine de kilomètres avant Llanès. Nous y sommes allés par hasard et nous avons eu une bonne surprise: la plage est magnifique: la couleur de l'eau, les nombreux rochers et cavités valent l'étape. Nous la quittons tardivement (jusqu'à ce que le secouriste évacue les cavités car dans 20 minutes la marée aura recouvert tous les rochers et il faut éviter que des gens se retrouvent piégés... )

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

    Costa Verde: CANTABRIE - ASTURIES & PICOS DE EUROPA

    Nous passons la soirée au charmant et typique village de Buelna: façades des maisons très soignées et fleuries par des bougainvilliers et une belle vue sur la mer à l'arrière du village. Nous dînons à l'auberge des Pèlerins où nous goûtons, sur les conseils du propriétaire, une spécialité des Asturies, le "Cachopo": du jambon Serrano coupés en lamelles cuites et pannées accompagnées ici de frites et de poivrons rouges "moelleux". Super accueil. Nous demandons où nous pouvons dormir, l'aubergiste nous dit "mais ici, bien sûr devant mon auberge tu seras tranquille, je veille!"

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    J6: Jeudi 28 juillet: Llanès & Playa La Ballota - Cangas de Onis

    En route pour Llanès, ville balnéaire animée de la côte. Un point de chute pour se restaurer et/ou pour se réapprovisionner. Sinon, je n'ai pas trouvé de charme particulier à la ville aux rues et façades vieillotes. Passage à l'Office de Tourisme avant de se rendre à la plage Ballota, belle et prisée, repérée sur internet. D'emblée on nous dit qu'en camping car ce n'est pas possible d'y accéder, je demande qu'on me précise le nom du village où elle se trouve et qu'on fera le reste à pied. Effectivement l'accès direct à la plage est une piste assez raide et très caillouteuse sur laquelle mêmes les voitures ont une mauvaise adhérence et de toute façon, il est impossible une fois en bas de se garer et de faire une manoeuvre pour un camping car. Nous sommes arrivés par le village de Cué, assez étroit (et ça l'Office de tourisme ne nous l'a pas dit, il y a pourtant de plus en plus d'espagnols camping caristes, va falloir se mettre à la page! dans l'autre sens, en venant par Andrin, c'est plus facile), puis nous nous sommes garés sur un petit parking en bord de route non loin de la piste. Nous préparons le pique nique et c'est parti pour la plage. Elle a de l'allure, il y a du monde, nous en profitons jusqu'en fin d'après midi.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Llanès

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Paysage typique des Asturies

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Ne pas hésiter à vous promener au-dessus de la plage pour de belles prises de vue

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    On dirait pas comme ça mais il y a eu beaucoup de monde dans la journée

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

                                                        à la fin de la journée, à marée basse

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Nous partons en fin de journée pour Cangas de Onis afin de se rapprocher du parc national des pics d'Europe. J'avais noté quelques aires de camping cars dans la région avant de partir. Arrivés à Cangas de Onis, nous découvrons la grande ville des Picos, très animée, ça grouille de monde. "L'aire" est en fait 4 places réservées aux camping cars sur le grand parking pour le départ en bus pour les lacs du Covadonga. Nous avions déjà vu au pays Basque des aires où le parking est partagé avec les voitures, mais seulement 4 emplacements, c'est ridicule d'appeler ça une aire. Nous rejoignons de nombreux campings cars sur un parking non goudronné moyennement propre en face. Ca ressemble à un terrain vague mais c'est bien indiqué comme un parking poids lourds. Je suis déçue de l'accueil inapproprié d'une telle ville (il n'y a pas de camping à Cangas de Onis). Nous faisons un tour le soir dans les rues très animées qui ne manquent pas de bars et de restaurants. Nous goûtons le sidre, autre spécialité de la région. Surprise, ici il n'est pas gazéifié, on vous en sert au fond d'un grand verre avec tout un cérémonial (le serveur place la bouteille très haut au-dessus du verre) et on doit le boire cul sec. Pas terrible!

     

    J7: Vendredi 29 juillet: Covadonga - Poncebos: randonnée Ruta del Cares

    Nous décidons de ne pas prendre le bus (cher pour une famille, 32 euros) pour faire les lacs de Covadonga. Le ciel est très couvert et mon mari n'est pas très chaud pour participer au tourisme de montagne de masse, faire la même randonnée que tout le monde en même temps... Nous montons en camping car sur Covadonga pour voir le sanctuaire dont nous faisons vite le tour. Il est imposant.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Pique-nique et après midi sur Poncebos, où nous faisons la randonnée Ruta del Cares cool, à flanc de montagne, dans un paysage minéral aux montagnes encaissées avec la rivière Cares et un peu de verdure en contrebas. Randonnée  je dirai presque tous publics, peu de dénivelé (mais au départ et donc à la fin, ce n'est pas une boucle mais un aller-retour). La marche est cependant longue, compter 6h30. Le ciel était voilé lorsque nous sommes partis puis il s'est ouvert, il y a très peu d'ombre sur le chemin (quelques voûtes), je la déconseille donc par grosse chaleur. Je ne peux que recommander comme d'habitude le port de chaussures de randonnée, d'autant plus que de nombreux cailloux du chemin sont polis (et donc glissants) à force du passage des gens. La Ruta del Cares étant une randonnée incontournable et très connue dans le parc des Pics d'Europe, et c'est vrai qu'elle est spectaculaire. Ce sentier relie le village de Poncebos à celui très isolé de Cain de Valdéon. La seule communication était sinon 100km de route contournant toutes les montagnes alentours... Le sentier a été creusé dans la roche à partir de 1915 jusqu'en 1920 car la construction d'un canal (visible lors de la randonnée) voué à l'alimentation en eau de la centrale de Poncebos l'a rendu nécessaire pour son entretien.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     Les rares coins d'ombre sont sous les tunnels         Le canal

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa        Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Dans ce paysage minéral inhospitalier, chèvres et boucs sont à leur aise, perchés!

     Costa Verde: CANTABRIE - ASTURIES & PICOS DE EUROPA

     Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     Soirée et nuit au camping Naranjo de Bulnes juste après Las Arenas de Cabrales. http://campingnaranjodebulnes.com/http://campingnaranjodebulnes.com/

     

    J8: Samedi 30 juillet: Las Arenas de Cabrales

    Journée de repos au camping pour ma fille (9 mois) et moi. Journée VTT pour les hommes.Le temps est malheureusement couvert et menaçant. Je fais un tour avec la poussette au village Las Arenas de Cabrales situé tout près du camping et facilement accessible à pied. Ici, rien à voir avec Cangas de Onis, cette petite ville est moins bondée et plus authentique. On y trouve des cafés, restaurants, quelques boutiques bazar et deux petits supermarchés. Le camping est très agréable au bord d'une rivière et très ombragé. L'accueil a été excellent et nos adolescents ont gentiment été comptés comme enfants. Les prix sont raisonnables Adultes: 7 euros, enfants: 5.60 euros, emplacement: 9 euros (rien à voir avec les campings de la côte souvent décourageants). Seul bémol: les douches avec des portes saloons. On s'y fait!

    Retour des garçons qui eux ont pris une petite averse dans un village voisin. Nous voudrions faire d'autres randonnées depuis le funiculaire de Bulnes mais le temps se détraque et de la pluie est annoncée pour le lendemain et surlendemain. C'est dommage, décidément, la météo dans les Asturies est bien capricieuse. Dîner avec des platos combinados au restaurant du camping avec des tarifs là aussi très raisonnables.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

      petit village vu sur le parcours VTT effectué

       par les garçons

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    GALICE

    J9: Dimanche 31 juillet: Arenas de Cabrales - Ribadeo, Galice = 245 km

    Les prévisions météos se concrétisent; il pleut en continu et c'est à regret que nous quittons ce camping et cet endroit sympa. Nous remontons vers la côte que nous longeons pendant des kilomètres et il pleut, il pleut... J'avais émis le souhait en début de voyage d'aller jusqu'en Galice si nous en avions le temps pour voir les fameuses plages des Cathédrales, voilà l'occasion. Nous roulons jusqu'à Ribadeo où enfin nous entrevoyons des éclaircies, ouf, sauvés! Les plages des cathédrales se situent une quinzaine de kilomètres après Ribadeo. Nous les découvrons à marée haute et les trouvons déjà magnifiques. Nous dormons sur un parking d'une des plages voisines en espérant trouver le soleil à notre réveil...

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    J10: Lundi 01 août: Plage des Cathédrales, Galice

    Chouette! Le soleil et la chaleur sont enfin au rendez-vous. Nous retournons sur le site des plages des Cathédrales à marée basse cette fois. Mais là mauvaise surprise: l'accès se fait sur réservation internet frown (car limité à 4800 personnes pour préserver le site). Nous ne sommes pas les seuls à pester et à ne pas le savoir! Nous trouvons difficilement des indications sur place: une malheureuse affichette sur le cabanon de l'Office de Tourisme (exceptionnellement fermé ce matin là). Nous notons le site internet pour nous inscrire pour le lendemain.

    https://ascatedrais.xunta.es/monatr/iniciohttps://ascatedrais.xunta.es/monatr/inicio

    En attendant, nous nous contentons de la vue du dessus et c'est déjà pas mal. Nous passons l'après midi à la plage face au parking où nous avons paisiblement dormi. Toutes les petites plages ici sont surveillées et proposent toilettes et douches. Les plages changent de forme et d'espace au gré des marées.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Nous prenons l'apéritif en début de soirée dans un bar improvisé (aux allures de buvette améliorée) près de la plage car il annonce "pulpo a la gallega". Mon mari n'était pas très convaincu par la gargotte mais cuit à la commande à la vapeur dans un pot devant vous puis découpé et assaisonné, c'est un régal. Le gérant accueillant et bon commerçant, passe de table en table avec du jambon serrano à picorer. Une bonne surprise ce petit bar. Retour à la plage des Cathédrales après dîner pour le coucher de soleil cool. La marée est basse comme le matin sans contrôle de "papier" cette fois!Tant mieux car nous n'avons pas réussi à nous inscrire pour le lendemain: mauvaise connexion et l'inscription est longue (il faut les numéros de carte d'identité pour chaque visiteur par exemple).

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

      Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     On comprend mieux le nom de ce fabuleux site naturel

     Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Nuit sur le même parking (un pré complet dans la journée, tranquille le soir). Nous sommes deux camping cars (les autres se massent tous sur le même grand parking en face du site des Cathédrales où l'herbe est laide et sale!)

     

    J11: Mardi 02 août: Rinlo, Galice

    Matinée courses à Ribadeo, vidanges et plein d'eau à la station essence de l'Eroski équipée. Déjeuner face à la mer et après-midi sur le petit village de Rinlo. Nous nous baignons depuis les rochers du village, l'eau est ici glaciale!

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa 

    Retour dans les Asturies: soirée et nuit à l'aire de Puerto de la Vega (au port) à 44 km de Rinlo.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    ASTURIES

    J12: Mercredi 03 août: Castaneras & playa El Silencio - Cudillero

    Nous nous rendons au village Castaneras depuis lequel se trouve l'accès à la plage El Silencio. Nous nous garons au village (3/4 places disponibles) mais nous découvrons ensuite en nous dirigeant vers la plage un pré qui fait office de parking tenu pars les locaux, 1 euro pour les voitures, 2 euros pour les camping cars. Il y a même une buvette! C'est sympa et astucieux, les villageois ont su transformer ce qui aurait pu être une nuisance -le va et vient des touristes- en recettes pour la petite commune. Quelques voitures descendent la piste pour se garer au plus près de la plage, ce n'est pas possible en camping car. Le ciel est bien voilé, ça recommence... ça donne une certaine ambiance au site cependant. Heureusement après le pique nique, le soleil sort et toute la majesté du site s'offre à nous cool. C'est une plage très sauvage, rien à voir avec celles vues jusqu'à présent. Les rochers sont comme déchiquetés, les vagues petites mais fortes et bruyantes. Ici on ne se baigne pas (certains essaient dont mon mari et mon fils aîné, sans succès) car les galets sont gros, l'eau profonde de suite et les vagues remuent tellement les galets qu'ils engloutissent vos pieds... difficile de se mouvoir ou bien de nager. On ne se baigne pas donc on admire le site et on se sent tout petit face à Dame nature...

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Nous terminons l'après-midi à Cudillero, un village de pêcheurs aux façades colorées niché à flanc de colline. La circulation est interdite dans le village (très étroit) pour les non résidents. Pour le stationnement, il y a le port.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Nous allons à l'aire de Candas (à 44 km) pour la soirée et la nuit. Le GPS nous mène dans une "rue" (elle s'apparente davantage à une piste) derrière la gare, on le suit jusqu'à un bâtiment désaffecté taggué... puis décidons de faire demi-tour (difficilement, bravo le conducteur. Mon mari est ancien conducteur de car ça aide!) Nous rejoignons l'entrée de la ville où est indiqué l'aire, si on avait su... Un super virage en épingle pour y accéder cependant! L'aire (6 places) décrite sur le site espagnol comme "tranquille dans un coin de verdure" s'avère être en effet derrière la ligne de train (il en passe toutes les semi-heures jusqu'à 23h30) et ledit coin de verdure est une "area recreativa" sorte de petit parc avec tables de pique nique, barbecues (appréciable) et petit terrain de skateboard. Nous avons de la chance toutefois car ce soir là elle n'est pas fréquentée, pas plus que le terrain de skate. Nous faisons un tour dans la ville où l'affluence est à son comble, les terrasses et rues débordent de monde, c'est impressionnant et très bruyant!

     

    J13: Jeudi 04 août: trajet Candàs - Potès (parc national Picos de Europa)

    Journée de trajet Candàs-Potès (200 km). Nous repassons par Cangas de Onis toujours aussi noir de monde notamment devant le célèbre pont en pierres avec la Croix des Asturies suspendue en-dessous: il faut carrément attendre son tour pour le prendre en photo...

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa photo copiée sur internet

    Puis nous descendons par le Défilé (Desfiladero) de Los Beyos, le Col (el Puerto) del Ponton, la petite ville de Riano située sur le lac-barrage du même nom. Lieu étrange: des bâtiments quasiment neufs, modernes dans une ville au milieu de nulle part (c'est vraiment très enclavé). Nous remontons ensuite sur une route déserte par le Col de San Glorio jusqu'à Potes, point d'entrée du parc national des Picos en Cantabrie, où le contraste est brutal: la ville grouille de touristes.

    on a pas été gênés par la circulation...

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

                                 le lac de Riano

     

    La pluie et la grisaille nous accueille à Potes. Nous nous rendons à l'office de tourisme pour avoir des renseignements sur les randonnées à faire. L'accueil est très moyen. l'employée est expéditive (alors que personne n'attendait derrière nous), elle se contente de nous donner un petit dépliant sur la ville, une photocopie de mauvaise qualité indiquant les campings et de nous dire que nous devons demander les informations sur les randonnées directement au funiculaire de Fuenté Dé. On ne peut pas dire qu'elle sait vendre sa région. Pourtant la marche en montagne ne s'improvise pas. on veut bien payer la montée en téléphérique mais en sachant ce qu'on peut faire une fois en haut; la durée, le niveau de difficulté... elle a bien vu une famille avec 3 enfants dont un bébé.

    Le nombre de 4*4 croisés et de vitrines "Raid/Aventure" nous fait penser encore une fois au tourisme de montagne "tape à l'oeil" et de masse et nous nous demandons si nous allons pouvoir faire de vraies randonnées, avec nos pieds! Nous nous arrêtons dans trois campings: tous complets! Nous dormons sur le parking en face du téléphérique de Fuenté Dé avec une dizaine de camping cars et fourgons malgré l'interdiction d'y stationner la nuit. N'ayant pas le choix, je vois mal comment on pourrait nous déloger.

     

    CANTABRIE

    J14: Vendredi 05 août: Fuente De - Picos de Europa

    Ciel bleu et soleil ce matin. Le téléphérique ouvre à 9h. Nous y sommes à 9h15 et il y a déjà la queue. Nous obtenons nos billets un quart d'heure plus tard et monterons dans la cabine une heure après (passage par lot de 40 personnes: 2 cabines de 20 personnes). Nous avons décidé de monter en téléphérique (11 euros l'aller adulte, 4 euros les enfants jusqu'à 12 ans) et de faire la descente à pied. Il faut compter 3h30. La montée en téléphérique dure 1min40s mais ça semble assez long pour certains qui ont le vertige... la plus sereine c'est ma fille qui babille tranquillement. Une fois en haut, c'est magnifique. Nous sommes au pied des pics, le ciel est dégagé, parfait! Nous entamons la descente sur une piste (qui constitue la moitié du chemin retour) par laquelle montent également des 4*4. On croise même un restaurant en altitude puis un hôtel/restaurant, les deux fonctionnant avec des groupes électrogènes. Drôle de pratique dans un parc national! Pas très soucieux de l'environnement. Je pense que se loger et se restaurer dans la vallée suffit. La deuxième moitié de la descente vers Fuenté Dé coupe à travers bois et herbe avec quelques montées. Le tout fait une belle randonnée avec de beaux paysages et points de vue.

    Retour au parking où nous passons une deuxième soirée et nuit. Mon mari choisit la randonnée du lendemain sur les panneaux explicatifs (enfin...) Il y a aussi quelqu'un qui vous renseigne dans un petit cabanon sur le parking.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de EuropaCosta Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

     

    J15: samedi 06 août: Fuente De -Picos de Europa - San Vicente de la Barquera

    Très beau temps aujourd'hui aussi, ça fait du bien. Mon mari et mes deux fils partent de bonne heure pour effectuer la boucle de 14 km PR PNPE 25 Vega de Liordes avec 1218 m de dénivelé et jusqu'à 2403m d'altitude. La petite et moi restons au camping car nous reposer. L'affluence est à son comble en ce début de weekend. Le pré face à nous est utilisé comme parking supplémentaire avec des employés municipaux pour y diriger les automobilistes. Les poubelles sont partout pleines à craquer et bien sûr les gens laissent leurs ordures n'importe comment à côté. Il va falloir penser à mieux organiser et gérer les flux de visiteurs. Une partie du pré pourrait par exemple être utilisée pour une aire camping car payante (le terrain du camping près du funiculaire ne se prêtant pas bien à l'accueil des camping cars). Cela ne polluerait pas davantage que le va et vient des 4/4 dans la zone et libèrerait le parking voitures.

    Je retrouve mes hommes heureux de leur belle randonnée même si la descente sur le pierrier était un peu rude et qu'ils ont préféré s'encorder.

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

     

    Une douche et ça repart! D'autant plus que nous ne pouvons pas rester une nuit de plus sur ce parking car aujourd'hui un avertissement papier a été placé sur chaque camping car. Il faut libérer de la place je pense pour le dimanche. Nous repassons par Potes, le Défilé de la Hermida puis nous arrivons à San Vicente de la Barquera qui par beau temps nous fait une impression bien différente que la semaine précédente. De plus, en venant de Pesuès et non pas de Comillas, nous avons une superbe vue sur la ville et sa presqu'île avec par ciel clair, les Picos qui se dressent fièrement derrière. Il y a un monde fou en ville et la circulation est très dense. Nous nous dirigeons vers le camping en face de la ville au niveau de la plage, il est complet. Nous souhaitons faire les vidanges et le plein d'eau en payant le service mais le camping refuse. Un camping cariste espagnol nous apprend que le stationnement sur le parking de la plage est toléré jusqu'à 23h et qu'au delà la guardia civil distribue les amendes. Il nous donne une solution, il y a possibilité de se garer sur le parking (un grand pré) face à la plage de Gerra, 3 km plus loin. Nous dînons dans un petit restaurant près du camping puis nous y allons. Un panneau indique le prix du stationnement à la journée: 10 euros pour les fourgons et une interdiction d'y rester camper la nuit... mon mari est fatigué, on a de tout manière pas d'autre choix, on rejoint alors la grosse dizaine de campings cars garés au fond.

     

    J16: dimanche 07 août: San Vicente de la Barquera - Argelès Gazost, Hautes Pyrénées

     Le gardien du parking arrive vers 9h. Nous lui demandons s'il connaît une aire de vidange il nous répond que nous pouvons vidanger notre cassette dans les toilettes de la plage et faire le plein d'eau au robinet au fond du parking (raccordé au ruisseau du pré). Ouf, il était temps..! Etant donné que nous avons passé que la nuit, il ne nous fait payer que 5 euros. Beaucoup de fourgons et de camping cars semblent rester plusieurs jours. Le parking est agréable puisqu'il s'agit d'un grand pré vert et la plage en face est un spot de surf. La municipalité pourrait organiser une aire officielle (là j'ai l'impression que les nuitées sont autorisées par le gardien pour son argent de poche!) Nous quittons les lieux et remontons sur Comillas en passant par Oyambre, une aire est indiquée!

    Nous entamons notre trajet retour avec un soleil magnifique. Dommage que la météo ait été moins bonne lorsque nous faisions la côte. Nous partons sur Tarbes pour passer la soirée avec de la famille avant de passer quelques jours dans les Hautes-Pyrénées, terre natale de mon mari.

     

    BILAN

    yes - les paysages de la côte: le mélange pâturages, rochers/falaises fait penser à l'Irlande

    - la préservation de la côte: la nature garde ses droits, pas d'immobilier intempestif comme en Méditerranée

    - la possibilité de faire du camping sauvage avec les espagnols qui n'hésitent pas à vous dire où vous pouvez le faire. La tarification des campings en Espagne étant désavantageuse (il faut ajouter au prix de l'emplacement toutes les personnes de la famille en supplément alors qu'en France, deux personnes sont comprises dans le forfait emplacement), c'est appréciable!

    - la présence de cafétérias, bars et restaurants partout, même dans de tout petits villages avec des prix bien plus bas qu'en France

     

    no - le manque de véritables aires camping car, l'Espagne s'y est mise tardivement et face à l'engouement des Espagnols pour le camping car, on a l'impression que des emplacements sur des parkings existants ont été réservés aux campings car. Certes ces aires sont gratuites et ont un service de vidange mais les municipalités gagneraient à aménager des aires plus agréables et adaptées, payantes dans ce cas.

    - l'affluence sur les sites sur cette période. Si vous le pouvez, découvrez cette région en hors saison

    - le manque d'informations données sur différents offices de tourisme qui n'essaient pas de cerner vos besoins, vos envies. Les informations données sur les sites internet des OT sont également vagues pour préparer votre séjour à l'avance (situation des plages notamment, on vous indique le canton dont elle dépend, ce n'est pas l'endroit où elle se trouve... )

    Costa Verde: Cantabrie - Asturies & Picos de Europa

    Afficher l'image d'originedrapeau des ASTURIES

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/

     


    4 commentaires
  • Pays Basque Espagnol

    Escapade sur la Côte Basque Espagnole: 26 décembre 2015 - 01 janvier 2016

    Nous avions initialement prévu de séjourner à Cauterets dans les Hautes Pyrénées pour skier... mais face au petit nombre de pistes ouvertes et au peu d'enneigement de la station, nous avons décidé de profiter de la douceur des températures sur la Côte basque. Nous n'avons pas l'habitude de nous rendre en bord de mer ou d'océan en période hivernale que nous réservons au ski mais il faut bien s'adapter à la météo (que ceux qui doutent encore du réchauffement climatique lèvent la main!). Et ma foi, je dois dire que découvrir une côte et ses villages en hors saison, c'est bien sympa... pas de problème pour se garer et bivouaquer et sensation de vacances et dépaysement garantis à respirer l'air marin l'hiver.

    Pays Basque Espagnol

    J1 et J2: HONDARRIBIA

    Après avoir passé le réveillon de Noël à Tarbes, direction Hondarribia l'après-midi. Nous nous garons pour le weekend sur le parking au bord de la plage avec des dizaines d'autres campings car, essentiellement espagnols. Aucun souci pour stationner et y rester dormir sur cette période.

    J'ai choisi l'appellation basque Hondarribia et non pas Fuenterrabia (en castillan) ou Fontarrabie (en français), car c'est le nom indiqué sur les panneaux routiers alors mieux vaut ne pas s'embrouiller avec d'autres noms et je suppose que les basques préfèrent que nous disions Hondarribia alors mieux vaut pas les contrarier non plus wink2

    Bref, à l'embouchure de la Bidassoa, face à Hendaye (il y a d'ailleurs un bâteau-taxi qui relie les deux villes), Hondarribia est une  petite ville balnéaire bien sympa où l'on peut se balader le long de la plage ou monter au Faro Higuer pour avoir de beaux points de vue sur les baies d'Hendaye et d'Hondarribia (20km de chemin de randonnée au total...). Le centre-ville historique abrite quelques belles maisons typiques basques et la rue principale, piétonne, recèle plein de restaurants et bars à pintxos (tapas). C'est très animé le soir, les bars sont pleins (de français notamment). Quel plaisir de prendre l'apéro et de déguster nos tapas en terrasse un 26 décembre! Même pas froid! C'est exceptionnel.

    Pays Basque Espagnol  

     

     

     

     

     

     

    Vues depuis le chemin de randonnée El Faro HIGUER (parking face au camping El faro)

    Pays Basque Espagnol

     

      Pays Basque Espagnol

     

     

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol 

           Pays Basque Espagnol

     

     

     

     

     

    J3: ZARAUTZ - GETARIA - ZUMAIA - ONDARROA - LEKEITIO

    Nous quittons Hondarribia et montons vers le col de Jaizkibel pour commencer notre itinéraire le long de la côte. De beaux moutons, de verts pâturages, de belles vues sur l'Atlantique puis des forêts d'Eucalyptus et beaucoup, beaucoup de vent sont au rendez-vous. Nous nous arrêtons à Getaria pour la pause déjeuner, joli village médiéval avec un port de pêche qui a la particularité d'avoir des infrastructures modernes lui permettant de traiter les poissons directement sur place.

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

    En fin de journée, nous nous garons pour la soirée et la nuit au bord de la plage Karraspio avec deux autres campings cars, dans la commune de Mendexa qui fait face à Lekeitio. Le enfants se trempent les pieds et aimeraient bien rejoindre l'île de San Nicolas, accessible par marée basse. Le soir nous nous rendons à pied sur Lekeitio pour un verre et quelques tapas. Nous assistons à un superbe coucher du soleil.

    Pays Basque Espagnol

    Sur la route qui longe la côte, une tête de mort brr brr...

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

    La plage Karraspio vue depuis le camping car

    avec l'île San Nicolas

    Pays Basque EspagnolPays Basque Espagnol

     

     

    Pays Basque Espagnol

    Le port de Lekeitio

    Pays Basque Espagnol

     

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

    L'île San Nicolas et Lekeitio sur la gauche au lever du soleil

     

     

    J4: GERNIKA - BERMEO - SAN JUAN DE GAZTELUGATXE

    Avant de nous rendre à Gernika, nous passons à l'aire camping car de Lekeitio, très bien fléchée à partir du village (suivre les panneaux indiquant Parking P1 avec le symbole du camping car et de la fosse à vidange) pour y faire nos vidanges. Gratuite, une dizaine d'emplacements sur un sol plat. Présence de tables de pique nique. Une borne relais avec jetons (à acheter à l'office du tourisme je suppose) pour faire le plein d'eau. Cette aire est recensée et commentée sur le site camping car infos ainsi que sur le site espagnol suivant:

    http://www.areasac.es/v_portal/apartados/apartado.asp?te=2593

    Pays Basque Espagnol

       

    Pays Basque Espagnol

     

    Nous nous arrêtons à Gernika dans l'idée de visiter le musée de la Paix dédié à l'histoire de la Guerre Civile espagnole et au bombardement de la ville le 26 avril 1937, malheureusement le musée est fermé mi-décembre et janvier. Dommage, nous nous contentons d'observer la réplique du célèbre tableau de Picasso et de nous balader dans le parc des Peuples d'Europe avant de prendre un verre au soleil en terrasse. Ayant reçu une commande de la part du gouvernement espagnol pour l'exposition internationale des Arts et des Techniques qui se tient à Paris le mois suivant, il décide d'illustrer cette tragédie. Inspiré par la corrida, il évoque sur sa toile en noir et blanc la souffrance endurée par des hommes, des chevaux et des taureaux déchiquetés hurlant de douleur.

    Pays Basque Espagnol

    Eduardo Chillida Gure Aitarenetxea (La Maison de notre père)

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

                       Henry Moore Large Figure in a Shelter

     

    Nous rejoignons l'après-midi l'ermitage de San Juan de Gaztelugatxe. Il y a pas mal de places de parking mais je ne le tenterais pas en pleine saison car il y avait déjà beaucoup de monde et mieux vaut pouvoir se garer à l'entrée d'un parking pour manoeuvrer facilement (après c'est une question de chance et d'horaire aussi).

    Le mot basque Gaztelugatxe (j'adore ce mot, il est facile à prononcer!) veut dire "château-rocher". C'est un site incontournable sur la côte basque. Sa chapelle perchée au sommet, dédiée à Saint Jean-Baptiste, est reliée à la terre ferme par un pont en pierres et un étroit chemin pavé de 231 marches... Cette chapelle n'est pas celle d'origine, elle a été plusieurs fois brûlée et reconstruite. Le premier ermitage daterait du IXème siècle.

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

     

    Pays Basque EspagnolPays Basque Espagnol

     

     

     

     

     

     

     

    Pays Basque Espagnol

    L'océan est agité dans cette zone

    Pays Basque Espagnol

     

    En fin d'après midi, nous nous rendons sur Gorliz pour la soirée et la nuit. Nous nous garons sur le grand parking en face du bord de mer. Nous rejoignons à pied Plentxia où nous trouvons un bar classique, typique, familial avec les mamies qui jouent à la Brisca, jeu de cartes espagnol auquel je jouais petite (ma mère est espagnole) avec des cartes représentant les oros (ors), bastos (bâtons), copas (coupes), espadas (épées). Il faut que je m'en procure un. Nous dégustons de très bons calamars à la romaine, des calamars frais, entiers (avec tentacules), rien à voir avec les ronds blancs caoutchouteux mangés parfois.

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

    J5: BILBAO

    Aujourd'hui, visite du musée Guggenheim et de Bilbao. Pour l'avoir traversée et m'y être arrêtée plusieurs fois enfant avec mes parents, j'avais le souvenir d'une grande ville triste,industrielle. Mais la ville a bien changé, le musée lui a clairement donné une dimension internationale et le design architectural ne s'est pas arrêté à son édifice mais s'est étendu dans la ville (comme la tour Iberdrola et Isozaki). Le quartier qui abrite le musée a été aménagé de sorte à ce que touristes et habitants s'y sentent bien (Promenade Abandoibarra). Les rues commerçantes sont agréables et animées. Bilbao n'est plus seulement un centre économique mais une belle ville où la culture et une atmosphère plus moderne, plus "vivante" se sont invitées.

    en arrière-plan: la Tour Iberdrola

    Pays Basque Espagnol

     

    Pays Basque Espagnol

    Le musée Guggenheim avec à gauche Maman,  l'oeuvre de Louise Bourgeois

     

    Pays Basque Espagnol

    Maman, mesure près de 9 mètres de haut. Mais pourquoi donc choisir une araignée et en plus l'appeler maman ?!! Les araignées sont pour Louise Bourgeois comme un hommage à sa mère qui était tisseuse. L'araignée souligne également la duplicité de la maternité: la mère est à la fois protectrice et prédatrice. Elle tisse un cocon de soie pour ses petits mais aussi pour capturer ses proies: la mère incarne ainsi à la fois force et fragilité. Pour en savoir plus:

    http://www.guggenheim-bilbao.es/fr/oeuvres/maman-2/

     

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

    Le musée accueille des collections permanentes et temporaires, parfois dérangeantes, toujours surprenantes, rien ne vous laissera indifférent. C'est une expérience unique à partager avec son conjoint et/ou en famille.

     

    AUTRES OEUVRES EXTERIEURES DU MUSEE

    Avec son oeuvre Grand Arbre et l'Oeil, composée de 73 boules dont les surfaces réfléchissent les environs et se reflètent les unes aux autres, Anish Kapoor a voulu créer l'illusion, montrer que nous avons notre propre vision du monde, vision qui peut être déformée.

    http://www.guggenheim-bilbao.es/fr/oeuvres/grand-arbre-et-loeil/

    Pays Basque Espagnol

    Grand Arbre et l'oeil de Anish Kapoor

     

    Pays Basque Espagnol

     Les Tulipes de Jeff Koons

    Pays Basque Espagnol

     

     

     

     

    Ce bouquet de tulipes de 2m de haut sur 5m de large font partie de la série Célébration dans laquelle l'artiste crée des oeuvres qu'il associe aux fêtes d'anniversaire et aux célébrations en général.

    http://www.guggenheim-bilbao.es/fr/oeuvres/tulipes/

     

    Pays Basque Espagnol

    Puppy, le West Highland Terrier, imposant gardien du musée mais qui semble doux et affectueux avec les plantes et fleurs qui le composent, est une autre oeuvre de Jeff Koons.

    http://www.guggenheim-bilbao.es/fr/oeuvres/puppy-4/

     

    Après  un déjeuner à l'heure espagnole (il faut bien 3h pour faire le musée) dans une cafétéria avec des "platos combinados" (saucisses ou lomo acompagnés de frites, oeufs et croquetas, que des plats équilibrés que les enfants adorent!) nous passons le reste de la journée dans les rues commerçantes de la ville avec une pause "chocolate con churros" (des fois que les platos combinados ne nous auraient pas assez calés...!). Retour sur le parking de Gorliz pour la soirée et la nuit, pas de tapas ce soir, dîner léger!

     

     

      J6: BERMEO

    Petite promenade sur le front de mer de Gorliz avant de quitter les lieux pour Berméo. Nous nous installons sur l'aire de camping car qui se situe à côté du stade, du cimetière et d'une aire de jeux. Elle est gratuite et est équipée pour les vidanges et le plein d'eau. Bien qu'elle soit au dessus d'immeubles et d'un quartier, elle est calme.

    http://www.areasac.es/v_portal/apartados/apartado.asp?te=2596

    Pays Basque Espagnol

     

    Pays Basque Espagnol

    Nous longeons le stade puis le cimetière pour accéder à un petit chemin qui donne accès à la falaise qui surplombe l'océan, c'est magnifique.

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

     

    Nous nous rendons ensuite sur le port de Berméo avec une halte bien sûr dans un petit troquet pour y manger du poulpe cette fois. Le vent est froid, nous ne nous attardons pas trop, d'autant plus que nous voulons revenir à l'aire avant qu'il n'y ait trop d'agitation. En effet, c'est la "Nochevieja", le réveillon du 31 décembre. Des jeunes ont déjà commencé à lancer des pétards dans la rue en contrebas de l'aire, impossible de passer avec la poussette (la petite dernière a 3 mois) il nous faut la contourner.

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

    Pays Basque Espagnol

    Une fois dans le camping car, nous préparons notre repas de fête avec pour l'apéritif du champagne et des tartines de l'incontournable foie gras du Gers (un peu de pub pour mon département). L'aîné est impatient qu'il soit minuit pour vivre l'expérience des "las doce uvas", une tradition qu'il a apprise en cours d'espagnol au collège. Les espagnols ont pour coutume aux douze coups de minuit, d'avaler douze grains de raisin, un pour chaque son de cloche. C'est très sympa mais difficile...! Nous mettons la radio qui retransmet les douze coups de l'horloge de La Puerta del Sol à Madrid et c'est parti, le marathon raisin commence, on se regarde les bouches pleines, on rigole et personne n'a réussi à manger les douze raisins. Suivent des bruits de pétards et de feux d'artifice, nous sortons et comme nous sommes en hauteur, nous pouvons voir les feux d'artifices, il y en a à trois endroits différents, il semblerait que les quartiers se fassent concurrence, c'est tant mieux. La législation espagnole permet aux particuliers de se procurer de sacrés feux et pétards. Tout se passe bien, ceux qui l'utilisent doivent avoir l'habitude. La petite dort dans le camping car, absolument pas dérangée par le bruit!

    Le quartier se calme à 1h du matin et il n'y a aucun bruit sur l'aire, nos voisins camping caristes sont très raisonnables.

     

     

      J7: SAN SEBASTIAN et retour

    Nous quittons Berméo pour San Sebastian où mon oncle et ma tante nous attendent pour le déjeuner. Puis retour chez nous avec la pluie.

     

    Pays Basque Espagnol

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique