• Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     été 2018, découverte de l'Ouest de la Slovénie:

    Vallée de la rivière Socà: Kobarid & gorges de Tolmin - Vallée de la Vipava: Stanjel & les grottes de Skocjan - Côte Adriatique: Izola, Piran & Koper - Grottes de Postojna & château de Predjama - Ljubljana capitale slovène -  les alpages Velika Planina - Parc National Triglav - Lacs de Bled & de Bohinj - Gorges de Vintgar - Kransjka Gora

     

    Depuis un bref passage en Slovénie en 2013 alors que nous nous rendions en Croatie, nous avions envie de visiter ce pays verdoyant. Nous y voici 5 ans plus tard pour un circuit qui nous a fait voir l'essentiel de l'Ouest du pays. Pour choisir les villes et sites à visiter et établir ensuite l'itinéraire, j'ai consulté le Guide Lonely Planet de 2013 (seul guide touristique que j'ai trouvé sur ce pays, pas de Guide du Routard sur la Slovénie, quel dommage!), et les deux blogs suivants: Partir où.com https://www.partirou.com/slovenie/ensemble/ et Slovénie Secrète dans lequel un journaliste français résidant à Ljubljana livre ses coups de coeur et de bonnes astuces pour profiter des plus beaux sites slovènes http://slovenie-secrete.fr/  Pour l'hébergement, recherche thématique sur Google, recherche sur Park4Night, visite des sites web des campings... La Slovénie n'est pas une destination que l'on trouve facilement sur les blogs de camping caristes, ce pays est moins populaire que la Croatie à l'est par exemple, et pourtant...

    Cet article raconte nos étapes & nos visites. Vous trouverez les détails concernant l'hébergement (campings, aires, bivouacs, tarifs et photos) dans l'article " Aires & campings".

     

    J1 Samedi 28 juillet: trajet Gers - Alessandria, Italie = 873 km

     

    Nous faisons la même étape que lors de notre départ pour la Croatie. Long trajet de notre domicile jusqu'en Italie où nous arrivons toutefois pas trop tard, vers 17h car nous sommes partis à 4h45. Nous nous garons à l'aire gratuite d'Alessandria. Il fait chaud, nous buvons un coup en terrasse d'une pizzéria qui ne paie pas de mine. L'accueil est très bon, mon mari me dit d'aller consulter la carte, le serveur me dit que l'on peut s'installer à l'intérieur pour dîner maintenant (il est 18h45...). Pourquoi pas? et bien ce fut une bonne surprise, les pizzas sont bonnes et bon marché et heureusement que nous avons pris une table tôt car beaucoup de clients sont arrivés par la suite et certains ont même du attendre qu'une table se libère... La pizzéria a une bonne réputation dans la ville semble t'il.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Petite marche digestive vite interrompue par une nuée de moustiques très voraces!

     

    J2 Dimanche 29 juillet: trajet Alessandria, Italie - Kobarid, Slovénie = 498 km

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Arrivée en Slovénie à midi. Première étape: Kobarid à 20 km environ de la frontière italienne. Nous déjeunons au camping Trnovo (dans le village du même nom au-dessus de Kobarid) où j'ai réservé deux nuits afin de se poser un peu après avoir passé deux jours à rouler. Après la sieste, nous longeons la belle rivière Socà en bord de camping dans laquelle plusieurs groupes font du rafting. L'eau de la Socà est telle que sur les photos touristiques vues au préalable sur internet: limpide, bleu turquoise clair. Les enfants ne résistent pas à l'envie de s'y baigner, l'aîné (le moins frileux et le plus téméraire) plonge et ressort vite... elle est bien froide! Les deux autres ne se tremperont que les jambes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nuit au camping Trnovo.

     

    Slovénie: région Primorska, Vallée de la Socà

     

    J3 Lundi 30 juillet: KOBARID

     

    Nous préparons le pique-nique et nous nous rendons sur Kobarid afin de faire le chemin historique de la ville, souvenir à ciel ouvert de la bataille de Kobarid de 1917. Le chemin fait 5km mais il faut compter 3 heures voire plus pour le faire car il y a plusieurs points / arrêts intéressants et car il longe à moment donné la rivière Socà et vous mène jusqu'à la cascade Kozjak près de laquelle il fait bon de faire une pause.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Départ de l'Office de tourisme, nous montons vers l'église Saint Antoine sur une petite route ponctuée de sculptures représentant le chemin de croix du Christ. Nous arrivons ensuite à l'église dans laquelle se trouve l'ossuaire italien inauguré en 1938 par Mussolini, les restes de 7000 soldats italiens morts au front pendant la Première Guerre Mondiale y reposent. Sur le chemin, nous grimpons tout d'abord sur la Colline de Tonoc sur laquelle des habitations ont été installées de l'Antiquité jusqu'au Moyen âge.  Nous trouvons ensuite les vestiges de tranchées et structures militaires qui constituaient la ligne de défense italienne pendant le conflit. Le sentier nous mène ensuite le long de la magnifique rivière Socà dont nous passons d'une rive à l'autre par un pont suspendu de 52m de long. Je vous rassure, cela ne fait pas peur, la passerelle de bois est large, il faut juste ne pas trop sauter dessus ...

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)      

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nous poursuivons jusqu'à la cascade Kozjak (15 m de haut) où des gens se baignent. Elle est précédée par de nombreux cairns (tas de pierres empilées que l'on voit pour baliser un chemin normalement) disposés au bord de l'eau. C'est sympa, cela crée un décor particulier, très zen. Nous nous trempons les pieds dans la rivière mais sommes obligés de ne pas trop traîner car l'orage gronde.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

     

     

     

     

     

    Petite averse fugace en fin de parcours avant de rejoindre le Pont Napoléon qui marque la fin du chemin historique.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une superbe balade / rando. Retour sur la ville à pied par la route avec un arrêt à la terrasse d'un café pour notre première Lasko (bière slovène). L'orage a viré de bord, tant mieux.

    Nuit au camping Trnovo.

     

    J4 Mardi 31 juillet: TOLMIN

    Aujourd'hui en route pour Tolmin, enfin en route... la ville ne se trouve qu'à 9km de Kobarid. Nous avons prévu les gorges de Tolmin (Tolminska Korita) le matin et la visite de l'église commémorative du Saint Esprit Javorca l'après-midi. Ces deux sites ne figurent pas dans le guide Lonely Planet (la 1ère edition de 2014 en tout cas), ce qui est très surprenant car ils sont très intéressants.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Tarif juillet/août: adultes = 6 euros, enfants 6/14 ans = 3 euros

    Navettes de Tolmin aux grottes toutes les heures de 10 à 16h - 1 euro à partir de 10 ans

     

    Les Gorges de Tolmin sont certes moins connues que celles de Vintgar près de Bled mais elles valent le coup d'oeil. Canyons étroits, eau cristalline, sentiers escarpés, la balade -la plupart du temps ombragée et dans une végétation luxuriante- est très agréable. C'est magnifique, émerveillement garanti.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)         

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Ci-dessous:

    1) La Tête de l'Ours (Medvedova Glava) est le nom donné à un pont naturel formé d'un grand rocher qui s'est inséré entre les deux parois du canyon de la rivière Zadlascica. Les habitants ont vu dans la forme de ce rocher recouvert de mousse, la tête d'un ours poilu, d'où le nom.

    2) Le Pont du Diable (Hudicev Most) impressionne vu d'en bas mais en fait c'est un nom assez fréquent pour désigner les ponts qui passent au-dessus de ravins étroits en Slovénie! Ce pont construit tout d'abord en bois au début du siècle dernier puis en acier bien plus tard, a même été élargi pour permettre le passage des attelages de chevaux et même une petite Fiat y est passée en 1966!

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    L'après-midi, visite de l'église commémorative du Saint Esprit Javorca, construite et décorée par les soldats autrichiens en hommage à leurs pairs morts sur le front dans la vallée de la Socà. En juillet/août, une navette transporte les touristes de Tolmin jusqu'à Javorca mais une seule fois par jour seulement, à 10h40 (et redescente sur la ville à 13h30). L'horaire étant passé, nous prenons une longue pause méridienne sur le parking près du centre sportif du village en contrebas des gorges (en Slovénie, même dans les touts petits villages, il y a un terrain de sport et une aire de jeux (souvent un terrain de basket, ça change du foot... on comprend mieux comment la Slovénie a été championne de l'Eurobasket en 2017!) Déjeuner puis séance toboggan pour ma fille et basket pour les garçons avant de reprendre le camping car pour monter sur Javorca. La dernière portion de route est une piste de 7km. Pas d'interdiction ou de recommandations particulières et pourtant... je la déconseille vivement! Elle devrait être interdite aux camping cars et gros fourgons... Il y a de nombreux passages étroits avec impossibilité de croiser un autre véhicule.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)        

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    J'en ai eu des sueurs froides, mais alors très froides... et pourtant je suis habituée aux pistes, mon mari en a déjà emprunté quelques unes, il s'en sort très bien mais sur ce coup là, heureusement que la chance a été avec nous! Nous n'avons croisé que 3 véhicules en montant, dont les conducteurs ont été extra et très bons pour les manoeuvres (ce qui n'est pas toujours le cas!). Aucun véhicule sur le retour, ouf!!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Tarifs: adultes = 4 euros - 7/18 ans = 2 euros - famille: 10 euros

    Soulagés d'arriver sur le parking, nous grimpons jusqu'à l'église. Pendant la Première Guerre Mondiale, la vallée et l'alpage étaient à l'abri des bombardements et constituaient l'arrière-pays des troupes austro-hongroises. L'église est un sanctuaire dédié aux soldats austro-hongrois qui périrent sur les champs de bataille et du front de la Socà entre 1914 et 1917, soit 2564 noms inscrits sur les murs intérieurs de l'église. La muraille et la partie inférieure de l'édifice ont été construites en pierre, la partie supérieure quant à elle a été construite en bois de mélèze. A l'extérieur, les murs sont ornés d'une vingtaine de blasons des pays et régions qui constituaient l'Empire Austro-Hongrois, par exemple: l'Autriche, la Hongrie, le Tryrol, Trieste, la Croatie, La Bosnie, la Tchéquie...

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    La couleur dominante à l'intérieur de l'église est le bleu avec des ornements dorés et blancs. De chaque côté de l'autel, un grand ange est peint. Les plaques en chêne sur lesquelles sont inscrites le nom des défunts combattants ont été réalisées à partir de caisses à munitions.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)                      Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    En arrière-plan de l'église se dresse une petite chaîne de montagnes entre Tolmin et Bohinj.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    La fin de journée est placée sous le signe de l'orage. Nous nous rendons sur 2 endroits signalés comme lieux possibles pour dormir sur Park4Night. Le premier, derrière le cimetière ne nous plaît pas car il y a des objets, du plastique entreposés et un panneau interdisant le stationnement des camping cars (ce spot ne devrait donc pas être répertorié sur le site, je mettrai un avis négatif). Le deuxième, un parking d'un hôtel abandonné, a accueilli un festival de musique et tous les stands n'étaient pas pliés et il restait quelques festivaliers pas très frais...

    Finalement, nuit bivouac en contrebas d'un petit village, au bord d'une rivière une dizaine de kilomètres après Tolmin en direction de Branik. Orage et averses sur le début de soirée.

     

    Région du Karst, Vallée viticole de La Vipava

    J5 Mercredi 01 août: Tolmin - BRANIK = 57 km puis STANJEL = 6.5 km et
    Grottes de SKOCJAN à 35 km

     

    Nous quittons la vallée de la belle rivière Socà pour entrer sur les terres viticoles du pays. Nous roulons jusqu'à Branik, petite ville dominée par la tour de la forteresse du XIIIème siècle; le château Rihemberk. Court arrêt au pied de la forteresse, fermée et dont nous ne pouvons pas faire le tour par l'extérieur. Sans grand intérêt, honnêtement, nous aurions pu passer notre chemin. Nous continuons sur Stanjel, petit village médiéval sympa bien que ce ne soit pas non plus un arrêt incontournable. Lorsque le guide Lonely Planet parle de son château et "ses magnifiques jardins Ferrari", euh... c'est à se demander si les auteurs ont déjà vu d'autres jardins... c'est un avis très exagéré! Nous arpentons les rues du village sous une bonne chaleur. Les habitants ont à coeur de soigner leur palier (fleurs, petits nains de jardins et fantaisies) afin de rendre le village médiéval coquet. Nous achetons du miel en libre service avant de retourner au camping car pour la pause déjeuner.

     

    Branik

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

     

         

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

    Jardins Ferrari de Stanjel

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Achat de miel et de cartes postales en libre service

    (on met l'argent dans un pot vide)
      

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Une couronne de fleurs séchées est présente

    sur presque toutes les maisons du village

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous filons ensuite sur le site des grottes de Skocjan à une trentaine de kilomètres de Stanjel.

     

    Tarifs circuit classique: adultes= 20 euros - enfants = 10 euros - étudiants = 16 euros

    http://www.park-skocjanske-jame.si/fr

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Inscrites au Patrimoine Mondial de l'Humanité, les grottes de Skocjan sera une des expériences fortes de notre séjour. Ce réseau souterrain de 146m de haut (le plus grand d'Europe), composé d'immenses salles (nommées la Grotte Silencieuse, la Grotte Bruyante dans laquelle on entend le bourdonnement de la rivière, la Grande Salle...) creusées par la rivière Reka est juste SPECTACULAIRE. Rien à voir avec les grottes que j'ai pu visiter jusqu'à présent. Pas de photos prises à l'intérieur. Sur le billet d'entrée, vous pouvez voir le pont de Cerkevnik que l'on emprunte pendant la visite et ses 45m de haut... Si vous visitez cette grotte, à la fin de la visite au niveau de la sortie, ne prenez pas l'ascenseur qui vous ramène sur l'accueil mais prenez le chemin à flanc de roche sur la gauche pour avoir des vues sur la gorge où la rivière Reka entame son parcours souterrain. Il faudra compter quelques marches supplémentaires... (en plus des 500 déjà gravies dans la grotte!)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Une bonne glace pour nous remettre de toutes ces marches avant de quitter le site en quête d'un endroit pour la soirée et la nuit. Nous nous rendons 10 km plus loin sur Divaca sur le site des petites grottes du même nom (plan Park4Night). Dîner barbecue, soirée et nuit au calme, tranquilles. Nuit bivouac Divaca.

     

    Côte Adriatique

     J6 Jeudi 02 août: Divaca - IZOLA 38 km

    En route pour la côte adriatique où nous allons séjourner à l'aire de camping car d'Izola. Située près d'une plage, nous en profitons pour nous détendre toute la journée après avoir fait quelques courses au Spar (à 10 minutes en vélo). Il n'y a pas de plage de sable en Slovénie, une plage est un accès à la mer, souvent une dalle de béton et des échelles. Le soir, nous nous rendons sur le port d'Izola, facilement accessible à pied depuis l'aire. Souvent considérée comme la ville côtière qui a le moins d'intérêt si ce n'est d'y loger, Izola a toutefois du charme avec son  style vénitien, ses ruelles médiévales et un front de mer sympa et animé (bars, restaurants, marché artisanal, aire de jeux).

    Nuit à l'aire d'Izola.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

    J7 Vendredi 03 août: PIRAN

    Aujourd'hui nous enfourchons nos vélos et prenons la piste cyclable de bonne heure pour nous rendre sur Piran avant que la grosse chaleur ne commence. Izola est une bonne base pour se rendre sur Piran et Koper en vélo, il y a de nombreuses voies cyclables à l'écart des routes (plan disponible à l'Office de Tourisme). Il est interdit de circuler dans Piran, aussi tous les véhicules doivent se garer sur un grand parking payant avant l'entrée de la ville. Nous passons par Portoroz, station balnéaire que je n'imaginais pas comme ça: hôtels de luxe, limousines, plage aménagée, petit port de plaisance...

    Nous arrivons à 9h, la place Tartinijev (Tartini, nom d'un musicien, compositeur italien du XVII / XVIII ème siècle) est très calme. Notre première photo sera pour la maison vénitienne, palais typiquement vénitien du XVème siècle avec sa loggia, son balcon et ses fenêtres gothiques. Toutes les façades ici rappellent la splendeur et l'influence de Venise dont la ville dépendit pendant cinq siècles à partir du XIIIème. Ce fut une période prospère pour Piran et ses salins. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre Mondiale que Piran est passée sous l'administration yougoslave. Dans les villes slovènes de Koper, Izola et Piran, la langue italienne est reconnue comme langue officielle au même titre que le slovène et la communauté italienne a conservé des droits spéciaux reconnus par la Constitution.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous prenons de la hauteur pour avoir un beau point de vue sur la ville. Nous suivons pour cela les conseils du site Slovénie secrète: à partir du parking Arze, nous montons jusqu'au site des Remparts de Piran.  Pour 2 euros par personne, nous arpentons ces vestiges, et admirons Piran depuis les tours crénelées restées intactes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

      

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous redescendons et flânons dans les petites ruelles de la ville avant de faire une pause à la terrasse d'un bar en bord de quai.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

      

    Midi sonne, nous cherchons et trouvons vite le restaurant Sarajevo 84, toujours d'après les conseils de Slovénie Secrète. Nous avons choisi cette adresse pour goûter à la cuisine des Balkans notamment les cevapcici (petits rouleaux de viande hâchée et grillée) et éviter de manger dans un restaurant "piège à touriste". Nous n'avons pas été déçus mais avons bien trop mangé! En fait, au lieu de choisir des plats à la carte, nous avons choisi, par habitude comme nous le faisons en France, le menu proposé. La serveuse a fait une drôle de tête. Il y avait beaucoup de plats indiqués, je vérifie donc en anglais qu'il s'agit bien du choix pour l'entrée et plat principal. Non, on vous sert tous les plats me répond-t-elle. Sans plus d'explications, j'en conclus que ces plats seront servis en petite quantité... que nenni!! Nous avons eu une assiette de charcuteries avec petits pains bosniaques et fromage crémeux (dont le Kajmak) + une tourte bosniaque fourrée au fromage + du chou farci à la viande + (non, non ce n'est pas fini!!) une grosse assiette de cevapcici servis dans un grand pain + une pomme au four avec chantilly. Tout était très bon mais nous avons bien cru exploser winktongue, en plus nous avons fait en sorte de manger le maximum afin de ne pas les vexer... Un menu pour deux personnes aurait bien suffit. Par la suite en Slovénie, on a plus jamais osé prendre de menu!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Bonne adresse (au Tomšičeva ulica 43), possibilité de manger en terrasse. Mais prenez un plat à la carte! Vous trouverez également un restaurant Sarajevo 84 à Ljubljana et Koper.

    http://www.sarajevo84.si/kje-smo/

    Nous décidons d'aller nous baigner (histoire de voir si on flotte encore!) parce-que marcher ce n'est pas possible! 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     
     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Après la pause baignade et sieste pour certains, nous découvrons de nouvelles petites rues, faisons une pause à la terrasse d'un café pour boire la bière slovène Lasko avant de reprendre nos vélos et de retourner à Izola.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit à l'aire d'Izola.

     

    Anecdote: mais pourquoi y-a t'il écrit Zlatorog sur les bouteilles de la bière Lasko? et pourquoi le symbole de la marque est un chamois?

    Cela fait référence à une légende slovène.. Sur le Mont Triglav vivait un chamois aux cornes d'or qui gardait un trésor. Il se nommait Zlatorog. Il vivait paisiblement parmi les Dames Blanches, des bonnes fées qui veillaient sur les beaux pâturages de la vallée. La fille d'un aubergiste fut courtisée par un riche marchand vénitien de passage, aussi la mère de celle-ci, afin de se débarrasser de l'amoureux de sa fille, un jeune villageois brave mais pauvre, lui lança un défi. Le jeune homme devait voler l'or de Zlatorog caché sous le mont Bogatin et gardé par un serpent à plusieurs têtes... à défaut d'y réussir, il devait prouver la force de son amour en ramenant des roses du Triglav mais c'était l'hiver... Enhardi par l'enjeu et la jalousie, le jeune garçon escalada la montagne pour trouver Zlatorog. Fin chasseur, il parvint à le mettre en joue et le blessa. Le sang qui coulait de la blessure du chamois fit fondre la neige et donna naissance à une rose magique du Triglav. Zlatorog en mordit quelques pétales pour se soigner. L'or des cornes du chamois revigoré aveuglait le jeune villageois, des roses poussèrent en nombre soulevant sur leur passage le jeune homme qui finit par tomber dans une gorge. Zlatorog, furieux contre les hommes, dévasta tout dans la vallée des lacs du Triglav et quitta l'endroit avec les Dames Blanches. La jeune fille, quant à elle, attendit en vain le retour de son amoureux. A la fonte des neiges, la rivière Soca charria le corps du jeune homme, une rose du Triglav à la main... L'histoire est apparue en pleine période de romantisme dans la gazette de Ljubljana en 1868

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    J8 Samedi 04 août: KOPER

     Aujourd'hui nous reprenons nos vélos, direction Koper. Une grande partie du trajet longe la mer, c'est agréable. Ici il y a une voie pour les vélos, une voie pour les piétons, c'est appréciable. Nous avons choisi de passer une journée sur Koper car nous voulions faire une ville de la côte plus authentique, moins touristique. C'est une grosse ville (à l'échelle slovène) avec 47 000 habitants. De loin depuis le piste cyclable, nous voyons le port industriel et le campanile de la cathédrale avec toujours le rappel du style gothique vénitien avec l'influence aussi du la Renaissance. Koper a une importante communauté italienne et d'ailleurs les panneaux sont écrits dans les deux langues, italien et slovène. Les italiens appellent la ville Capodistria. Nous commençons par flâner dans un vide grenier en face des quais que nous longeons ensuite pour voir les containers et immenses bâteaux de transport ou de croisière, puis nous déambulons dans le centre historique. La Place de Tito (Titov Trg) avec sa loggia tout en arcades qui abrite une galerie au premier étage et un café au rez de chaussée, le palais prétorien du XVème siècle, résidence de l'hôtel de ville et de l'office de tourisme, et la cathédrale de l'Assomption dont le campanile, tour de 36m, est surnommée la Tour de la ville.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous parcourons ensuite des rues adjacentes, bordées de commerces comme Zupanciceva Ulica et Cevljarska Ulica. D'autres rues sont parées de belles façades colorées.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    A ne pas manquer la place Preseren (Presernov Trg) avec la fontaine Da Ponte edifiée par la riche famille italienne du même nom en 1666. La référence à ce nom de famille se trouve dans la forme même de la fontaine en forme de pont.

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     et la Place Carpaccio (Carpacciev Trg) du nom d'un peintre vénitien qui aurait vécu et travaillé à Koper au XVème siècle. L'imposante Taverna servait d'entrepôt pour le commerce du sel.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Sur les conseils du site Slovénie Secrète, nous avons déjeuné à la pizzéria Atrij (Čevljarska ulica 8) qui propose de bonnes pizzas et pâtes à de supers prix. Le restaurant ne se rattrape même pas sur le prix des boissons, une bonne adresse pour les familles avec en plus en terrasse plein de jeux pour les jeunes enfants (puzzles, figurines...).

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Strudel à la pomme

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     Nuit à l'aire d'Izola.

     

     J9 Dimanche 05 août: Koper - Grottes POSTOJNA = 59.5 km Château PREDJAMA

     Nous quittons la côte pour visiter une autre grotte: Postojna (Postojnska Jama). J'avais réservé et payé à l'avance les billets en ligne pour la visite de 10h mais nous avons dormi ce matin et ne sommes pas arrivés à temps pour cet horaire. Cela n'a posé aucun problème, l'employée de la billetterie m'a edité des entrées pour la visite de 14h et nous avons pu nous installer tranquillement à l'aire de camping car qui se trouve à 100m du site.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

      https://www.postojnska-jama.eu/fr/decouvrez-le-parc/

     

     

    La visite de cette grotte ne fait pas du tout doublon avec celle des grottes de Skocjan car elles sont très différentes. Le site de Postojna est très visité, en saison, nous étions vraiment de très nombreux touristes mais une fois à l'intérieur, nous avons pu découvrir les salles et les galeries à notre rythme. Le site est très bien organisé, la municipalité ne lésine pas sur le nombre d'employés, dont beaucoup de jeunes, pour nous accueillir et nous renseigner. Il y a une grande cafétéria, un restaurant, une boutique, et des salles d'exposition. Nous avons pris la formule complète combinée avec la visite du château Predjama et qui donne accès à la grotte bien sûr mais aussi aux différentes expositions et au vivarium (observation d'animaux cavernicoles). La visite de la grotte dure 1h30 et couvre 5.7km de réseau souterrain, l'originalité étant que 4km soient parcourus à bord d'un train électrique et s'engouffrer à une bonne vitesse dans des tunnels aux roches sculptées, c'est assez impressionnant. La visite à pied est riche en découverte. Je vous fais grâce des détails sur les différentes concrétions, stalagmites et consoeurs (pour la bonne raison que je n'en retiens jamais plus de la moitié...), pour simplement vous donner les symboles de la grotte: le Brillant, stalagmite de couleur blanc cristal et le protée anguillard, sorte de salamandre aux allures d'anguille, découvert avec effroi par des habitants à la fin du XVIIème siècle qui pensaient qu'il s'agissait d'un bébé dragon... Depuis l'animal a vu sa côte de popularité remonter, sujet d'études scientifiques bien sûr, il est également aujourd'hui décliné sous forme mercantile: peluche, carte postale, magnet...

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Le Protée, photo du site internet de la grotte

    Récit du voyage (itinéraire & visites)


    Après les différentes visites à Postojna, nous avons pris la navette pour nous rendre au château de Predjama, à 9km. Le château détient le record Guinness du plus grand château-grotte du monde. Encastré dans sa falaise de 123m de haut, le château-forteresse est connu pour l'histoire d'Erasme Lueger noble qui volait aux riches pour donner aux pauvres, qui prit le parti des Hongrois pendant les guerres qui les opposèrent aux Autrichiens et continuait ses opérations en toute impunité. Ceux-ci finirent par assiéger le château en 1484 mais Predjama semblait imprenable, pire Erasme, se jouait de ses ennemis allant jusqu'à déverser sur eux une pluie de cerises pour prouver que les habitants et lui ne manquaient de rien. Comment faisait-il pour s'approvisionner en nourriture? Il utilisait un passage secret caché derrière la paroi rocheuse du château et pouvait ainsi se rendre dans la campagne. Malheureusement, il fut trahi par un domestique et l'armée autrichienne, après un signal donné par le traître, tira un boulet de canon alors qu'il était au petit coin dans un angle vulnérable du château... à la mi-juillet, le tournoi d'Erasme est organisé au château avec duels, joutes et tir-à-l'arc.

    La grotte sur laquelle le château est bâti peut se visiter.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

      

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit à l'aire de camping car de Postojna.

     

    La capitale Slovène

    J10 Lundi 06 août: Postojna - LJUBLJANA = 53 km

     

    Aujourd'hui nous découvrons la capitale slovène: Ljubljana, la plus grande ville du pays (272 554 habitants) qui est considérée comme une des capitales les plus vertes et agréables à vivre d'Europe. La circulation dans le centre-ville est très restreinte et s'y balader est donc sympa. Nous avions prévus d'y passer deux jours mais finalement une journée suffit pour voir l'essentiel du centre (hors musées ou visite particulières donc). Nous nous sommes garés au parking du Parc Tivoli (GPS: N 46°3'35.2754 E 14°29'51''), idéalement placé pour atteindre facilement le centre à pied (entrez dans le parc, marchez jusqu'à l'exposition en plein air de photos puis empruntez le tunnel piéton sur la gauche, vous arrivez devant la Galerie Nationale, continuez tout droit). Certains camping caristes y passent la nuit (je n'ai pas vu de panneau d'interdiction), cependant l'Office de Tourisme me l'a déconseillé et m'a donné la brochure des camper stops (voir article Aires & Campings). Attention, une aire indiquée sur park4Night semble ne plus exister (51 Parmova Ulica), une famille française (rencontrée à Izola) s'y est rendue, l'aire est désaffectée et l'endroit est glauque. Pour la journée, le parking Tivoli est très bien et bon marché. Comme plusieurs camping caristes avant moi (lecture de blogs), je n'ai rien compris aux tarifs affichés et j'ai payé 3.60 euros pour....6 h de stationnement!

    Nous commençons la visite de la ville par la place Preseren (Presernov Trg) appelée ainsi en hommage au plus grand poète slovène France Preseren (XIXè siècle) qui a écrit l'hymne national. La place est facilement identifiable grâce à la couleur ocre de l'église de style baroque italien Sainte Marie de l'Annonciation. Autre joli bâtiment, la Maison Hauptmann de 1873, un des rares édifices à avoir été épargné par le tremblement de terre de Ljubljana (des dégâts mais l'immeuble a tenu bon). Racheté ensuite par le commerçant Adolf Hauptmann, la maison a été rénovée dans un style art nouveau viennois. Toujours au niveau de cette place, nous empruntons le triple pont (Tromostovje), une particularité architecturale de la capitale. Conçu autour d’un pont historique de pierre construit en 1842, il a été ensuite complété en 1931 de deux pont latéraux par l’architecte Jože Plečnik.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ci-dessous: la maison Hauptmann

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nous prenons ensuite de la hauteur pour avoir une vue sur la ville. Nous grimpons le long de la ruelle Reber pour rejoindre le château.

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     Vue sur la place du Congrès (Kongressni Trg)

     

    Direction ensuite l'Office de Tourisme, place Vodnikov Trg pour se faire conseiller un restaurant  bon rapport/qualité prix pour une famille car les rues qui longent la rivière Ljubljanica sont pleines de terrasses de bars et de restaurants aux tarifs "centre ville, touristes". On nous conseille la pizzéria Foculus sur Gregorciceva Ulica. Super accueil, salle originale et de très bonnes pizzas pas chères. https://foculus.si/

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Pizza enfant en forme de tête d'ourson                         Pizza mexicaine grand format

     

    Près de l'Office de tourisme se trouvait le marché et non loin le Pont des Dragons, l'un des symboles de la ville qui nous a déçu. On s'attendait à autre chose. Les statues de dragons n'ont rien d'exceptionnel. Ce pont est en fait important dans l'histoire de la capitale dans la mesure où il s'agit du premier pont de béton armé de Slovénie et l'un des plus grand ponts de ce genre construit en Europe au tout début du XXème siècle.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Après le repas, nous flânons dans les rues de part et d'autres de la Ljubljanica, au gré de nos envies et des nombreux ponts de la ville, sans suivre un parcours particulier.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Ci-contre Le Pont des Cordonniers (Cevljarski Most), très large, conçu en 1930 par l'architecte de la ville Plecnik comme une grande terrasse à balustrades. Il remplace le pont d'origine construit en bois et occupé par les ateliers de cordonniers.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

                                                  La cathédrale Saint Nicolas

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Sur les conseils du site Slovénie Secrète, nous sommes allés dans la rue Krizevnica Ulica, jolie charmante ruelle fleurie dans laquelle des artistes ont élu domicile, très peu fréquentée par les touristes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Retour au parking du parc Tivoli et décision de ne pas rester sur Ljubljana mais de monter sur les alpages pour voir le site de Velika Planina à 49km. Nuit bivouac juste en dessous du premier village des alpages.

     

    Anecdote: un tremblement de terre à Ljubljana?!

    Et oui! Les tremblements de terre sont assez fréquents en Slovénie. En 1895, un tremblement a détruit 10% de la capitale slovène. Des tremblements ont eu lieu à proximité de Ljubljana en 1982, 1990, 1998 (4.9 de magnitude sur 9 sur l'échelle de Richter). D'autres régions ont été touchées comme Bovec et ses environs en juillet 2004, endommageant de nombreux bâtiments et maisons, précipitant le départ de touristes et décourageant d'autres à venir.

     

    Insolite: la fontaine Obrazi ("des visages") du sculpteur Jokov Brdar

    A une centaine de mètres après le triple Pont se trouve un étroit passage (Ključavničarska ulica) dans lequel coule une fontaine le long de pavés recouverts de têtes en bronze un peu flippantes. L'obscurité de l'étroite ruelle accentue le malaise crée par cette multitude de visages aux  expressions crispées, gisant au sol, comme des têtes coupées... Et que dire de la main qui surmonte la fontaine? Quelle est la signification de tout ceci? Mystère...

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    J11 Mardi 07 août: VELIKA PLANINA

     

    Comme nous avons dormi près du "village" Velika Planina le long de la piste, nous n'avons pas besoin de prendre le téléphérique depuis la vallée. Nous sommes garés en face du chemin en forêt balisé pour y accéder mais mon mari ayant effectué son jogging matinal par ce sentier raide, nous préférons monter par la piste et nous redescendrons par la forêt. Ce site vaut vraiment le détour et on doit y consacrer une demi-journée voire une journée si on veut prendre son temps et pique niquer dans les pâturages. Coup de coeur unanime de la famille. Sur cet immense alpage se répartissent des cabanes de bergers traditionnelles. Une seule cabane est d'origine (début XXème siècle), les autres ayant été réduites en cendres lors de la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui, même s'il y a encore quelques vaches, la plupart des cabanes sont occupées l'été par les Slovènes comme maison de vacances. Il y a quelques touches modernes comme des panneaux solaires ou des cabanes plus grandes et confortables, mais dans l'ensemble la simplicité d'origine est respectée. Le paysage est magnifique, apaisant et les cabanes se fondent bien dans ce décor.

    Il fait chaud mais dès que le vent se lève, il faut mettre une petite veste. Nous voulions goûter et acheter du fromage mais nous n'avons trouvé que quelques familles qui proposaient du lait aigre avec de la bouillie de sarrasin...

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Bar-restaurant sympa dans les alpages, qui n'exagère pas sur les prix, le Zeleni Rob.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)


        Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Petit cabanon en bois près du restaurant: vente de glaces et de yaourts artisanaux délicieux. 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

        

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

       

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

       

    En fin d'après-midi, nous descendons sur Kamnik, joli petite ville à 11km. Soirée et nuit au camping Resnik.

     

    Haute Carniole

    J12 Mercredi 08  août: Kamnik- BOHINJ = 71 km

    Galère ce matin avec de gros bouchons oh une vingtaine de kilomètres avant d'arriver au lac de Bled qui est le gros spot touristique de Slovénie, la carte postale du pays (nous le ferons dans quelques jours). Nous avons péniblement rejoint le lac de Bohinj. Nous voulions loger dans le camping Zlatorog près du lac, complet. Le camping Danica à Bohinj est également complet. Deux campings seulement sur ce genre de site très touristique, c'est léger! Nous avons perdu du temps avant de nous installer sur une aire qui ne nous a pas semblé terrible au premier abord (du gravier grossier sur les emplacements, pas du tout d'ombre et la chaleur était accablante à 13h) mais au moins on y laisse le camping car et on part tranquille en vélo pour rejoindre le lac en empruntant un beau circuit. Car à l'approche du lac le stationnement est payant partout, le moindre carré d'herbe est transformé en parking payant et il est très difficile de trouver une place pour un gros véhicule. Après une pause déjeuner tardive bien méritée, nous enfourchons nos VTT et rejoignons le camping Danica, point de départ de la piste cyclable pour rejoindre le lac. Plate la plupart du temps, elle nous fait longer la rivière, traverser de belles prairies, voir quelques beaux chalets, bref, une alternative très agréable à la route encombrée en direction du lac. Baignade dans le lac en fin d'après midi, l'eau est fraîche mais nous y entrons assez vite.

    La jolie gare de Bohinj près de l'aire camping car

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Une belle ruche

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit à l'aire de camping car de Bohinj.

     

    J13 Jeudi 09 août: BOHINJ

    Ce matin nous retournons sur la piste cyclable qui mène au lac mais nous nous arrêtons avant an bord de rivière pour pique niquer et nous baigner. Nous revenons à l'aire vers 16h30 et la quittons à 17h en ne payant que 24h (nous étions arrivés la veille à 13h). J'avais dit à l'employée de l'aire que nous allions partir dans l'après-midi et je lui ai demandé s'il était possible de ne payer que la demi-journée, elle a refusé et nous a dit que pour 4h de plus c'était pas grave, sympa.

    Pour rejoindre le plateau de Pokljuka, point de départ de la randonnée du Triglav , nous évitons un nouveau passage par Bled en empruntant petite route de montagne et piste. Nous passons par Rudno Polje et ses jolis prés verts, séchoirs à foin et chalets de bois.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Les hommes (mon mari et nos deux fils) partent demain pour l'ascension du mont Triglav sur 2 jours avec nuit dans un refuge. Laura et moi resterons au camping car sur le plateau.

    Nuit bivouac au plateau de Pokljuka.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    J14 Vendredi 10 août: POKLJUKA - Randonnée ascension du MONT TRIGLAV

     Lever à 4h30 ce matin pour les hommes pour commencer la randonnée qui les mènera demain au Mont Triglav. Ils mettront 5h pour rejoindre le refuge Dom Planika Triglavom à 2401m d'altitude. Ils ont choisi le parcours qui part du stade de Biathlon Pokljuka car il se fait en 2 jours alors qu'il faut compter 3 jours depuis le lac de Bohinj.

    Le Mont Triglav ("Trois Têtes", les premiers Slaves pensaient que la montagne abritait un monstre à 3 têtes qui régnait sur le ciel, la terre et les enfers) culmine à 2864 m. Sous le règne des Habsbourgs, tout Slovène qui se respectait considérait le "pélerinage" au Triglav comme la confirmation de son identité. Tradition toujours actuelle puisqu'un Slovène doit effectuer l'ascension au moins une fois dans sa vie.

    L'itinéraire balisé les conduit sous le Visevnik (2050m) et au col du Studor (1892m). Pause déjeuner au niveau du premier refuge Vodnikov Dom na Velem Polju et poursuite de la marche jusqu'au refuge réservé le Dom Planika. Des chamois ont été aperçus et de belles fleurs ont été vues le long du sentier avec la découverte un peu à l'écart de la petite plante à fleurs blanches étoilées: les légendaires Edelweiss si difficiles à trouver (les chanceux!)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Autour du refuge, en attendant l'heure du dîner

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit au refuge Dom Planika pour le randonneurs. Nuit bivouac dans le camping car sur le plateau de Pokljuka pour ma fille et moi.

     

    J15 Samedi 11  août: POKLJUKA - Randonnée ascension du MONT TRIGLAV Retour

    Ce matin les hommes se sont à nouveau levés aux aurores pour l'ascension du Triglav: 1h30 pour la montée le long des crêtes avec pitons et câbles pour s'aider, 1h pour redescendre du sommet puis encore 4h pour me rejoindre sur le plateau.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Le sommet

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Le temps se gâte dans l'après-midi, les garçons auront juste le temps de redescendre avant l'arrivée des averses. Nous rejoignons Bohinj pour dormir à l'aire. Dîner au restaurant de l'hôtel Tripic, très bon: pizzas pour les enfants, plat de viandes et légumes à partager pour les parents.

    Nuit à l'aire de Bohinj.

     

    J16 Dimanche 12  août: LAC DE BLED

    Nous quittons l'aire de Bohinj pour rejoindre Bled à 16km. Le lac de Bled, c'est le décor carte postale de la Slovénie avec une église érigée sur un îlot, un château médiéval perché sur une falaise, le tout les pieds dans une eau cristalline bleu-vert avec les Alpes juliennes et les montagnes Karavanke en toile de fond. Aussi, nous ne sommes pas seuls à vouloir nous baigner tout en profitant du panorama... Même chose qu'autour du lac de Bohinj: la moindre surface qui peut faire office de place de parking est payante. Inutile de resquiller, les amendes sont généreusement distribuées... (même à des endroits où il n'y a pas de panneaux d'interdiction, apparemment, c'est implicite: on ne se gare pas librement). J'avais repéré un parking au niveau de la gare sur Park4Night, finalement, nous décidons de nous garer au plus près du lac pour 15 euros la journée (ce tarif s'applique quel que soit la durée du stationnement. En ce qui nous concerne, nous l'avons bien amorti, voir article hébergement). Il y a du monde, beaucoup de circulation, nous n'avons pas envie de galérer pour gratter quelques euros.

    Afin de photographier au mieux le lac, comme le conseille le site Slovénie Secrète, nous commençons la matinée par l'ascension de la colline Ojstrica et Mala Osojnica, cette dernière permettant de s'élever à 685m au-dessus du lac... La montée est donc abrupte sur un sentier mal entretenu (glissant). Une honte pour la municipalité qui aurait largement les moyens avec l'argent récolté des parkings de sécuriser ce sentier (empierrage, passerelles de bois), j'ai rarement vu ça en montagne sur un lieu si touristique. La vue offerte à mi-chemin est déjà très belle et bien sûr tout en haut, c'est magique.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    ah oui là, un petit aménagement s'est avéré nécessaire!

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Retour au camping car pour la pause déjeuner, une bande d'herbe le long du véhicule nous permet de sortir la table et les chaises à l'ombre en plus, c'est bien agréable. Retour au bord du lac où nous avons passé l'après-midi à buller et à nous baigner.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Vous l'aurez deviné au travers des quelques lignes écrites plus haut, j'ai trouvé un côté agaçant à Bled. Je comprends tout à fait la nécessité de réguler le trafic et le parking des véhicules mais de là à pratiquer des tarifs exorbitants sans aucune logique (il faut voir comment les employés municipaux faisaient garer certains véhicules... pas un centimètre n'est perdu tant pis pour la sécurité!). La ville s'engraisse facilement. A cela s'ajoute les prix excessifs des commerces et des services et la surpopulation l'été...bref, cela ne donne pas envie d'y séjourner en famille (pour une lune de miel dans un hôtel de luxe, le site s'y prête).

    Nuit sur le parking.

     

    J17 Lundi 13 août: GORGES DE VINTGAR puis trajet vers KRANSJKA GORA = 34 km

     

    Départ ce matin très tôt afin d'être sur le site des Gorges de Vintgar à l'ouverture. Les gorges se découvrent sur d'étroits sentiers et passerelles de bois aménagées le long de la rivière. Par rapport à Tolmin, la rivière est ici beaucoup plus tumultueuse. Une belle cascade vient clore le parcours de 1.8km. Il faut emprunter le même sentier pour le trajet retour d'où l'absolue nécessité d'éviter les heures d'affluence en haute saison (10h-16h). Nous avons pu marcher et nous arrêter tranquillement à l'aller, sur le retour, nous croisions déjà du monde et lorsque nous sommes sortis du site, il y avait une longue file de gens... minimum une heure de queue pour certains!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Tarifs: adultes 5 euros - étudiants: 4 euros - enfants 6/15 ans: 2.50 euros - jeunes enfants: 0.80 euros

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)      

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)
     

    Après la visite en fin de matinée, nous partons pour Kransjka Gora. Petit arrêt au Mercator local pour le ravitaillement avant de monter à l'aire située à côté du centre sportif de saut à ski Planica. Pause déjeuner et après-midi détente à l'aire.

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Bonhomme de neige dans la salle d'entraînement couverte du centre sportif de Planica

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Nuit à l'aire Planica de Kranjska Gora.

     

    J18 Mardi 14 août: trajet KRANSJKA GORA - BRENNER AUTRICHE = 280 km

     

    Nous pensions passer la journée et une autre nuit à Kransjka Gora pour faire une randonnée mais il a plu toute la nuit et le temps est toujours à la pluie dans la matinée. Nous décidons alors de quitter la Slovénie plus tôt que prévu et d'entamer le trajet retour par le tyrol autrichien. Le temps reste maussade à légèrement pluvieux. Cette région reste toutefois très belle.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Arrivée en fin d'après-midi à Brenner, ville frontière Italie-Autriche. Un petit tour dans le centre commercial (Benner Outlet: prix de magasins d'usine). Dîner dans une petite pizzéria-kebab sympathique au nom improbable Route 66!

    Photo internet, site Pema Group

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit sur le grand parking à l'entrée de la ville.

     

    Autriche

    J19 Mercredi 15 août: visite d' INNSBRUCK = 37 km

    Nuit tranquille bien que le parking soit en bord de route. Nous roulons jusqu'à Innsbrück où nous allons passer une journée-étape. D'après les indications trouvées sur Park4Night, nous trouvons facilement le parking du centre culturel Hafen dans le quartier Innrain. Une promenade agréable aménagée le long de la rivière nous conduit jusqu'au centre-ville, c'est parfait. Il a plus cette nuit encore mais le ciel s'éclaircit. Tous les commerces -à l'exception des boutiques vendant gadgets et souvenirs- sont fermés en ce jour férié. La ville est cependant bien fréquentée et les familles autrichiennes sont de sortie, certaines personnes ont revêtu pour l'occasion l'habit traditionnel tyrolien. Nous nous baladons le long de la Maria-Theresien Strasse, la grande avenue qui nous mène au coeur de la ville historique: Arc de Triomphe, colonne Sainte Anne, la Maison Helbling, d'autres belles façades et bien sûr, l'emblématique Toit d'Or (toiture d'un balcon d'apparat avec plus de 2600 bardeaux de cuivre dorés, vestige du faste de l'empire Maximilien 1er au XVIème siècle).

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)                                      Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     


     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pause déjeuner sur un marché gourmand de plein air. Saucisses traditionnelles et bières bien sûr, mais aussi saumon grillé et quelques étals de nourriture française (fromage, nougats...). C'est très sympa.

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Strudel à la pomme

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Promenade digestive le long de la rivière Inn (littéralement Innsbrück veut dire "pont sur l'Inn"). La capitale du Tyrol nous a donné l'impression d'être une ville où il fait bon vivre (à condition de ne pas craindre le froid l'hiver), pistes cyclables (et stations de lavage pur vélos gratuites ainsi que des bornes d'outillage!), petits parcs bien aménagés pour les enfants, piétons respectés... Une "grande" ville à échelle humaine.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      L'eau est trouble en raison des orages de la veille. J'adore ces façades colorées.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit au camping Riffler à Landeck.

     

    J20 Jeudi 16 août:  trajet Innsbrück - Annecy = 605 km

     

    J21 Vendredi 17 août: trajet Annecy - domicile Gers = 678 km

     

     Bilan:

    Beau pays, bon accueil. De beaux sites naturels pour tous les goûts car variés: montagne, lacs, rivières, océan, grottes. Des villes et villages qui ont du charme et qui sont dépaysants. Une capitale accessible et facile à visiter. Le coût de la vie est raisonnable.

    Budget:

    TRANSPORT: total = 1024.05 euros   3393.50 km effectués

    Route: autoroutes = 242.80 euros + tunnel Autriche = 10 euros

    Vignettes: Slovénie = 30 euros + Autriche = 9 euros + Suisse = 37.38 euros
     

    Carburant: 694.87 euros

    TOURISME - VISITES: total = 263.40 euros

    Gorges de Tolmin = 21 euros    Eglise Javorca = 10 euros   Grottes de Skocjan = 60 euros

    Grotte de Postojna + Vivarium + Expositions + Château de Predjama = 155.10 euros

    Gorges de Vintgar = 17.30 euros

    HEBERGEMENT - total = 382.64 euros

    Aires camping car 7 nuits: 114.64 euros

    Campings 4 nuits: 153.40 euros

    Refuge randonnée Triglav: 38 euros (nuit+dîner+petit déjeuner), 3 personnes soit 114 euros

    PARKING - Total = 28.60 euros

    Bled: journée+nuit = 15 euros

    Ljubljana, parking Tivoli = 3.60 euros

    Innsbrück, Autriche = 10 euros

    TOTAL = 1698.69 euros hors nourriture et dépenses personnelles

    Slovénie:

    Carburant: moins cher qu'en France la plupart du temps

    Courses: viande, fruits et légumes moins chers (en grande surface)

    Restaurants/Pizzérias/Bars: prix moins élevés qu'en France

    Campings: plutôt chers

    Gavarnie

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Octobre à 08:36

    Très beau billet d'un pays que nous ne connaissons pas ! (nous avons fait plusieurs fois l'Autriche par contre) mais ces magnifiques photos donnent vraiment envie de faire un tour là-bas ! Merci et amitiés du Gard !

    2
    Jeudi 11 Octobre à 11:06

    Merci pour votre message. L'Autriche nous tente aussi, que de choses à voir, comment choisir?!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :