• La Lomagne désigne les territoires qui s'étendent de la basse vallée du Gers  jusqu'aux territoires plus à l'Est délimités par le cours de la Garonne (Beaumont-de-Lomagne). La lomagne comprend donc le nord-est de la Gascogne, entre Gers et Tarn-et-Garonne.

    La capitale de la Lomagne est Lectoure.

    J'habite dans un petit village de Lomagne depuis 2003, au Nord-est du Gers, à la frontière du Tarn et Garonne. Je me rends compte qu'affairée à découvrir d'autres départements ou pays, je ne connais pas entièrement mon environnement et le patrimoine qu'il recèle... J'essaie donc régulièrement de visiter les alentours en voiture ou en moto, pas en camping car puisque je ne suis pas loin, mais je vous indiquerai les aires existantes.

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    Château d'Avensac (mon village)

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne côté Gers                                      La Lomagne côté Tarn et Garonne

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

    Que voir / que faire en Lomagne?

    Découvrir le patrimoine: lavoirs, halles, bastides, chapelles, châteaux, moulins, maisons en pierre blanche, à colombages...

    Faire des randonnées pédestres thématiques ou du VTT (se renseigner auprès des offices de tourisme pour les circuits)

    Déguster les produits locaux: ail blanc et bien sûr magret et foie gras comme partout dans le Gers

    En été, profiter des Marchés gourmands nocturnes, des visites guidées des sites, des festivals et concerts.

    En hiver, faire la ronde des crèches dans de pittoresques villages du Gers.

     

    De tout petits villages qui ne manquent pas de charme: Sarrant - Solomiac & Maubec

    Il y a une petite aire gratuite pour la nuit sur la commune de Sarrant, le terrain est un peu en pente mais elle a le mérite d'exister. L'occasion de simplement s'y garer pour vidanger les eaux grises, faire le plein d'eau puis faire le tour à pied du village médiéval.

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

              La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE            La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE          La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE              La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

        

    Rare: photo de l'enceinte médiévale sous la neige publiée par La Dépêche du Midi en 2012

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

    Prenez ensuite la direction de Solomiac pour admirer sa belle halle, ses maisons à colombages et faites une pause pour vous désaltérer ou pour y manger (Restaurant des Arcades et Restaurant Chez Matthieu).

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

      

     

    Avant de continuer vers Saint Clar et Beaumont de Lomagne, tournez peu après la sortie de Solomiac sur la droite et montez voir le très joli village de Maubec dont pratiquement toutes les façades ont été restaurées.

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne


     

        LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne     LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

      

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE     La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

      

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE     La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

      

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    J'adore le village de Maubec, très coquet. Situé à 4km de chez moi, j'y vais de temps en temps faire les PR balisés en marche nordique. Le parking visiteur, derrière les remparts peut accueillir des campings car. J'ai pensé que certains ont du y rester la nuit et effectivement j'ai trouvé le "spot" sur Park4Night!

    https://www.park4night.com/lieu/5292//maubec-village/france/tarn-et-garonne

     

    D'autres exemples

    Visite de Saint-Clar et alentours: deux places à arcades, halle XIIIème siècle, lavoir et fontaine, musée de l'école. Pour les enfants: parc animalier (sur le thème de l'Australie).

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

        La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne                                La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    Aire de camping car de Saint-Clar: http://www.campingcar-infos.com/Francais/airepda.php?numid=591&Localit%E9=SAINT%20CLAR

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

     à 3km de Saint-Clar, vers Tournecoupe: halte au village d'Avezan (attention petite route accessible aux poids lourds mais abîmée)

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et GaronneLa Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne 

      

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    à 8km de Saint-Clar vers Valence d'Agen: visite libre ou guidée du château de Gramont (extérieur et intérieur) très bien rénové. En juillet et août, visite guidée avec intervention d'une conteuse tous les jeudis.

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     Pas de problème d'accès en camping car et stationnement facile avec parking herbeux et aire de pique nique.

     

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et GaronneChâteau de Gramont

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    photo retouchée façon "vielle photo"

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

     

     

    Visite de LECTOURE: Ancienne cité gallo-romaine, principale résidence des comtes d'Armagnac, Lectoure témoigne d'un riche passé historique. A voir: la Cathédrale St Gervais, l’ancien palais épiscopal, la fontaine de Diane, l’ancienne Tannerie royale, l’hôpital-ancien château des Comtes d’Armagnac, les Hôtels particuliers de la rue nationale.

    La ville est entourée de remparts, témoins de son passé de forteresse.On peut en faire le tour en voiture ou à pied.

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     Considérée comme la capitale de la Lomagne, la ville de Lectoure est située sur un éperon à 180 mètres d'altitude et domine  la Vallée du Gers.  Promenez-vous dans ses ruelles -qu'on appelle ici carrelots- pour découvrir son patrimoine. Vous pouvez aussi vous délasser 1h ou 2 aux Thermes. Lectoure constitue également une bonne base pour découvrir de jolis villages aux alentours comme Plieux et La Romieu.

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

        La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne  La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne     La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

    Entrée et dessert (soufflé pruneaux armagnac) au restaurant Le Bastard

     

    Hébergement: camping des 3 Vallées (verdure, lac, restaurant gastronomique et piscines) http://www.lacdes3vallees.fr/

    Aire camping car de Lectoure: https://park4night.com/lieu/17240/lectoure-5612a-chemin-des-amandiers/france/gers#

    Aire camping car de Fleurance à 9km: https://www.park4night.com/lieu/14144/fleurance-d953/france/gers#

     

    Plieux, à 11 km à l'est de Lectoure fait partie l'hiver du circuit de la Ronde des Crèches (voir plus bas). Le village se découvre sous un autre angle à la belle saison avec son imposant château, l'exemple-type du château gascon c'est-à-dire un plan rectangulaire ou carré avec peu de surface au sol mais de hauteur importante. Ce qui lui confère cet aspect austère.

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE  

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE  La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE            La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE           La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    La ROMIEU, charmant petit village situé à 15km à l'ouest de Lectoure, tout en pierres blanches, dont la collégiale est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO vaut le détour. L'ensemble de la collégiale de La Romieu est un bon exemple du mécénat exercé par des dignitaires de la cour papale d'Avignon dont la France méridionale a été la principale bénéficiaire. La collégiale se visite en 1h: le cloître et son jardin, une vidéo qui présente le site et la légende des chats, l'église, la sacristie, les différents étages de la tour octogonale, la tour du clocher, le jardin du palais et le chemin de ronde autour de l'église. 

    Pour stationner en camping car, contourner le vieux village en suivant la direction "Jardins de Coursiana", vous trouverez quelques emplacements suffisamment large à seulement 5 minutes à pied du village, avec en prime, une belle vue sur la collégiale (deuxième photo).

    http://www.campingcar-infos.com/index1.htm

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

     

     

     

     

     

    La légende des chats de La Romieu: l'orpheline Angéline a été attirée dès son plus jeune âge par les chats et en avait toujours deux ou trois autour d'elle. En 1342, l'hiver fut rude et le printemps si pluvieux que les villageois ne purent pas ensemencer les champs. Suivit une grande disette que la disitribution des réserves par le seigneur ne suffit pas à endiguer. Les habitants furent alors obligés de capturer les chats du village et d'en faire de la gibelotte. Angéline ne put se résoudre à traiter ainsi ses chats et ses parents adoptifs l'autorisèrent d'en garder et d'en cacher deux: un chat et une chatte. Entre-temps, les rats, débarrassés des chats, proliféraient si bien qu'ils menaçaient les nouvelles récoltes... Angéline donna alors un chat, issu des différentes portées du couple, à chaque famille, épargnant ainsi au village un nouveau malheur. 

    C'est en écoutant une grand-mère raconter à ses petits-enfants cette légende que le sculpteur Maurice Serreau a eu l'idée de la faire revivre en déposant des sculptures de chats autour de la place du village.

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne   La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La légende dit, qu'au fil des ans, le visage d'Angéline se mit à ressembler à celui d'un chat, jusqu'à ce que ses oreilles soient pareilles à celles du félin.

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNELa Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    Le coeur du village de La Romieu offre un bel exemple des maisons en pierres blanches que vous trouverez dans les bastides gersoises. Au Printemps, les rues sont bien fleuries, un régal.

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE    

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

        La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    Amoureux de la nature et amateur de botanique, complétez votre visite à La Romieu par les jardins de Coursiana. Prenez le temps de flâner entre le jardin à l'anglaise, le potager, l'arboretum et le jardin de plantes médicinales (en partenariat avec les produits du laboratoire Fleurance Nature).

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne  La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne   La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    http://www.jardinsdecoursiana.com/

     

    LA RONDE DES CRECHES, Gers chaque année de début décembre à mi-janvier, dix communes fabriquent des crèches sur une thématique, par exemple, les contes , la bande dessinée, les romans de Victor Hugo...

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     http://www.larondedescreches.org/

    A ne pas manquer, les crèches de Miradoux et de Saint-Antoine, aux détails impressionnants et animées.

    Photos 2012 et 2013:

    Gaston Lagaffe

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    Château de Flamarens                                
                                                        Village et Château de Sainte Mère  

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne     

     

    Les tribulations d'un Chinois en Chine V.Hugo                                                                  Château de Plieux

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne La Lomagne: entre Gers et Tarn et GaronneLa Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

                                

    à être dans le Gers, autant en profiter pour visiter sa capitale: AUCH. Mais avant faites un tour au village de Lavardens dont le principal atout est son château. Nous sommes ici en présence d'un édifice imposant qui va au delà du château de type gascon, c'est carrément une forteresse. Construite sur un éperon rocheux, la forteresse des Comtes d’Armagnac bénéficiait d’un vaste champ visuel qui assurait une excellente surveillance des alentours. Elle avait également un rôle de protection. Le château accueille des expositions toute l'année notamment une grande exposition de santons à la période de Noël.

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

      La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE  La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE     La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE  La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

                 La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE          La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    Enfin, visitez la capitale Gersoise: AUCH. La ville gasconne est la terre natale du mousquetaire D'Artagnan dont vous pourrez admirer la statue en montant les marches de l'Escalier Monumental qui vous conduiront de la basse-ville au centre historique, point de départ d'un petit tour des principaux centres d'intérêt de la ville: la Cathédrale Sainte Marie avec la Tour d'Armagnac, les pousterles (petites rues médiévales en pente et tout en escaliers), la maison Henri IV, la maison Fedel (à colombages).

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

    Il est agréable par beau temps de marcher le long de la promenade Claude Desbons (depuis le centre-ville en basse ville ou depuis le Parc du Couloumé)

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     

     La Tour d'Armagnac et la statue de D'Artagnan 

    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne  

       LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE     LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne    LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne  LA LOMAGNE: entre Gers et Tarn et Garonne

     Un des paliers de l'escalier monumental     La Cathédrale                 La Maison Henri IV                                  

     

     

      La Lomagne Tarn-Garonnaise: Beaumont de Lomagne

    Beaumont de Lomagne: sur la route de Montauban, vous pouvez y faire une halte pour voir sa halle, visiter la maison natale du mathématicien Pierre Fermat (et résoudre11 énigmes mathématiques au gré d’un jeu de piste dans la maison Fermat et dans la bastide), profiter de sa base de loisirs (camping, lac et piscine), assister à une course de l'hippodrome.

    Temps fort: Fête de l'ail blanc au mois de juillet.

    Camping et base de loisirs Le Lomagnol: http://village-de-loisirs.com/

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

      Plus dans la Lomagne, mais pas très loin... deux belles bastides du Tarn et Garonne:

    Auvillar et Moissac

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     AUVILLAR: un des plus beaux villages de France: de belles ruelles, une  halle circulaire, deux galeries d'art: Bleu Réglisse avec des sculptures de Toutain et Arts’Kad avec les céramiques de 10 artistes (à voir) et un beau point de vue sur la vallée de la Garonne.

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

       

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne   

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne         La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne  La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    Oeuvre de Jean-Louis Toutain, artiste Toulousain (1948-2008)

     

     MOISSAC: Depuis 2009, la ville de Moissac fait partie du réseau des Grands Sites de Midi-Pyrénées avec: son église abbatiale, son tympan et son cloître, le palais abbatial, le canal et les bords du Tarn.

     La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne  La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    Moissac c'est aussi une ville fluviale avec un petit port de plaisance ainsi que le terroir d'un bon chasselas.

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE   La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

    Aire de camping car de Moissac: https://www.park4night.com/lieu/35786/moissac-321-chemin-de-la-rhode/france/tarn-et-garonne  

     

    Vous pouvez également faire étape à l'aire de Castelsarrasin, à 8km au nord, près du canal:

    https://park4night.com/lieu/168797//castelsarrasin-7-chemin-des-2-ponts/france/tarn-et-garonne#

    La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNELa Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     Canal de Castelsarrasin

     

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et GaronneLa Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

    La Lomagne: entre Gers et Tarn et Garonne

     

           La Lomagne: entre GERS et TARN et GARONNE

     

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/

     


    4 commentaires
  • Weekend de Pentecôte 2020 dans la Vallée du Lot

     

    Le déconfinement du 11 mai nous permet de nous déplacer jusqu'à 100km de notre domicile. Nous profitons donc de ces 3 jours de weekend pour nous rendre dans le Lot que nous connaissons un peu, notamment la belle ville de Cahors. Nous partons le vendredi après midi en direction de Luzech pour y passer une nuit étape.

    Le LOT

    Le LOT

     

    Nous arrivons sur Luzech en fin d'après-midi et nous ne trouvons pas l'aire (non indiquée). Nous nous dirigeons vers Caix après avoir vu un panneau qui indiquait une aire à quelques kilomètres. Il s'agit de l'aire de la base nautique "Aux quatre vins" (ben oui..on est en territoire viticole, dans le vignoble du Cahors). L'accès à l'aire (un pré) est ouvert, nous nous garons donc librement et c'est parti pour un weekend détente tranquille dans une nature apaisante (le déconfinement est récent, nous n'avions pas envie de visiter une grande ville).

    Le LOT

     Le LOT

    Le LOT

     

    https://www.park4night.com/lieu/25399//luzech-222-quai-lefranc-de-pompignan/france/lot/Paying-motorhome-are

     

    Samedi: Caix, Luzech, Puy l'Evêque

    Un panneau sur le parking de la base nautique indiquait un numéro de téléphone pour l'aire de camping car. J'ai donc appelé hier soir et laissé un message pour signaler notre installation. Ce matin, le gérant de la base, passe pour voir si nous allons bien, si nous avons besoin de quelque chose. Je lui propose de payer le stationnement mais il refuse. Je pense qu'il n'en avait peut être pas encore le droit étant donné que l'hôtellerie de plein air n'est pas encore autorisée à ouvrir?

    Nous nous promenons dans cette petite base nautique paisible avant de nous rendre sur Luzech.

    Le LOT    Le LOTLe LOT

     

    Le LOT  Le LOT             Le LOT

     

    Nous partons ensuite sur Luzech où nous trouvons l'aire de camping car cette fois-ci et nous nous y garons pour faire un tour en ville. L'aire est pratique pour un arrêt dans le village et une nuit étape. 

    Le LOT

    https://park4night.com/lieu/41477//luzech-114-avenue-henri-p%C3%A9lissi%C3%A9/france/lot#prettyPhoto    

      Luzech se strouve dans le méandre le plus resseré de la rivière Lot, ce qui  en fait une sorte de presqu'île. Il y a plusieurs vestiges romains dans la ville signalés par des panneaux explicatifs et surtout l'Oppidum de l'Impernal qui domine la vallée du Lot. C'est l'attrait principal de la ville. J'avoue que les rues m'ont déçues, je pensais y voir de jolies maisons avec des façades en pierres dans le style lotois. Nous grimpons jusqu'à l'Oppidum (grimpette facile et courte) et avons un superbe point de vue qui s'offre à nous.

     

    Le LOT Le LOT

    Le LOT

      Il y a un circuit de 13km à faire sur les crêtes au niveau de l'Oppidum, nous en faisons un tout petit bout afin d'avoir un peu de recul sur la vue et prendre la photo ci-dessus. Il est midi, le soleil cogne bien, on en aurait bien envie mais c'est trop tard pour la faire. Nous redescendons au village, reprenons le camping car pour déjeuner à l'aire de la base nautique, nous y sommes bien car nous pouvons manger dehors sur l'herbe. 

    Au dessert, nous goûtons la tarte aux noix (spécialité locale) achetée le matin. Un régal.

    Le LOT

    Après une bonne sieste, nous reprenons le camping car direction Puy l'Evêque par de belles petites routes dans la campagne lotoise. Nous nous garons sans difficulté à l'extérieur du coeur de la ville médiévale, juste après le pont. Les pieds dans l'eau, cette ancienne cité médiévale est magnifique avec de très nombreuses demeures aux façades de pierres légèrement dorées très bien conservées et entretenues. Si on y prête attention, on se rend compte que la ville médiévale s'organise en strates qui correspondent à l'ancienne structure sociale. En bas; le port de commerce puis les artisans et en haut les demeures les plus nobles jusqu'à la Tour Seigneuriale.

     

    Le LOT Le LOT

     

     

    Le LOT           Le LOT            Le LOT

     

    Le LOT           Le LOT             Le LOT

     

     

    Le LOTLe LOT

     

    Le LOT

           Le LOT             Le LOT

     

     

    On trouve à plusieurs endroits dans le centre historique, des panneaux avec d'anciennes photos et des explications sur la vie du village autrefois. Ici, la fontaine et la photo des femmes qui y venaient chercher l'eau.

    Le LOT  

    Le LOT

    Le soir, nous nous garons près de la piscine municipale et nous profitons de la table de pique nique et du parc de jeux d'enfants ouvert. Ce n'est que le lendemain matin que nous nous apercevrons...qu'il y avait un panneau d'interdiction pour les camping cars. Oups! Plusieurs personnes sont venues pique niquer sur le site et ne nous ont rien dit. Il y a une aire de stationnement et de services gratuit:

    https://park4night.com/lieu/1755//puy-l'%C3%89v%C3%AAque-8-rue-henry-dunant/france/lot#

     

    Dimanche: Saint Cirq Lapopie

     

    Aujourd'hui, nous allons passer la journée à Saint Cirq Lapopie. S'il y a bien deux sites incontournables dans le Lot, c'est ce beau village classé et celui de Rocamadour adossé à une falaise. La route pour s'y rendre se termine à flanc de roche en suivant la rivière, magnifique. Contrairement à ce que les photos pourraient laisser penser, il n'y a pas de souci pour passer les quelques petits tunnels et la route permet aux véhicules de se croiser, avec précautions par endroits bien sûr. 

    Le LOT          Le LOT

     

     

    Le LOT              Le LOT           Le LOT

     

    Nous nous installons à l'aire de Saint Cirq Lapopie, à la halte nautique Porte Roques, près du camping. Située au bord du Lot (baignade surveillée en saison) et entourée de champs/prés, elle est agréable. Les emplacements sont sur gazon et semi-ombragés. Le stationnement coûte 7 euros, il n'y a pas d'électricité, l'aire de services est à 100m; vidanges+eau 2euros, totalement dégueulasse et hors d'usage lors de mon passage (cela a été le seul bémol). Un agent vient récupérer le paiement, un boulanger passe tous les matins en juillet-août. Si vous voulez être au plus près de l'eau, il est possible de se garer au bord de la rivière avec les voitures pour le même prix.

    https://park4night.com/lieu/74369//saint-cirq-lapopie-porte-roques/france/lot/Aire-CC-priv%C3%A9e#

     

    Le LOT

      Le LOT

      

    Le LOT  Le LOT

      

    Comme je l'ai dit je trouve l'aire agréable, autant l'environnement que les emplacements et j'ai du mal à comprendre les camping caristes qui se plaignent car le stationnement est cher car sans l'électricité...Bon, il faut dire que nous généralement l'électricité on s'en fiche car on reste rarement plus de 2 jours au même endroit, on a pas de télévision et le frigo marche au gaz. Bref, pour quelques jours de détente; baignade, pêche et visite du village, c'est un bon point de chute.

    L'accès au village se fait par un chemin derrière l'aire. Il faut compter vingt minutes pour découvrir ce beau village médiéval classé. Je l'avais visité adolescente et c'est avec plaisir que j'ai arpenté à nouveau ses ruelles où se dévoilent de magnifiques façades très bien conservées. A cette période de l'année, le village est bien fleuri, un bonus. Le déconfinement étant récent et les restaurants et bars n'ayant pas encore l'autorisation d'ouvrir pour la consommation sur place, la fréquentation touristique du village démarre doucement. Cela permet de faire la visite du village à son rythme et de ne pas se gêner dans les rues étroites, j'imagine qu'en période estivale il y aura beaucoup plus d'affluence.

    Le LOT

     Le LOT  Le LOT

     

     

    Le LOT    Le LOT    Le LOT    Le LOT

     

    Le LOT 

    Le LOT

     

    Le LOT  Le LOT  Le LOT  Le LOT

     

     Belle reconversion d'un pot de chambre smile

    Le LOT

     Le LOT

     

    Nous montons jusqu'au point culminant du village à savoir le belvédère aménagé sur les ruines d'un ancien château fort dont ne subsistent que les soubassements. En quelques marches, nous accédons à un super point de vue sur les toits du village mais surtout sur la belle vallée du Lot où falaises, rivière, forêts et collines se mêlent.

    Le LOT  

    Le LOT

     

    Le LOT   

    Le LOT 

     

    Le LOTLe LOT

      

    Anecdote:

    André Breton, leader du mouvement des Surréalistes, a eu un coup de foudre pour Saint Cirq Lapopie et a passé ses derniers étés (de 1951 à 1966) dans le village à l'Auberge des Mariniers en bas du village. Lui qui a tant voyagé a écrit: "Par-delà bien d’autres sites –d’Amérique, d’Europe- Saint-Cirq a disposé sur moi du seul enchantement : celui qui fixe à tout jamais. J’ai cessé de me désirer ailleurs." et de conclure: "Chaque jour au réveil, il me semble ouvrir la fenêtre sur les très riches heures, non seulement de l’Art, mais de la nature et de la Vie »

     

    Le LOT  Le LOT    Le LOT

      La maison d'André Breton                                  Exemple d'oeuvre de A.Breton

      Crédit photos: Fondation du Patrimoine

     

     

     

    Nuit à l'aire de Saint Cirq Lapopie

     

     

    Lundi: Bouziès - chemin de halage

    Nous quittons l'aire de Saint Criq Lapopie pour le village de Bouziès à 5km où l'aire de vidanges (sur le parking d'accueil du village) est propre et en service (borne 2 euros). Nous stationnons sur un grand parking ombragé en bord de rivière partagé avec des voitures (des familles et amis viennent pique niquer). Il y a aussi un petit pré prévu pour les camping cars je suppose, vide aujourd'hui. Le tarif est de 5.50 euros pour 24h.

    Le LOT  

    Le LOT 

    Le LOT

     

    Le LOT  

    Le LOT  Le LOT

     

     

    Avant l'heure du déjeuner et qu'il ne fasse trop chaud, nous empruntons le sentier qui va nous conduire à Saint Cirq Lapopie par le Chemin de Halage, une balade de 8km aller-retour en bord de rivière puis de champs et qui se termine soit par l'itinéraire sportif (400m) qui grimpe (rien de bien méchant) à travers la forêt ou par l'itinéraire conseillé (600 m) moins rude.

    Le LOT

    Au XX siècle avant la venue du chemin de fer, le Lot permet d'assurer le transport de marchandises à peu de coût. Le minerai de fer ou le charbon de l'Aveyron étaient acheminés par les gabarres (bateaux à fond plat) vers Bordeaux ainsi que les produits locaux: céréales, tabac et vins de Cahors. Les bateaux étaient tirés par des hommes ou des chevaux de trait. A ce niveau, la falaise tombait à pic dans la rivière, obligeant en 1845 à évider la roche calcaire sur près d'un kilomètre entre Bouziès et Saint Cirq Lapopie pour permettre leur circulation. Aujourd'hui, ce passage original est le clou de la promenade.

    Le LOT  Le LOT Le LOTLe LOT

     

    Sur 30m de long a été réalisée sur le bas relief de la falaise une représentation artistique de l'environnement; la rivière et ses tourbillons, la faune et la flore, les fossiles par l'artiste toulousain Daniel Monnier.

    Le LOT

           Le LOT

     

     

    La balade continue le long des champs avec de beaux coquelicots qui se mêlent aux jeunes blés.

    Le LOT 

    Le LOT

    Fin du parcours par "l'itinéraire sportif"

    Le LOT  Le LOT  Le LOT  Le LOT


    et arrivée au coeur de Saint Cirq Lapopie, sur la place de l'Office de Tourisme et...on remonte sur le belvédère pour profiter encore une fois de la vue du village.

    Le LOT  

    Le LOT

     

    Fin de notre weekend de Pentecôte, retour à la maison par les petites routes lotoises puis tarn et garonnaises.

     

     

    Le LOT

     

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

     

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/

     


    2 commentaires
  •  

     Vacances de Noël 2019 en Andalousie:

    Cordoue - Séville - Grazalema - Ronda - Antequera / Parc El Torcal - Grenade

     

    Traversée par l'un des plus grands fleuves du pays; le Guadalquivir, et terre du plus haut massif espagnol; la Sierra Nevada, l'Andalousie est un vaste territoire qui compte 8 provinces qui s'étendent du désert de Tabernas à l'est jusqu'à l'océan Atlantique (Costa del Sol) et la frontière portugaise. L'Andalousie offre une variété de paysages, plus qu'on ne le croit, avec ses champs d'oliviers, d'orangers, des vignobles, des zones désertiques, des plages, un relief montagneux et même de la verdure. Du côté du patrimoine, ses envahisseurs successifs ont laissé leur empreinte dans les trois villes qui se partagent les plus importants monuments arabo-andalous: Grenade, Séville et Cordoue.

    Vous l'aurez compris, cette vaste région qui forme le Sud de l'Espagne donne l'opportunité d'établir un programme selon ses goûts: farniente sur la Costa del Sol, découverte des villages blancs, randonnées dans les parcs naturels et le désert, visite des principales cités historiques.

     

    ANDALOUSIE

     

     

    J1 samedi 21 décembre: trajet Gers - Calatayud = 455 km  

     

    Nous partons de bonne heure de notre domicile dans le Gers et nous rejoignons l'Espagne par Montréjeau, Saint Béat, le Val d'Aran et Huesca. De la pluie et de fortes rafales de vent rendent la conduite pénible l'après midi. Première soirée & nuit étape à l'aire camping car gratuite de Calatayud. Places larges et plates sur un parking à partager avec les voitures. Endroit calme et propre. Possibilité de vidanger. https://www.areasac.es/calatayud/zaragoza/calatayud_2652_1_ap.html

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

     

    J2 dimanche 22 décembre: trajet Calatayud - Tolède = 303 km / Demi journée sur Tolède

     

    Trajet sur Tolède dans la matinée. Le vent persiste. Quelques paysages nous font penser à l'ouest américain. Nous n'avons pas d'habitude une mascotte sur le tableau de bord mais en cette période de Noël, nous y avons invité un joli petit renne et placé un petit sapin.

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE  ANDALOUSIE


    Après midi sur Tolède sans pluie. Un grand parking accueille tous les véhicules en contrebas de la ville, facilement accessible ensuite par des escalators (car ça grimpe!). Tolède a été habitée par des communautés Arabes, Chrétiennes et Juives pendant des siècles, cela se reflète dans son patrimoine architectural et culturel. L'imposant alcazar domine la ville, on s'en rend bien compte lorsqu'on contourne celle-ci avec le camping car (places disponibles pour des arrêts photos). 

    ANDALOUSIE

     

        ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE 

    ANDALOUSIE

     

     

     Nous roulons un peu et nous arrêtons sur une aire de services de l'autovia où nous dînons et passons la nuit.

     

    J3 lundi 23 décembre: trajet Tolède-Cordoue = 340 km / Demi journée sur Cordoue

     

    Nous arrivons à l'aire de Cordoue, il y a beaucoup de places disponibles sur cette grande aire (la ville a connu de fortes pluies la semaine précédente, cela a du faire partir du monde). Nous y passerons 48h pour 35.90 euros + 2 euros pour le plein d'eau. L'aire est proche du centre historique et de petits supermarchés,  tout peut se faire à pied, c'est bien agréable. En cas de problème avec la borne de paiement ou de services, on peut s'adresser au personnel du parking voiture adjacent, à l'écoute. L'aire est en bord de route mais nous entendons peu la circulation la nuit.

    https://www.areasac.es/cordoba/cordoba/cordoba_1911_1_ap.html

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

       

    Après la pause déjeuner en plein air, nous partons découvrir la ville. Nous passons par la Puerta de l'Almodovar pour entrer dans la vielle ville dans laquelle se trouve la plupart des principaux monuments. L'ancien quartier juif (Juderia) constitue le coeur de Cordoue: on apprécie beaucoup de pouvoir marcher dans les rues pavées étroites peu fréquentées par les voitures, on prend le temps d'admirer les balcons en fer forgé, les fleurs, les mosaïques. Très peu de choses semblent avoir changées, on se croirait à une autre époque dans ses petites ruelles. Le ciel est bien bleu, le soleil au rendez-vous, la température douce (18°), quelle riche idée nous avons eue de partir en Andalousie l'hiver!

     

    ANDALOUSIE  

     

     ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

       

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

                 ANDALOUSIE

     

    Nous visitons la Mezquita, la Grande Mosquée offre un superbe témoignage de la civilisation musulmane. Cordoue est un livre ouvert d'histoire; on y suit les traces de l'Espagne islamique, période pendant laquelle les Maures et leurs alliés berbères donnèrent naissance à la plus brillante civilisation d'Europe du Haut Moyen Age. Capitale de ce territoire nommé "Al Andalous", Cordoue était une ville où les arts et les sciences s'épanouissaient et où les différentes communautés cohabitaient en bonne intelligence (plus d'informations sur ces points pendant la visite de la Torre Calahorra).

    Mais revenons à la Mezquita; construite en 785, la mosquée originelle a connu de nombreuses modifications par la suite, comme l'ajout du Mihrab, niche orientée vers la Mecque. Au XVIème siècle, la construction d'une cathédrale au sein même du monument entraîna la destruction d'une partie de ses magnifiques rangées de colonnes. 

     

    ANDALOUSIE

      

      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIEANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     

    Une forêt de colonnes...850 colonnes de granit de jaspe et de marbre soutiennent le toit de la Mosquée. Beaucoup proviennent d'édifices romains et wisigothiques.  

    ANDALOUSIE

       Le Mirhab abrite les paroles du Coran. La Torre del Alminar haute de     93m. Son clocher incorpore le premier étage de l'ancien minaret.

    Pour en savoir plus sur la Mezquita http://www.andalousie-tourisme.com/cordoue/mezquita/

     

         ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

    La visite de la Mezquita est très dense, je conseille de prendre un audioguide afin d'avoir des éléments sur ce riche patrimoine religieux et architectural. Tarif: adultes = 10 euros, pas de billeterie en ligne. Nous ressortons par le patio de Los Naranjos surplombé par la Torre del Alminar. Avant de retourner au camping car, nous prenons l'apéritif dans le marché couvert (belle construction en fer forgé) El Mercado Victoria, lieu à la mode pour manger sur le pouce les spécialités andalouses et ibériques et y boire un coup. C'est sympa mais les tarifs sont assez élevés.

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE ANDALOUSIE

     

     

     J4 mardi 24 décembre: journée sur Cordoue

     

    Ce matin, nous visitons la Torre de Calahorra, Adultes = 5 euros, Enfant jusqu'à 15 ans = 2.50 euros Il s'agit de la tour défensive la plus ancienne de Cordoue, à l'extrémité sud du Pont Romain, face à la Mezquita. Elle abrite aujourd'hui le musée Al Andalous qui retrace les périodes de coexistence pacifique des communautés juives, chrétiennes et musulmanes désireuses alors de respecter les autres cultures et d'échanger sur la leur. On commence par le rez de chaussée où des personnages -des philosophes arabes- nous donnent leur vision sur l'importance de la culture, de la tolérance et du bien vivre ensemble. Dans les autres salles sont exposés outils chirurgicaux et maquettes des monuments de la ville. Des éléments sur les personnages importants de la ville, l'art de vivre, l'éducation, l'agriculture nous sont donnés et nous découvrons stupéfaits que dans le passé le mélange entre cultures/sciences orientales et occidentales fonctionnait... Quel recul depuis! Nous accédons à la fin de la visite en haut de la tour par un escalier étroit en colimaçon avec une belle vue sur le Pont Romain et le fleuve Guadalquivir (à la couleur marron en raison des crues récentes) en récompense.

     

    ANDALOUSIE

      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

         ANDALOUSIE

    La Porte du Pont Romain 

    ANDALOUSIE

     

     Nous nous baladons dans le centre historique de la ville. J'adore tous ces orangers dans les rues et sur les places (mais attention, inutile d'en cueillir, ces oranges là sont très amères, les touristes le font puis les jettent au pied de l'arbre).

    ANDALOUSIE

        ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

      ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    Au fil de notre déambulation, nous tombons sur la grande place rectangulaire Plaza de la Corredera bondée de monde, terrasses et intérieur des cafés pleins. Cette place accueille un marché aux puces tous les samedis.

     

    ANDALOUSIE

           ANDALOUSIE

    Un petit arrêt au Mercardo Victoria à nouveau ce soir avant de savourer notre dîner de Noël dans le camping car. Au menu tapas franco-espagnoles: tortillas, jambon serrano, crevettes, foie gras du Gers... On appelle plusieurs membres de la famille en mode vidéo, papi et mamie sont ravis de voir leurs petits-enfants en direct, la technologie a du bon! 

       

    J5 mercredi 25 décembre: trajet Cordoue - Séville = 144 km  / demi journée sur Séville

     

    Nous quittons la belle Cordoue sans avoir visité l'Alcazar de los Reyes, nous aurions du le faire le premier jour, ensuite entre les horaires restreints du hors saison et Noël, nous avons trouvé porte close, dommage.

    ANDALOUSIEIl n'y a pas que les palmiers qui sont géants!

      ANDALOUSIE

    Nous quittons Cordoue en fin de matinée. Ce court séjour nous a ravis, la ville est magnifique et agréable à parcourir. Nous tentons de trouver une aire à Séville sans grande conviction au vu des commentaires plutôt négatifs lus sur Park4Night. Nous trouvons avec difficulté une aire glauque, qui a l'air désaffectée et squattée (avenida de Maestranza) donc nous filons en direction de Puerte Gelves à 8km de Séville où se trouve une aire qui m'avait été recommandée. L'aire est en bord d'une marina, elle est propre, calme et sécurisante. Il y a un petit bloc sanitaire avec WC et douches. 12.10 euros plein d'eau compris + 2.80 euros pour l'électricité. Le personnel du bureau d'accueil de la marina gère les entrées et les paiements. Nous bullons au soleil avant de prendre le bus pour Séville en fin d'après midi (arrêt de bus à 100m), il y a normalement une bonne fréquence de passage des bus mais là, un jour férié, nous attendons un petit moment sous une chaleur inhabituelle pour nous un mois de décembre, ma petite me dit d'ailleurs: "mais c'est l'été ici ou quoi?" happy  

    http://www.puertogelves.es/es/auto-caravanas  

    https://www.park4night.com/lieu/12067//gelves-3-carretera-sevilla-coria/spain/sevilla/Paying-motorhome-area?fbclid=IwAR09JvINyYhK5D55H2SlJcyKeIs9GUzJOnr_L9yb5FHwLfa0ZCBHQkbWSe8

     

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

    Le premier beau monument que nous voyons de Séville est le palais Alfonso XIII de style mudejar. Construit dans les années 1920 pour l'Exposition Universelle, c'est à présent un hôtel grand luxe (comptez un bon millier d'euros la nuit). Nous passons ensuite devant le Palais de San Telmo et ses façades aux couleurs chaudes, siège du gouvernement autonome andalou. 

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

       ANDALOUSIE  

    Le jour a déjà bien décliné quand nous arrivons au coeur historique de Séville. La Plaza de Espana est tout de même magnifique. Construite pour l'Exposition Universelle de 1929, son architecture avait évidemment pour but d'en mettre plein la vue aux visiteurs. Au sein de sa forme elliptique se dresse le palais central en briques, un savant mélange néo renaissance, gothique et mudejar, sans oublier les éléments de décoration en céramique, fer forgé, marbre...Tout le long des murs en contrebas du palais se trouvent des bancs en mosaïque représentant chaque province espagnole avec sa carte, son blason et un moment de son histoire. Les touristes sont nombreux, ne croyez pas être seuls au monde sur la période des fêtes de fin d'année en Andalousie. Un canal borde la palais avec une promenade possible en barque. Il est enjambé par quatre ponts de briques et de céramique, un pour représenter chaque "royaume" d'Espagne: Castille, Léon, Aragon et Navarre. Au milieu de la place se dresse une fontaine qui n'avait pas fait l'unanimité au XXème siècle car certains considéraient qu'elle rompait l'harmonie de la place.

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   

    ANDALOUSIE

            

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

            

    Nous voulons dîner en ville mais pas évident de trouver un restaurant ouvert un jour férié. Nous trouvons finalement un pub irlandais dans lequel nous mangeons des hamburgers frites! Retour à l'aire avec un taxi.

        

    J6 jeudi 26 décembre: journée sur Séville

     

    ll fait frais ce matin. Aujourd'hui visite de la Cathédrale et de son clocher Giralda dans le quartier de Santa Cruz, ancien quartier juif de la ville. Nous avions réservé la visite en ligne, ce qui nous a évité de faire la queue, un très bon plan vue la longueur de la file d'attente carrément décourageante.  https://www.catedraldesevilla.es/

    Ancienne mosquée bâtie à la fin du XIIème siècle, les seuls vestiges de cette période sont le Patio de Los Naranjos et la Giralda; ancien minaret qui offre de superbes vues sur la ville (pas d'escaliers, accès étroit et très pentu). La construction de la cathédrale chrétienne commença au début du XVème siècle pour s'achever à sa fin. Le style gothique est très clairement identifiable. Christophe Colomb repose dans cette cathédrale.

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     ANDALOUSIE

    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

     

    Après une pause déjeuner tardive (nous avions la visite de la cathédrale à 11h30), nous arpentons le quartier El Arenal. Nous passons devant les arènes d'un blanc éblouissant Plaza de Toros de la Real Maestranza. Au fil des rues, nous voyons de beaux édifices que je ne parviens pas à identifier. Il fait 20° mais il souffle une brise fraîche et nous supportons bien notre pull / veste à l'ombre des rues.

    ANDALOUSIE

        ANDALOUSIE
     

          

    ANDALOUSIE  

         ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     


         

    ANDALOUSIE

       

        ANDALOUSIE 

    Iglesia del Salvador

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

               

    Des perruches volent en liberté dans les parcs de Séville. A gauche, La Torre de Oro, tour construite au XIIème siècle par les Maures pour surveiller le port. Aujourd'hui la tour abrite un petit musée maritime.  

    Retour à l'aire de Puerto Gelves en début de soirée.

     

    J7 vendredi 27 décembre: demi journée sur Séville puis trajet vers Grazalema = 120 km

     

    Nous quittons l'aire de Gelves pour nous rendre à Séville où la visite de l'Alcazar nous attend à 13h (réservation faite en ligne bien à l'avance). Nous nous garons en face du Club Nautique, Paseo Romeros de Sevilla sur un grand terrain de terre sèche où de nombreux véhicules sont garés, y compris des vans et camping cars qui y sont installés. Franchement, ça va bien pour visiter la ville quelques heures (20 minutes à pied du centre) mais pour y faire étape, l'endroit n'est pas du tout agréable, il y a des détritus, du verre sur le sol et je ne m'y sentirais pas en sécurité.

    Nous mangeons de bonne heure dans le camping car et nous nous rendons à l'Alcazar. Résidence des rois espagnols pendant sept siècles, le palais reste utilisé par la famille royale à l'étage. Les Maures ont commencé sa construction en 844 et les souverains chrétiens qui suivirent prirent soin d'employer des artisans capables de conserver et perpétuer l'art mudéjar. Parmi les monarques qui y résidèrent, retenons Charles Quint qui y fit construire de luxueux appartements.

    Nous commençons par la visite intérieure de l'Alcazar: Salones de Carlos V; où tapisseries et azulejos ornent les appartements et la chapelle de Charles Quint. Puis nous découvrons les différents patios comme El Patio de las Doncellas, El Patio del Yeso et d'autres encore ainsi que le Salon des Ambassadeurs (de los Embajadores) et sa superbe coupole en bois gravé et doré.        

    ANDALOUSIE    

        

          

     ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  

       

    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE

       ANDALOUSIE             ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    Nous continuons la visite en extérieur à la découverte des jardins de l'Alcazar. Un véritable enchantement: orangers, palmiers, végétation verdoyante, bassins, fontaines, labyrinthe végétal, petits pavillons...La promenade dans ce beau mélange de couleurs et de styles: arabe, renaissance, moderne est très agréable. On y passerait des heures.   

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE            ANDALOUSIE             ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE     ANDALOUSIE

     

    Nous partons en milieu d'après-midi sur Grazalema qui fait partie des "Pueblos Blancos". Les villages blancs ont la particularité d'être perchés et parfois fortifiés car il fut un temps où habiter dans les plaines vous exposait au danger des razzias. Ce nom pour les désigner est tout simplement du à la couleur des façades de leurs maisons. Nous stationnons et faisons étape pour la soirée et la nuit sur le parking avant l'entrée du village. Il offre une belle vue sur celui-ci et nous pouvons atteindre le village à pied en toute sécurité sur un trottoir. https://www.park4night.com/lieu/29289//grazalema-a-372/spain/c%C3%A1diz#prettyPhoto

     

    Le soleil décline vite, nous faisons un petit tour sur la place principale du village puis pause apéro dans un bar avec du bon fromage de chèvre local.

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

         

    J8 samedi 28 décembre: matinée sur Grazalema puis trajet vers Ronda = 31 km  après midi sur Ronda

     

    Ce matin, on laisse l'adolescent dormir un peu, mon mari en profite pour aller faire un footing et nous ramène de belles photos avec des vautours (très nombreux dans les parages). La petite et moi explorons les environs. Nous avons aperçu des cochons sur un grand terrain pas loin du parking mais ils sont sur les hauteurs, difficile de bien les voir, jusqu'à ce qu'un villageois vienne avec des glands. Il siffle et les cochons se mettent aussitôt à courir et à converger vers lui, ils ont l'habitude du signal!

    ANDALOUSIE

      

        

    ANDALOUSIE

     

      ANDALOUSIE   

     

        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE 

     

    Ensuite, nous montons tous ensemble au village blanc. Il y a du monde sur la place mais dans les ruelles pavées, nous ne voyons que très peu d'âmes. C'est troublant, car les maisons sont bien habitées pourtant mais il règne un calme serein au sein du village. Les façades sont d'un blanc impeccable qui vous ferait presque mal aux yeux tellement qu'il est propre! Le village est charmant mais y vivre suppose d'avoir le pied agile et d'aimer grimper même avec ses courses car bon nombre de maisons ne sont pas accessibles en voiture. Pour avoir une belle vue sur le village, il faut marcher jusqu'à la dernière hauteur.

    ANDALOUSIE

      

     

    ANDALOUSIE

      

    ANDALOUSIE                      ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                      ANDALOUSIE

     

     

    Achat d'un excellent fromage et de miel à la boutique La Abuela Agustina. La propriétaire met un point d'honneur à vous expliquer la différence entre les fromages que vous goûtez, l'entreprise familiale a reçu de nombreux prix pour ses produits. Petit reportage en espagnol ici:   https://www.youtube.com/watch?v=q_EM08KxdSg

    Retour au parking pour la pause déjeuner avant de se mettre en route pour Ronda. Ce village nous a beaucoup plu. Le paysage est parsemé d'oliviers et de prés verts avec en toile de fond la sierra, c'est magnifique.

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    Le centre historique de Ronda est vraiment unique: bâti sur le rebord d'un plateau entaillé par un ravin: El Tajo, profond de 100m, c'est spectaculaire à voir. Avec une telle défense naturelle, la ville a été un des derniers bastions musulmans d'Andalousie. Les Chrétiens s'en emparèrent à la fin du XVème siècle et firent construire le Puente Nuevo au-dessus du Tajo au XVIIème. Le Pont Neuf relie la vieille ville, la cuidad, au quartier Mercadillo (où se trouve une des plus vieilles arènes d'Espagne) et aux quartiers modernes.

     

         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

    Etape à l'aire camping car de Ronda, 10 euros, 14 euros avec électricité. Plan de la ville disponible à l'accueil. Services en plus du plein+vidanges: karcher, aspirateur et vente bouteilles de gaz. Supermarché Mercadonia à 500m, quelques cafétérias et rôtisserie à proximité. Centre à une bonne vingtaine de minutes à pied.

    https://www.areasac.es/ronda/malaga/ronda-ciudad-ronda_6634_1_ap.html

    https://park4night.com/lieu/69726//ronda-7-calle-torero-francisco-romero/spain/m%C3%A1laga#.Xn-OV4hKhaQ

                

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

                ANDALOUSIE             ANDALOUSIEANDALOUSIE

     

    Ronda est très touristique et les rues commerçantes que nous remontons pour rejoindre l'aire sont bondées. Nous prenons un poulet rôti en chemin près de l'aire et un grand bocal d'olives très goûteuses à 2,50 euros seulement le kilo!

       

     

    J9 dimanche 29 décembre: trajet Ronda - Antequera = 87 km / randonnée au parc El Torcal - fin d'après midi & soirée sur Antequera

     

    Nous partons ce matin pour Antequera, nous traversons la ville sans nous y arrêter car nous montons vers le parc El Torcal. De beaux paysages se sont dévoilés depuis Ronda:

         ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE 

     

    La température est bien plus fraîche ici: 10° à midi. L'accès au parc est réglementé pendant les heures d'affluence. Il faut laisser son véhicule sur le parking prévu puis prendre une navette payante pour monter au parc. Si vous montez tôt le matin ou tard dans l'après midi, vous pouvez vous garer à l'entrée du parc (en voiture ou petit fourgon, en camping car c'est plus difficile je pense)http://www.torcaldeantequera.com/

    Un centre d'information vous indique les différents parcours que vous pouvez faire au sein du parc. Le parcours vert est court, accessible à tous les publics car facile, le parcours jaune est plus long mais sans grandes difficultés, le parcours rouge est plus difficile et peut se faire avec un guide. Nous choisissons le circuit jaune fait en deux petites heures. Les deux premiers parcours forment une boucle et se terminent au niveau du point de vue El Mirador las Ventanillas (derrière le centre d'information, accessible sans faire de randonnée) duquel on peut apercevoir Malaga par temps clair. C'est parti pour une randonnée parmi des formations karstiques impressionnantes. Le vent et la pluie ont façonné ces roches de nature calcaire.

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

     

    ANDALOUSIE          ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE      ANDALOUSIE

     

       ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

     

      

     

    Nous redescendons sur Antequera, c'est l'occasion d'avoir un super point de vue sur la ville fortifiée et l'imposante Alcazaba.

    ANDALOUSIE   

    ANDALOUSIE

      

    Après nous être garés à l'aire gratuite d'Antequera, nous rejoignons le centre historique et montons une ruelle en gradins afin d'atteindre l'Arco de los Gigantes, la place où se trouve la Collégiale Royale de Santa Maria La Mayor depuis laquelle nous avons un beau panorama de la ville. 

     

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

    https://www.areasac.es/antequera/malaga/antequera_3347_1_ap.html

    https://park4night.com/lieu/13989//antequera-calle-miguel-de-cervantes/spain/m%C3%A1laga#.XoDHdYgzZaQ

      

    ANDALOUSIE     ANDALOUSIE    ANDALOUSIE 

     

    ANDALOUSIE

     

    Retour en basse ville, sur la place Cozo Viejo, à la recherche d'un bar tapas dans le quartier. Nous en avons trouvé un qui nous a proposé des tapas bonnes et bien présentées avec un accueil chaleureux en prime: Arte de Tapas, calle Calzada.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

                                                                                    Patatas bravas, croquettes de jambon, crudités

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

    Houmous épicé et crudités                                 Chorizo, pommes et miel

     

    Nuit à l'aire. 

         

     

    J10 lundi 30 décembre: trajet Antequera - Grenade = 100 km  / demi journée sur Grenade

     

    Avant de quitter Antequera, mon mari s'est mis en tête de trouver l'usine qui fabrique les bonnes olives que nous avons achetées à la rôtisserie de Ronda... Donc, nous rentrons les coordonnées de l'entreprise Aceitunas Chicon Lebron et nous voilà dans une petite zone industrielle, devant un entrepôt fermé normalement en période de fêtes de fin d'année mais le portail est ouvert, il y a deux clients habituels donc le gardien qui habite là nous accueille aussi, il est très étonné de voir des touristes français en camping car venir jusqu'ici, on lui a dit qu'on venait de découvrir ces olives succulentes et qu'on ne pouvait pas repartir sans en ramener quelques bocaux. Il a bien rigolé. Nous repartons avec deux cartons de 6 kgs. Le prix du bocal d'un kilo? 1.80 euros!!  https://aceitunaschiconlebron.com/en/home/

     

    Après quelques courses, nous quittons Antequera à regret, la ville nous a bien plue. En route pour Grenade. Un incroyable bouchon nous accueille sur le périphérique, sûrement qu'un accident est responsable d'une telle congestion. Nous sortons, après beaucoup d'attente, au niveau d'un centre commercial, pour la pause déjeuner. Après une petite sieste du conducteur, nous décidons de nous rendre à l'Alhambra pour voir s'il n'y aurait pas des places remises en vente à la dernière minute (j'ai essayé de réserver des places 3 mois avant notre départ, en vain, complet!). Je dois dire que mon premier contact avec Grenade n'est pas tip top... L'Alhambra est un business bien rôdé, où la place de parking est à un tarif exorbitant, pas d'arrêt minute possible pour aller demander des renseignements. Il y a un monde fou. Les panneaux d'information affichent complet aujourd'hui et demain. Je pose une question à un employé qui me répond agacé que je n'ai qu'à lire le panneau devant la file qui nous indique un site internet à consulter à partir de 23h afin de voir si des places se libèrent. Nous reprenons le camping car, je sais pour avoir préparé le voyage, que nous n'allons pas séjourner dans  une aire sympa (puisqu'il y en a pas, une honte pour une si grande ville touristique) et que je n'ai repéré qu'un seul plan Park4Night qui a l'air de tenir la route...alors je croise les doigts. Nous le trouvons sans problème, il s'agit de places de parking le long d'un trottoir dans une zone résidentielle très calme. Il y a un fourgon et deux autres camping cars.

    https://www.park4night.com/lieu/30282//granada-26-calle-isla-de-la-gomera/spain/granada/Parking-jour-et-nuit#.XoDV8ogzZaQ

    Comme le dit un espagnol dans les commentaires: "el mejor aparcamiento que puedes encontrar en Granada sin volverte loco!" Avoir les coordonnées de ce spot nous a donc évité de devenir fous à chercher un endroit possible. Le lieu est sécurisant, calme de jour comme de nuit et on trouve un arrêt de tramway à une quinzaine de minutes à pied. Le camping car va donc rester en stationnaire et le tramway sera notre mode de transport pour visiter la ville.

    Nous prenons le tramway en fin d'après midi pour rejoindre le centre ville. Et nous nous contentons de voir l'Alhambra de loin perché sur la colline...(nous n'obtiendrons pas de places non plus par la suite). Vue depuis le Mirador de San Nicolas dans le quartier de l'Albaicin.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE

          ANDALOUSIE

     

     

    J11 mardi 31 décembre: journée sur Grenade

     

    Comme d'autres villes andalouses, Grenade est le reflet d'un mélange de cultures et d'influences dont l'empreinte a marqué la ville au grès des époques. La culture arabe y est encore bien présente avec de nombreuses petites boutiques de produits traditionnels orientaux (vaisselle, babouches, djellabas, lanternes, photophores...) dans certaines ruelles du quartier de la cathédrale: l'Alcaceiria qui font penser à un souk.

    ANDALOUSIE  ANDALOUSIE ANDALOUSIE

     

      

    Les ruelles commerçantes débordent sur le quartier de l'Albaicin et elles grouillent de monde, je leur préfère les petites rues qui grimpent et vous font découvrir de jolies petites places et de coquettes villas - les Carmenes- avec de beaux jardins que l'on peut parfois entrevoir au travers d'un portail entrouvert, de grilles ou lorsqu'on surplombe une terrasse.

    ANDALOUSIE                  ANDALOUSIE

                                                         Iglesia de SANTA ANA au Nord de la Plaza Nueva

     

    Nous redescendons ce dédale de ruelles pour faire une pause devant la cathédrale édifiée au XVIème siècle au centre de l'ancienne médina musulmane.

    ANDALOUSIE           ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                           ANDALOUSIE

                                                                                                 Entrée de la Chapelle Royale 

     

    Au fil de notre balade dans la ville, nous voyons aussi la Plaza Bib Rambla et sa fontaine de Los Gigantes et la Plaza Nueva où convergent tous les piétons. Des crèches temporaires ont été installées sous chapiteau. 

    ANDALOUSIE       ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE                        ANDALOUSIE

     

    Nous retournons à l'heure du goûter au camping car pour nous reposer avant de retourner dans le quartier Albaicin vers 18h30 au restaurant Los Jardines de Zoraya pour le dîner du réveillon et un spectacle flamenco. Bon repas et un spectacle de qualité. 

    https://www.jardinesdezoraya.com/

    ANDALOUSIE    

       ANDALOUSIE   ANDALOUSIE 

     

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    Retour en taxi au camping car.   

     

       

    J12 mercredi 01 janvier: trajet Grenade - Valence = 490 km

     

    Aujourd'hui, journée de trajet vers Valence. Soirée et nuit étape à El Saler (banlieue de Valence) à l'aire camping car La Marina, 12 euros (tarif plus élevé pendant la période de Las Fallas), accueil moyen, un grand parking sans charme mais aire pratique pour visiter Valence, arrêt de bus à 50 m. Plage à proximité et quelques commerces à une dizaine de minutes à pied. Il y a plusieurs aires sur la même avenue. Possibilité également de rallier Valence en vélo, piste cyclable en face de l'aire, compter une bonne quarantaine de minutes.

    https://www.park4night.com/lieu/15060//val%C3%A8ncia-556-carrera-del-riu/spain/valencia/Private-car-park-for-campers-?fbclid=IwAR3KA9RZKXeEBlcYO_kFXGCITlMGPAFgafCz4f-QT1C9gNOyl18A4RKYzXY#prettyPhoto

     

     

    J13 jeudi 02 janvier: journée sur Valence

     

    Nous prenons le bus pour passer la journée sur Valence. Connue pour sa culture intensive d'agrumes, de fruits et de légumes rendue possible grâce à un bon système d'irrigation hérité des Romains et des Maures, ainsi que pour sa fête Las Fallas (mois de mars), la troisième ville d'Espagne possède un joli centre-ville très animé qui vaut bien d'y passer la journée (et plus, il y a beaucoup de choses à visiter). Pour nous, c'est une étape agréable sur notre trajet retour. La plupart des monuments à voir sont accessibles à pied depuis la Plaza del Ayuntamiento, grande place rectangulaire dominée par l'Hôtel de Ville. Petit tour d'horizon de la ville en vrac:

     

    ANDALOUSIE ANDALOUSIE  ANDALOUSIE

    Torres de Serranos                   Le Miguelete, clocher de la Cathédrale sur la Plaza de la Reina

     

    ANDALOUSIE ANDALOUSIE                                                                                        

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE  

     Basilica de la Virgen de los Desamparados 

      

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

     

      

    ANDALOUSIE        ANDALOUSIE

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

                   El Mercado Central

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE

    La Poste et sa coupole                                                   La Gare

     

    ANDALOUSIE    ANDALOUSIE   

    Le Palau de la Musica, salle de concert 

     

    Nous terminons la journée par la visite du Musée de las Fallas où sont exposées des affiches et quelques créations épargnées pendant cette fête. D'immenses figures caricaturales en carton pâte appelées "ninots" sont consumées dans les flammes "fallas" la nuit du 19 mars pour célébrer la Saint Joseph. Pendant dix jours devant l'hôtel de ville a lieu un concert de pétards assourdissant: la "mascleta". C'est une fête espagnole très populaire. Mon mari y a assisté au début des années 2000 et avait adoré l'ambiance.

    ANDALOUSIE   ANDALOUSIE   ANDALOUSIE

    Ces "ninots" n'étaient qu'une petite partie de compositions immenses comme le montre la photo ci-dessous:

    ANDALOUSIE         ANDALOUSIE       ANDALOUSIE

     

     

    J14 vendredi 03 janvier: trajet Valence - Saillagouse = 471 km

    Etape au camping Le Cerdan pour saluer papi et mamie dans leur mobile home.

     

    J15 samedi 04 janvier: trajet Saillagouse - Gers = 240 km

     

     

    ANDALOUSIE

     

     


    votre commentaire
  • AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Ainsa est un coup de coeur, une ville où j'aime revenir (j'y suis allée 8 fois), que je prends plaisir à redécouvrir le temps d'un gros weekend avant la grosse période estivale. Peut-être parce qu'il s'agit de ma première destination hors France quand j'ai commencé ce mode de voyage? Un fourgon bricolé en 2000, nous dormions au plus près du lac à l'époque où il était accessible depuis toutes les rives (et pas seulement en bord et contrebas de la route comme aujourd'hui).

    AINSA

       AINSA

     

     Située dans la province de Huesca en Espagne à 65 km au sud de Saint Lary Soulan (65), la commune d'Ainsa-Sobrarbe (son nom complet) se divise en deux entités: la vieille ville médiévale perchée, nonchalante et la ville nouvelle en contrebas, dynamique, carrefour de nombreux sports et activités. Pour y accéder en venant de Saint Lary, on emprunte le tunnel d'Aragnouet-Bielsa.

    AINSA

     

     

     

     

    AINSA

     

     

     

     

    Pour se loger, il y a le camping Ainsa proche de la ville (15 minutes à pied), bon accueil, emplacements ombragés possibles, bar (boissons et glaces bon marché, l'Espagne c'est top aussi pour ça!), restaurant (bonnes grillades) et piscine l'été. Ce camping est ouvert de mai à fin septembre. https://www.campingainsa.com/

    AINSA

    Il est possible de dormir sur le parking qui se trouve derrière les remparts de la vieille ville. Le parking est payant le jour mais pas la nuit. J'ai interrogé deux camping caristes qui venaient d'y passer la nuit sans problème fin mai 2019. Il est référencé dans Park4Night https://park4night.com/lieu/8508//a%C3%ADnsa-calle-de-abajo/spain/huesca#prettyPhoto . Attention toutefois en haute-saison, peut-être que le stationnement de nuit n'est plus autorisé. Pour visiter la vieille ville, c'est le parking le plus près.

    Nous avons dormi une fois (mois d'avril) sur le parking en bout de pont, en face du jardin d'enfants/école. Il est également indiqué sur Park4Night https://park4night.com/lieu/25307//a%C3%ADnsa-1-calle-r%C3%ADo-cinca/spain/huesca/Parking-jour-et-nuit#prettyPhoto Ce parking est franchement moche mais aux portes de la ville et peu bruyant malgré le bord de route, il permet d'y passer la journée puis d'y dormir avant de poursuivre son itinéraire. Il est facile à repérer car il y a toujours un fourgon ou camping car garé. Il est bien situé, il permet de se garer facilement et gratuitement et de rejoindre la ville à pied en quelques minutes (bars, restos, boutiques). Si vous avez de jeunes enfants qui se lèvent tôt et qui ne peuvent rester dans le camping car (expérience :), traversez la route, vous avez des toboggans puis si vous contournez l'école et longez la rivière, vous trouverez d'autres jeux sur l'herbe.  

     

    Que faire / voir à Ainsa?

    La vieille ville est très jolie: ruelles pavées, maisons en pierre aux façades impeccablement entretenues et bien fleuries, tour carrée, cloître, large Plaza Mayor dominée par les remparts qui vous offrent un beau point de vue sur la Pena Montanesa, elle est classée parmi les plus beaux sites d'Espagne.

    AINSAAINSA

     

    AINSA  AINSA  AINSA

     

    AINSA  AINSA     AINSA

     

    Il reste quelques remparts qui permettent d'avoir une belle vue sur la Plaza Mayor et sur la Pena Montanesa, dont la silhouette omniprésente aux allures de forteresse nous est devenue familière au fil des séjours.

     

    AINSA

      

    AINSA
      

    AINSA

     
    Un Office de Tourisme se trouve au pied des remparts (il y en a un autre dans la ville basse) où vous pourrez vous procurer la carte des nombreux circuits de VTT par exemple. Il y a aussi sur ce site un petit musée ludo-éducatif sur la faune environnante et plus particulièrement les oiseaux et notamment l'emblème des Pyrénées aragonaises: le Gypaète barbu qui se nomme el quebrantahuesos en espagnol ("celui qui casse les os" car le Gypaète fait partie des vautours). A la fin de la visite, on peut voir quelques oiseaux recueillis blessés qui ne peuvent pas réintégrer la vie sauvage.

    AINSA

     

     

     

    AINSA

      

     

    La ville moderne quant à elle n'a pas d'intérêt particulier si ce n'est d'y trouver des bars, restaurants, petits supermarchés et boutiques (vêtements de sport/randonnée, produits artisanaux). Mon mari ne manque pas de nous mener à la "Panaderia Juste", petite boulangerie qui ne paie pas de mine mais artisanale, pour y acheter des croquants aux amandes.

    AINSA

     

    Il y a de jolis petits villages en pierre à découvrir ainsi que plusieurs ermitages et monastères autour d'Ainsà. De nombreuses randonnées s'offrent au choix des bons marcheurs dont la fameuse Pena Montanesa depuis le monastère San Victorian (11 km, prévoir 6 / 7h) que nous finirons bien par faire...

    Le tout petit village de Pueyo de Araguas, où de nombreuses maisons ont été rénovées et sont proposées aux locations de tourisme, est un bel exemple de village typique de cette partie de l'Aragon.

    AINSA

     

         AINSAAINSA 

     

    Au-dessus de ce village, un chemin menant à un petit ermitage (Santa Engracia) a été repéré par mon mari lors de son footing. Nous y sommes retournés en famille en fin d'après-midi avec le camping car.                           

    AINSA

       

     
      

     

    AINSA

     

     

    AINSA

     

    AINSA

      AINSA

     

    AINSA

    et toujours la Pena Montanesa en toile de fond

    AINSA  

    AINSA

     

    Nous redescendons ensuite rejoindre notre camping car que nous reprenons sur une petite route jusqu'au monastère San Victorian (visite de l'intérieur possible).

    AINSA

              AINSA

    AINSAAINSA

    AINSA

     

    AINSA

    Plusieurs points de départ de randonnées sont proposés depuis le monastère. Dès le mois de mai, il peut faire très chaud à Ainsa et alentours, il faut en tenir compte et choisir les horaires les mieux appropriés pour les balades et visites.

    Pour se rafraîchir, rien de mieux qu'une baignade dans le lac de Mediano, non loin de la ville d'Ainsa. Il s'agit d'une retenue d'eau artificielle sur le cours de la rivière Cinca qui alimente une centrale hydroélectrique depuis 1973. Pour ce faire, cinq villages ont été noyés, celui de Mediano par exemple dont le clocher de l'église résiste et émerge de temps à autre (véritable curiosité que certains touristes approchent en kayak). L'été, le niveau du lac baisse par endroits énormément.

    AINSA

     

    AINSA

      AINSA

        

    AINSA

     

    Attention, paysage aride, peu de végétation et peu d'arbres.

    AINSA

     

    L'eau du lac est bonne, on y entre facilement en été (à moins d'être très frileux ou non habitué aux lacs). Mettre les pieds dans la boue peut rebuter au début mais il suffit de vite se mettre à nager :)

    La plupart du temps, nous nous baignons dans la retenue (Embalse de Mediano) près du clocher du village englouti. En août 2019, nous avons découvert un spot à l'embouchure du Rio Cinca, méandre du lac où nous avons pu nous baigner (attention forts courants l'été lorsque le niveau d'eau a baissé, il faut rester là où on a pied) ainsi qu'une randonnée sympa à faire El Congosto de Entremon. Lieu de départ de plusieurs randonnées, on peut se garer en bord de route pour les voitures et le long d'un chemin qui mène à un champ (et autour du champ) pour les fourgons et camping cars.

    L'étoile rouge du haut indique l'endroit où nous avons l'habitude de nous baigner, l'étoile en dessous indique le lieu de baignade près de la randonnée à flanc de canyon El Congosto de Entremon (explications et photos plus bas). La flèche Usted està aqui indique le lieu où nous avons pu stationner et où des camping cars passent la nuit. 

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    Plus précisément: depuis Ainsa, il faut prendre la route A-138 en direction de Barbastro. A 18km, vous trouverez le Meson de Liguërre d'où part la route vers la Vallée de la Fueva. Après les trois premiers kilomètres (sans entrer dans le village de Liguërre de Cinca), vous arriverez au pont sur le barrage El Grado (et là vous verrez le spot pour se garer/bivouaquer).

     

    La randonnée El Congosto de Entremon ne présente pas de difficulté particulière (le dénivelé est faible) si ce n'est quelques passages plus étroits avec des câbles pour se tenir et un court passage avec des marches en fer mais rien de bien méchant (j'ai le vertige et nous étions avec notre fille de 4 ans; tout s'est bien passé). A certains endroits, le sentier est fait de pierres, je recommande donc de porter des chaussures de rando pour ne pas glisser. La vue depuis le sentier sur le défilé de l'Entremon et la rivière Cinca est d'emblée magnifique. Le sentier mène jusqu'au barrage je pense mais nous nous sommes arrêtés avant (car cela montait raide ensuite). Comptez 2h aller retour.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    La rando démarre depuis la route en contrebas près du pont.Au niveau du champ vert au fond à gauche de la photo, vous pouvez voir les toits blancs des camping cars installés dont le nôtre.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)               AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA) AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    C'est beaucoup moins impressionnant qu'il n'y paraît ! (le court passage avec les marches)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Nous nous sommes arrêtés à ce niveau:

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Je termine la première partie de mon article avec une touche fleurie, un régal visuel... Voilà quelques photos d'un champ de coquelicots découvert au mois de mai. Nous l'avions aperçu depuis les remparts de la vieille ville d'Ainsa. Sur le parking derrière les remparts (celui dont je parle au début de l'article), des panneaux indiquent des balades notamment la Pista del Solano, Cruz cubierto. Au fond du parking, suivez la petite route bordée de champs, vous trouverez un autel avec une croix, continuez un moment jusqu'à ce que vous aperceviez un pré rouge!

    AINSA  

    AINSA

    AINSA

     

    AINSA

     

     

       AINSA

    AINSA

      

    AINSA

     

    AINSA

     

    AINSA

     

    AINSA

     

     

     

    AINSA

    AINSA  

    AINSA

    AINSA

     

    Pour poursuivre votre voyage en Aragon à partir d'Ainsa, vous pouvez aller plus au sud vers la Sierra de Guara: Alquezar... vous rendre à Torla pour profiter du parc national d'Ordessa et du Mont Perdu ou encore vous diriger plus à l'ouest sur la Hoya de Huesca du côté de Loarre et voir les étranges formations géologiques Los Riglos de Mallos (voir article Itinéraire en Aragon). 

     

    Mais pour la deuxième partie de cet article, je vais m'intéresser uniquement à Torla, ville de départ pour se rendre au Parc National d'Ordesa.

     

    Que faire / voir à Torla?

    Cette petite ville aragonaise située au Nord de la Vallée d'Ordesa est le point du chute pour se rendre dans le Parc National d'Ordesa et du Mont Perdu. Elle est très jolie avec ses ruelles et façades en pierres brunes typiques de cette partie de l'Espagne. Vous y trouverez des supérettes, bars, restaurants, boutiques vendant des souvenirs et des articles de sport/accessoires pour la montagne.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

               AINSA & TORLA (PARC ORDESA)           AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)             AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Le village vu depuis le parking de l'Office de Tourisme du Parc d'Ordesa / parking des bus-navettes l'été. La grande falaise/montagne visible sur la droite est le Mondarruego.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    Nous avons logé en août 2019 au camping Rio Ara: emplacement sur l'herbe, vue sur la montagne, petite épicerie et bar, commodités très propres. Il est surtout très bien situé: le village est accessible à pied en 10 minutes par un chemin piéton (qui grimpe) et la rivière Ara est à 3 minutes du camping coolhttp://www.campingrioaraordesa.com/es/inicio

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Flâner dans le village est bien agréable mais le clou du spectacle ici c'est la nature, l'intérêt d'un séjour à Torla c'est donc de se rendre au Parc National d'Ordesa-Monte Perdido pour s'y balader, y randonner. Il y a des parcours pour tous les niveaux et envies de marche, je vais vous en présenter deux; un familial et un pour randonneurs aguerris. Ce que j'aime dans ce parc c'est qu'il est boisé (de nombreuses portions de sentiers sont donc ombragées, appréciable l'été), et traversé par la rivière Ara. Au mois de juillet et août, il n'est pas possible de se rendre dans le parc avec son propre véhicule. Cette interdiction est tout à fait logique car la route est étroite et l'affluence de véhicules l'été multiplierait les risques d'accidents et augmenterait les rejets de gaz d'échappement. Un système de navettes a donc été mis en place au départ de Torla, des bus se relaient dès 6h du matin (tous les quarts d'heure à partir de 8h) jusqu'à tard dans la journée, cela côute 4.50 euros par personne aller-retour. Les bus sont pleins ce qui montre bien la forte fréquentation du parc, d'où la nécessité de cette organisation, mais fort heureusement sur place, nous n'empruntons pas tous les mêmes sentiers et pas au même rythme...

    Tout d'abord, je vais vous présenter une randonnée populaire du parc: la Cola de Caballo (la Queue de cheval) qui ne présente pas de difficultés particulières (très peu de dénivelé, sentiers larges sur presque toute la randonnée, bien balisée) si ce n'est sa longueur: 17,5 km AR, à prendre en compte avec de jeunes enfants. L'itinéraire commence dans la prairie d'Ordesa, près des arrêts de bus et se poursuit sur le GR11. Le parcours est très intéressant car il y a plusieurs cascades et miradors depuis lesquels les observer: la cascade de la Cueva et de l'Estrecho, on marche longtemps sur une piste dans la forêt de pins et de hêtres, jusqu'à arriver aux Grados de Saoso; belles chutes d'eau en gradins. La fin de la randonnée vous mène au Cirque de Saoso et sa cascade "la Queue de Cheval" dans une grande prairie de montagne, fleurie encore au mois d'août. Le retour se fait sur le même sentier.

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

      

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)       AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)        AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

     ci-dessous LOS GRADOS DE SAOSO

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

                 AINSA & TORLA (PARC ORDESA)          AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)                AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    J'ai beaucoup aimé cette randonnée cool et j'ai été surprise du débit des cascades l'été, je m'attendais à voir juste un mince filet d'eau! Je la conseille vivement aux familles, vous ne serez pas déçus. 

    Mes "hommes" (mon mari et mes deux fils, 17 et 15 ans) ont fait une autre randonnée dans le parc d'Ordesa, plus difficile: le Cirque de Carriata et le Pic de Mondarruego, un parcours de haute montagne qui s'adresse aux randonneurs aguerris (sentier étroit à flanc de montagne, pierrier, crête). Les plus sportifs peuvent même partir depuis la France au Col des Tentes dans les Hautes Pyrénées et passer par la Brèche de Roland! tongue 

    Dans les hauteurs du Parc d'Ordesa, ils ont vu plein d'isards (peu farouches et plutôt curieux) et d'Edelweiss. La randonnée n'est pas de tout repos mais les yeux en prennent plein la vue. 

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)   AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)                       AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)  AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)        AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

                                                  Le Doigt de la Fausse Brèche de Roland

      

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)      AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    Voilà, ce reportage sur Ainsa et Torla est terminé. Je pense que je pourrais l'enrichir dans les prochaines années car je pense que je n'en ai pas terminé avec ces fabuleux lieux.

     

    AINSA & TORLA (PARC ORDESA)

     

    http://ekladata.com/7c2aPwLkM8oRMcFq-wzmjJNOlb4.gif

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/


    6 commentaires
  •  

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     été 2018, découverte de l'Ouest de la Slovénie:

    Vallée de la rivière Socà: Kobarid & gorges de Tolmin - Vallée de la Vipava: Stanjel & les grottes de Skocjan - Côte Adriatique: Izola, Piran & Koper - Grottes de Postojna & château de Predjama - Ljubljana capitale slovène -  les alpages Velika Planina - Parc National Triglav - Lacs de Bled & de Bohinj - Gorges de Vintgar - Kransjka Gora

     

    Récapitulatif étapes et nuitées ici:

    Télécharger « Circuit définitif Slovénie 2018.pdf »

     

    Depuis un bref passage en Slovénie en 2013 alors que nous nous rendions en Croatie, nous avions envie de visiter ce pays verdoyant. Nous y voici 5 ans plus tard pour un circuit qui nous a fait voir l'essentiel de l'Ouest du pays. Pour choisir les villes et sites à visiter et établir ensuite l'itinéraire, j'ai consulté le Guide Lonely Planet de 2013 (seul guide touristique que j'ai trouvé sur ce pays, pas de Guide Michelin sur la Slovénie, quel dommage!), et les deux blogs suivants: Partir où.com https://www.partirou.com/slovenie/ensemble/ et Slovénie Secrète dans lequel un journaliste français résidant à Ljubljana livre ses coups de coeur et de bonnes astuces pour profiter des plus beaux sites slovènes http://slovenie-secrete.fr/  Pour l'hébergement, recherche thématique sur Google, recherche sur Park4Night, visite des sites web des campings... La Slovénie n'est pas une destination que l'on trouve facilement sur les blogs de camping caristes, ce pays est moins populaire que la Croatie à l'est par exemple, et pourtant...

    Cet article raconte nos étapes & nos visites. Vous trouverez les détails concernant l'hébergement (campings, aires, bivouacs, tarifs et photos) dans l'article " Aires & campings".

     

    J1 Samedi 28 juillet: trajet Gers - Alessandria, Italie = 873 km

     

    Nous faisons la même étape que lors de notre départ pour la Croatie. Long trajet de notre domicile jusqu'en Italie où nous arrivons toutefois pas trop tard, vers 17h car nous sommes partis à 4h45. Nous nous garons à l'aire gratuite d'Alessandria. Il fait chaud, nous buvons un coup en terrasse d'une pizzéria qui ne paie pas de mine. L'accueil est très bon, mon mari me dit d'aller consulter la carte, le serveur me dit que l'on peut s'installer à l'intérieur pour dîner maintenant (il est 18h45...). Pourquoi pas? et bien ce fut une bonne surprise, les pizzas sont bonnes et bon marché et heureusement que nous avons pris une table tôt car beaucoup de clients sont arrivés par la suite et certains ont même du attendre qu'une table se libère... La pizzéria a une bonne réputation dans la ville semble t'il.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Petite marche digestive vite interrompue par une nuée de moustiques très voraces!

     

    J2 Dimanche 29 juillet: trajet Alessandria, Italie - Kobarid, Slovénie = 498 km

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Arrivée en Slovénie à midi. Première étape: Kobarid à 20 km environ de la frontière italienne. Nous déjeunons au camping Trnovo (dans le village du même nom au-dessus de Kobarid) où j'ai réservé deux nuits afin de se poser un peu après avoir passé deux jours à rouler. Après la sieste, nous longeons la belle rivière Socà en bord de camping dans laquelle plusieurs groupes font du rafting. L'eau de la Socà est telle que sur les photos touristiques vues au préalable sur internet: limpide, bleu turquoise clair. Les enfants ne résistent pas à l'envie de s'y baigner, l'aîné (le moins frileux et le plus téméraire) plonge et ressort vite... elle est bien froide! Les deux autres ne se tremperont que les jambes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nuit au camping Trnovo.

     

    Slovénie: région Primorska, Vallée de la Socà

     

    J3 Lundi 30 juillet: KOBARID

     

    Nous préparons le pique-nique et nous nous rendons sur Kobarid afin de faire le chemin historique de la ville, souvenir à ciel ouvert de la bataille de Kobarid de 1917. Le chemin fait 5km mais il faut compter 3 heures voire plus pour le faire car il y a plusieurs points / arrêts intéressants et car il longe à moment donné la rivière Socà et vous mène jusqu'à la cascade Kozjak près de laquelle il fait bon de faire une pause.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Départ de l'Office de tourisme, nous montons vers l'église Saint Antoine sur une petite route ponctuée de sculptures représentant le chemin de croix du Christ. Nous arrivons ensuite à l'église dans laquelle se trouve l'ossuaire italien inauguré en 1938 par Mussolini, les restes de 7000 soldats italiens morts au front pendant la Première Guerre Mondiale y reposent. Sur le chemin, nous grimpons tout d'abord sur la Colline de Tonoc sur laquelle des habitations ont été installées de l'Antiquité jusqu'au Moyen âge.  Nous trouvons ensuite les vestiges de tranchées et structures militaires qui constituaient la ligne de défense italienne pendant le conflit. Le sentier nous mène ensuite le long de la magnifique rivière Socà dont nous passons d'une rive à l'autre par un pont suspendu de 52m de long. Je vous rassure, cela ne fait pas peur, la passerelle de bois est large, il faut juste ne pas trop sauter dessus ...

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)      

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Nous poursuivons jusqu'à la cascade Kozjak (15 m de haut) où des gens se baignent. Elle est précédée par de nombreux cairns (tas de pierres empilées que l'on voit pour baliser un chemin normalement) disposés au bord de l'eau. C'est sympa, cela crée un décor particulier, très zen. Nous nous trempons les pieds dans la rivière mais sommes obligés de ne pas trop traîner car l'orage gronde.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Petite averse fugace en fin de parcours avant de rejoindre le Pont Napoléon qui marque la fin du chemin historique.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

       

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une superbe balade / rando. Retour sur la ville à pied par la route avec un arrêt à la terrasse d'un café pour notre première Lasko (bière slovène). L'orage a viré de bord, tant mieux.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)     Récit du voyage (itinéraire & visites)                 Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Nuit au camping Trnovo.

     

     

    J4 Mardi 31 juillet: TOLMIN

    Aujourd'hui en route pour Tolmin, enfin en route... la ville ne se trouve qu'à 9km de Kobarid. Nous avons prévu les gorges de Tolmin (Tolminska Korita) le matin et la visite de l'église commémorative du Saint Esprit Javorca l'après-midi. Ces deux sites ne figurent pas dans le guide Lonely Planet (la 1ère edition de 2014 en tout cas), ce qui est très surprenant car ils sont très intéressants.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Tarif juillet/août: adultes = 6 euros, enfants 6/14 ans = 3 euros

    Navettes de Tolmin aux grottes toutes les heures de 10 à 16h - 1 euro à partir de 10 ans

     

    Les Gorges de Tolmin sont certes moins connues que celles de Vintgar près de Bled mais elles valent le coup d'oeil. Canyons étroits, eau cristalline, sentiers escarpés, la balade -la plupart du temps ombragée et dans une végétation luxuriante- est très agréable. C'est magnifique, émerveillement garanti.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)         

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Ci-dessous:

    1) La Tête de l'Ours (Medvedova Glava) est le nom donné à un pont naturel formé d'un grand rocher qui s'est inséré entre les deux parois du canyon de la rivière Zadlascica. Les habitants ont vu dans la forme de ce rocher recouvert de mousse, la tête d'un ours poilu, d'où le nom.

    2) Le Pont du Diable (Hudicev Most) impressionne vu d'en bas mais en fait c'est un nom assez fréquent pour désigner les ponts qui passent au-dessus de ravins étroits en Slovénie! Ce pont construit tout d'abord en bois au début du siècle dernier puis en acier bien plus tard, a même été élargi pour permettre le passage des attelages de chevaux et même une petite Fiat y est passée en 1966!

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

              Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    L'après-midi, visite de l'église commémorative du Saint Esprit Javorca, construite et décorée par les soldats autrichiens en hommage à leurs pairs morts sur le front dans la vallée de la Socà. En juillet/août, une navette transporte les touristes de Tolmin jusqu'à Javorca mais une seule fois par jour seulement, à 10h40 (et redescente sur la ville à 13h30). L'horaire étant passé, nous prenons une longue pause méridienne sur le parking près du centre sportif du village en contrebas des gorges (en Slovénie, même dans les touts petits villages, il y a un terrain de sport et une aire de jeux (souvent un terrain de basket, ça change du foot... on comprend mieux comment la Slovénie a été championne de l'Eurobasket en 2017!) Déjeuner puis séance toboggan pour ma fille et basket pour les garçons avant de reprendre le camping car pour monter sur Javorca. La dernière portion de route est une piste de 7km. Pas d'interdiction ou de recommandations particulières et pourtant... je la déconseille vivement! Elle devrait être interdite aux camping cars et gros fourgons... Il y a de nombreux passages étroits avec impossibilité de croiser un autre véhicule.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)        

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    J'en ai eu des sueurs froides, mais alors très froides... et pourtant je suis habituée aux pistes, mon mari en a déjà emprunté quelques unes, il s'en sort très bien mais sur ce coup là, heureusement que la chance a été avec nous! Nous n'avons croisé que 3 véhicules en montant, dont les conducteurs ont été extra et très bons pour les manoeuvres (ce qui n'est pas toujours le cas!). Aucun véhicule sur le retour, ouf!!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Tarifs: adultes = 4 euros - 7/18 ans = 2 euros - famille: 10 euros

    Soulagés d'arriver sur le parking, nous grimpons jusqu'à l'église. Pendant la Première Guerre Mondiale, la vallée et l'alpage étaient à l'abri des bombardements et constituaient l'arrière-pays des troupes austro-hongroises. L'église est un sanctuaire dédié aux soldats austro-hongrois qui périrent sur les champs de bataille et du front de la Socà entre 1914 et 1917, soit 2564 noms inscrits sur les murs intérieurs de l'église. La muraille et la partie inférieure de l'édifice ont été construites en pierre, la partie supérieure quant à elle a été construite en bois de mélèze. A l'extérieur, les murs sont ornés d'une vingtaine de blasons des pays et régions qui constituaient l'Empire Austro-Hongrois, par exemple: l'Autriche, la Hongrie, le Tryrol, Trieste, la Croatie, La Bosnie, la Tchéquie...

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    La couleur dominante à l'intérieur de l'église est le bleu avec des ornements dorés et blancs. De chaque côté de l'autel, un grand ange est peint. Les plaques en chêne sur lesquelles sont inscrites le nom des défunts combattants ont été réalisées à partir de caisses à munitions.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)         Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    En arrière-plan de l'église se dresse une petite chaîne de montagnes entre Tolmin et Bohinj.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    La fin de journée est placée sous le signe de l'orage. Nous nous rendons sur 2 endroits signalés comme lieux possibles pour dormir sur Park4Night. Le premier, derrière le cimetière ne nous plaît pas car il y a des objets, du plastique entreposés et un panneau interdisant le stationnement des camping cars (ce spot ne devrait donc pas être répertorié sur le site, je mettrai un avis négatif). Le deuxième, un parking d'un hôtel abandonné, a accueilli un festival de musique et tous les stands n'étaient pas pliés et il restait quelques festivaliers pas très frais...

    Finalement, nuit bivouac en contrebas d'un petit village, au bord d'une rivière une dizaine de kilomètres après Tolmin en direction de Branik. Orage et averses sur le début de soirée.

     

    Région du Karst, Vallée viticole de La Vipava

    J5 Mercredi 01 août: Tolmin - BRANIK = 57 km puis STANJEL = 6.5 km et
    Grottes de SKOCJAN à 35 km

     

    Nous quittons la vallée de la belle rivière Socà pour entrer sur les terres viticoles du pays. Nous roulons jusqu'à Branik, petite ville dominée par la tour de la forteresse du XIIIème siècle; le château Rihemberk. Court arrêt au pied de la forteresse, fermée et dont nous ne pouvons pas faire le tour par l'extérieur. Sans grand intérêt, honnêtement, nous aurions pu passer notre chemin. Nous continuons sur Stanjel, petit village médiéval sympa bien que ce ne soit pas non plus un arrêt incontournable. Lorsque le guide Lonely Planet parle de son château et "ses magnifiques jardins Ferrari", euh... c'est à se demander si les auteurs ont déjà vu d'autres jardins... c'est un avis très exagéré! Nous arpentons les rues du village sous une bonne chaleur. Les habitants ont à coeur de soigner leur palier (fleurs, petits nains de jardins et fantaisies) afin de rendre le village médiéval coquet. Nous achetons du miel en libre service avant de retourner au camping car pour la pause déjeuner.

     

    Branik

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

     

         

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

    Jardins Ferrari de Stanjel

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Achat de miel et de cartes postales en libre service(on met l'argent dans un pot vide)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     
      

       Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Une couronne de fleurs séchées est présente sur presque toutes les maisons du village

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

         Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous filons ensuite sur le site des grottes de Skocjan à une trentaine de kilomètres de Stanjel.

     

    Tarifs circuit classique: adultes= 20 euros - enfants = 10 euros - étudiants = 16 euros

    http://www.park-skocjanske-jame.si/fr

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Inscrites au Patrimoine Mondial de l'Humanité, les grottes de Skocjan sera une des expériences fortes de notre séjour. Ce réseau souterrain de 146m de haut (le plus grand d'Europe), composé d'immenses salles (nommées la Grotte Silencieuse, la Grotte Bruyante dans laquelle on entend le bourdonnement de la rivière, la Grande Salle...) creusées par la rivière Reka est juste SPECTACULAIRE. Rien à voir avec les grottes que j'ai pu visiter jusqu'à présent. Pas de photos prises à l'intérieur. Sur le billet d'entrée, vous pouvez voir le pont de Cerkevnik que l'on emprunte pendant la visite et ses 45m de haut... Si vous visitez cette grotte, à la fin de la visite au niveau de la sortie, ne prenez pas l'ascenseur qui vous ramène sur l'accueil mais prenez le chemin à flanc de roche sur la gauche pour avoir des vues sur la gorge où la rivière Reka entame son parcours souterrain. Il faudra compter quelques marches supplémentaires... (en plus des 500 déjà gravies dans la grotte!)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

        Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Une bonne glace pour nous remettre de toutes ces marches avant de quitter le site en quête d'un endroit pour la soirée et la nuit. Nous nous rendons 10 km plus loin sur Divaca sur le site des petites grottes du même nom (plan Park4Night). Dîner barbecue, soirée et nuit au calme, tranquilles. Nuit bivouac Divaca.

     

    Côte Adriatique

     J6 Jeudi 02 août: Divaca - IZOLA 38 km

    En route pour la côte adriatique où nous allons séjourner à l'aire de camping car d'Izola. Située près d'une plage, nous en profitons pour nous détendre toute la journée après avoir fait quelques courses au Spar (à 10 minutes en vélo). Il n'y a pas de plage de sable en Slovénie, une plage est un accès à la mer, souvent une dalle de béton et des échelles. Le soir, nous nous rendons sur le port d'Izola, facilement accessible à pied depuis l'aire. Souvent considérée comme la ville côtière qui a le moins d'intérêt si ce n'est d'y loger, Izola a toutefois du charme avec son  style vénitien, ses ruelles médiévales et un front de mer sympa et animé (bars, restaurants, marché artisanal, aire de jeux).

    Nuit à l'aire d'Izola.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    J7 Vendredi 03 août: PIRAN

    Aujourd'hui nous enfourchons nos vélos et prenons la piste cyclable de bonne heure pour nous rendre sur Piran avant que la grosse chaleur ne commence. Izola est une bonne base pour se rendre sur Piran et Koper en vélo, il y a de nombreuses voies cyclables à l'écart des routes (plan disponible à l'Office de Tourisme). Il est interdit de circuler dans Piran, aussi tous les véhicules doivent se garer sur un grand parking payant avant l'entrée de la ville. Nous passons par Portoroz, station balnéaire que je n'imaginais pas comme ça: hôtels de luxe, limousines, plage aménagée, petit port de plaisance...

    Nous arrivons à 9h, la place Tartinijev (Tartini, nom d'un musicien, compositeur italien du XVII / XVIII ème siècle) est très calme. Notre première photo sera pour la maison vénitienne, palais typiquement vénitien du XVème siècle avec sa loggia, son balcon et ses fenêtres gothiques. Toutes les façades ici rappellent la splendeur et l'influence de Venise dont la ville dépendit pendant cinq siècles à partir du XIIIème. Ce fut une période prospère pour Piran et ses salins. Ce n'est qu'après la Seconde Guerre Mondiale que Piran est passée sous l'administration yougoslave. Dans les villes slovènes de Koper, Izola et Piran, la langue italienne est reconnue comme langue officielle au même titre que le slovène et la communauté italienne a conservé des droits spéciaux reconnus par la Constitution.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Nous prenons de la hauteur pour avoir un beau point de vue sur la ville. Nous suivons pour cela les conseils du site Slovénie secrète: à partir du parking Arze, nous montons jusqu'au site des Remparts de Piran.  Pour 2 euros par personne, nous arpentons ces vestiges, et admirons Piran depuis les tours crénelées restées intactes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous redescendons et flânons dans les petites ruelles de la ville avant de faire une pause à la terrasse d'un bar en bord de quai.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Midi sonne, nous cherchons et trouvons vite le restaurant Sarajevo 84, toujours d'après les conseils de Slovénie Secrète. Nous avons choisi cette adresse pour goûter à la cuisine des Balkans notamment les cevapcici (petits rouleaux de viande hâchée et grillée) et éviter de manger dans un restaurant "piège à touriste". Nous n'avons pas été déçus mais avons bien trop mangé! En fait, au lieu de choisir des plats à la carte, nous avons choisi, par habitude comme nous le faisons en France, le menu proposé. La serveuse a fait une drôle de tête. Il y avait beaucoup de plats indiqués, je vérifie donc en anglais qu'il s'agit bien du choix pour l'entrée et plat principal. Non, on vous sert tous les plats me répond-t-elle. Sans plus d'explications, j'en conclus que ces plats seront servis en petite quantité... que nenni!! Nous avons eu une assiette de charcuteries avec petits pains bosniaques et fromage crémeux (dont le Kajmak) + une tourte bosniaque fourrée au fromage + du chou farci à la viande + (non, non ce n'est pas fini!!) une grosse assiette de cevapcici servis dans un grand pain + une pomme au four avec chantilly. Tout était très bon mais nous avons bien cru exploser winktongue, en plus nous avons fait en sorte de manger le maximum afin de ne pas les vexer... Un menu pour deux personnes aurait bien suffit. Par la suite en Slovénie, on a plus jamais osé prendre de menu!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

           Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Bonne adresse (au Tomšičeva ulica 43), possibilité de manger en terrasse. Mais prenez un plat à la carte! Vous trouverez également un restaurant Sarajevo 84 à Ljubljana et Koper.

    http://www.sarajevo84.si/kje-smo/

    Nous décidons d'aller nous baigner (histoire de voir si on flotte encore!) parce-que marcher ce n'est pas possible! 

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     
     

     

     

     

     

     

    Après la pause baignade et sieste pour certains, nous découvrons de nouvelles petites rues, faisons une pause à la terrasse d'un café pour boire la bière slovène Lasko avant de reprendre nos vélos et de retourner à Izola.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

       Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit à l'aire d'Izola.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Anecdote: mais pourquoi y-a t'il écrit Zlatorog sur les bouteilles de la bière Lasko? et pourquoi le symbole de la marque est un chamois?

    Cela fait référence à une légende slovène.. Sur le Mont Triglav vivait un chamois aux cornes d'or qui gardait un trésor. Il se nommait Zlatorog. Il vivait paisiblement parmi les Dames Blanches, des bonnes fées qui veillaient sur les beaux pâturages de la vallée. La fille d'un aubergiste fut courtisée par un riche marchand vénitien de passage, aussi la mère de celle-ci, afin de se débarrasser de l'amoureux de sa fille, un jeune villageois brave mais pauvre, lui lança un défi. Le jeune homme devait voler l'or de Zlatorog caché sous le mont Bogatin et gardé par un serpent à plusieurs têtes... à défaut d'y réussir, il devait prouver la force de son amour en ramenant des roses du Triglav mais c'était l'hiver... Enhardi par l'enjeu et la jalousie, le jeune garçon escalada la montagne pour trouver Zlatorog. Fin chasseur, il parvint à le mettre en joue et le blessa. Le sang qui coulait de la blessure du chamois fit fondre la neige et donna naissance à une rose magique du Triglav. Zlatorog en mordit quelques pétales pour se soigner. L'or des cornes du chamois revigoré aveuglait le jeune villageois, des roses poussèrent en nombre soulevant sur leur passage le jeune homme qui finit par tomber dans une gorge. Zlatorog, furieux contre les hommes, dévasta tout dans la vallée des lacs du Triglav et quitta l'endroit avec les Dames Blanches. La jeune fille, quant à elle, attendit en vain le retour de son amoureux. A la fonte des neiges, la rivière Soca charria le corps du jeune homme, une rose du Triglav à la main... L'histoire est apparue en pleine période de romantisme dans la gazette de Ljubljana en 1868

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)                  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    J8 Samedi 04 août: KOPER

     Aujourd'hui nous reprenons nos vélos, direction Koper. Une grande partie du trajet longe la mer, c'est agréable. Ici il y a une voie pour les vélos, une voie pour les piétons, c'est appréciable. Nous avons choisi de passer une journée sur Koper car nous voulions faire une ville de la côte plus authentique, moins touristique. C'est une grosse ville (à l'échelle slovène) avec 47 000 habitants. De loin depuis le piste cyclable, nous voyons le port industriel et le campanile de la cathédrale avec toujours le rappel du style gothique vénitien avec l'influence aussi du la Renaissance. Koper a une importante communauté italienne et d'ailleurs les panneaux sont écrits dans les deux langues, italien et slovène. Les italiens appellent la ville Capodistria. Nous commençons par flâner dans un vide grenier en face des quais que nous longeons ensuite pour voir les containers et immenses bâteaux de transport ou de croisière, puis nous déambulons dans le centre historique. La Place de Tito (Titov Trg) avec sa loggia tout en arcades qui abrite une galerie au premier étage et un café au rez de chaussée, le palais prétorien du XVème siècle, résidence de l'hôtel de ville et de l'office de tourisme, et la cathédrale de l'Assomption dont le campanile, tour de 36m, est surnommée la Tour de la ville.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

        Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nous parcourons ensuite des rues adjacentes, bordées de commerces comme Zupanciceva Ulica et Cevljarska Ulica. D'autres rues sont parées de belles façades colorées.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

               

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)      Récit du voyage (itinéraire & visites)          Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    A ne pas manquer la place Preseren (Presernov Trg) avec la fontaine Da Ponte edifiée par la riche famille italienne du même nom en 1666. La référence à ce nom de famille se trouve dans la forme même de la fontaine en forme de pont.

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     et la Place Carpaccio (Carpacciev Trg) du nom d'un peintre vénitien qui aurait vécu et travaillé à Koper au XVème siècle. L'imposante Taverna servait d'entrepôt pour le commerce du sel.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur les conseils du site Slovénie Secrète, nous avons déjeuné à la pizzéria Atrij (Čevljarska ulica 8) qui propose de bonnes pizzas et pâtes à de supers prix. Le restaurant ne se rattrape même pas sur le prix des boissons, une bonne adresse pour les familles avec en plus en terrasse plein de jeux pour les jeunes enfants (puzzles, figurines...).

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Strudel à la pomme

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     Nuit à l'aire d'Izola.

     

     J9 Dimanche 05 août: Koper - Grottes POSTOJNA = 59.5 km Château PREDJAMA

     Nous quittons la côte pour visiter une autre grotte: Postojna (Postojnska Jama). J'avais réservé et payé à l'avance les billets en ligne pour la visite de 10h mais nous avons dormi ce matin et ne sommes pas arrivés à temps pour cet horaire. Cela n'a posé aucun problème, l'employée de la billetterie m'a edité des entrées pour la visite de 14h et nous avons pu nous installer tranquillement à l'aire de camping car qui se trouve à 100m du site.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

      https://www.postojnska-jama.eu/fr/decouvrez-le-parc/

     

     

    La visite de cette grotte ne fait pas du tout doublon avec celle des grottes de Skocjan car elles sont très différentes. Le site de Postojna est très visité, en saison, nous étions vraiment de très nombreux touristes mais une fois à l'intérieur, nous avons pu découvrir les salles et les galeries à notre rythme. Le site est très bien organisé, la municipalité ne lésine pas sur le nombre d'employés, dont beaucoup de jeunes, pour nous accueillir et nous renseigner. Il y a une grande cafétéria, un restaurant, une boutique, et des salles d'exposition. Nous avons pris la formule complète combinée avec la visite du château Predjama et qui donne accès à la grotte bien sûr mais aussi aux différentes expositions et au vivarium (observation d'animaux cavernicoles). La visite de la grotte dure 1h30 et couvre 5.7km de réseau souterrain, l'originalité étant que 4km soient parcourus à bord d'un train électrique et s'engouffrer à une bonne vitesse dans des tunnels aux roches sculptées, c'est assez impressionnant. La visite à pied est riche en découverte. Je vous fais grâce des détails sur les différentes concrétions, stalagmites et consoeurs (pour la bonne raison que je n'en retiens jamais plus de la moitié...), pour simplement vous donner les symboles de la grotte: le Brillant, stalagmite de couleur blanc cristal et le protée anguillard, sorte de salamandre aux allures d'anguille, découvert avec effroi par des habitants à la fin du XVIIème siècle qui pensaient qu'il s'agissait d'un bébé dragon... Depuis l'animal a vu sa côte de popularité remonter, sujet d'études scientifiques bien sûr, il est également aujourd'hui décliné sous forme mercantile: peluche, carte postale, magnet...

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

      

                                         Le Protée, photo du site internet de la grotte

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

                                                  

    Après les différentes visites à Postojna, nous avons pris la navette pour nous rendre au château de Predjama, à 9km. Le château détient le record Guinness du plus grand château-grotte du monde. Encastré dans sa falaise de 123m de haut, le château-forteresse est connu pour l'histoire d'Erasme Lueger noble qui volait aux riches pour donner aux pauvres, qui prit le parti des Hongrois pendant les guerres qui les opposèrent aux Autrichiens et continuait ses opérations en toute impunité. Ceux-ci finirent par assiéger le château en 1484 mais Predjama semblait imprenable, pire Erasme, se jouait de ses ennemis allant jusqu'à déverser sur eux une pluie de cerises pour prouver que les habitants et lui ne manquaient de rien. Comment faisait-il pour s'approvisionner en nourriture? Il utilisait un passage secret caché derrière la paroi rocheuse du château et pouvait ainsi se rendre dans la campagne. Malheureusement, il fut trahi par un domestique et l'armée autrichienne, après un signal donné par le traître, tira un boulet de canon alors qu'il était au petit coin dans un angle vulnérable du château... à la mi-juillet, le tournoi d'Erasme est organisé au château avec duels, joutes et tir-à-l'arc.

    La grotte sur laquelle le château est bâti peut se visiter.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)          Récit du voyage (itinéraire & visites)            Récit du voyage (itinéraire & visites)

        

    Nuit à l'aire de camping car de Postojna.

     

    La capitale Slovène

    J10 Lundi 06 août: Postojna - LJUBLJANA = 53 km

     

    Aujourd'hui nous découvrons la capitale slovène: Ljubljana, la plus grande ville du pays (272 554 habitants) qui est considérée comme une des capitales les plus vertes et agréables à vivre d'Europe. La circulation dans le centre-ville est très restreinte et s'y balader est donc sympa. Nous avions prévus d'y passer deux jours mais finalement une journée suffit pour voir l'essentiel du centre (hors musées ou visite particulières donc). Nous nous sommes garés au parking du Parc Tivoli (GPS: N 46°3'35.2754 E 14°29'51''), idéalement placé pour atteindre facilement le centre à pied (entrez dans le parc, marchez jusqu'à l'exposition en plein air de photos puis empruntez le tunnel piéton sur la gauche, vous arrivez devant la Galerie Nationale, continuez tout droit). Certains camping caristes y passent la nuit (je n'ai pas vu de panneau d'interdiction), cependant l'Office de Tourisme me l'a déconseillé et m'a donné la brochure des camper stops (voir article Aires & Campings). Attention, une aire indiquée sur park4Night semble ne plus exister (51 Parmova Ulica), une famille française (rencontrée à Izola) s'y est rendue, l'aire est désaffectée et l'endroit est glauque. Pour la journée, le parking Tivoli est très bien et bon marché. Comme plusieurs camping caristes avant moi (lecture de blogs), je n'ai rien compris aux tarifs affichés et j'ai payé 3.60 euros pour....6 h de stationnement!

    Nous commençons la visite de la ville par la place Preseren (Presernov Trg) appelée ainsi en hommage au plus grand poète slovène France Preseren (XIXè siècle) qui a écrit l'hymne national. La place est facilement identifiable grâce à la couleur ocre de l'église de style baroque italien Sainte Marie de l'Annonciation. Autre joli bâtiment, la Maison Hauptmann de 1873, un des rares édifices à avoir été épargné par le tremblement de terre de Ljubljana (des dégâts mais l'immeuble a tenu bon). Racheté ensuite par le commerçant Adolf Hauptmann, la maison a été rénovée dans un style art nouveau viennois. Toujours au niveau de cette place, nous empruntons le triple pont (Tromostovje), une particularité architecturale de la capitale. Conçu autour d’un pont historique de pierre construit en 1842, il a été ensuite complété en 1931 de deux pont latéraux par l’architecte Jože Plečnik.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    ci-dessous: la maison Hauptmann

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nous prenons ensuite de la hauteur pour avoir une vue sur la ville. Nous grimpons le long de la ruelle Reber pour rejoindre le château.

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Vue sur la place du Congrès (Kongressni Trg)

     

    Direction ensuite l'Office de Tourisme, place Vodnikov Trg pour se faire conseiller un restaurant  bon rapport/qualité prix pour une famille car les rues qui longent la rivière Ljubljanica sont pleines de terrasses de bars et de restaurants aux tarifs "centre ville, touristes". On nous conseille la pizzéria Foculus sur Gregorciceva Ulica. Super accueil, salle originale et de très bonnes pizzas pas chères. https://foculus.si/

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Pizza enfant en forme de tête d'ourson                         Pizza mexicaine grand format

     

    Près de l'Office de tourisme se trouvait le marché et non loin le Pont des Dragons, l'un des symboles de la ville qui nous a déçu. On s'attendait à autre chose. Les statues de dragons n'ont rien d'exceptionnel. Ce pont est en fait important dans l'histoire de la capitale dans la mesure où il s'agit du premier pont de béton armé de Slovénie et l'un des plus grand ponts de ce genre construit en Europe au tout début du XXème siècle.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Après le repas, nous flânons dans les rues de part et d'autres de la Ljubljanica, au gré de nos envies et des nombreux ponts de la ville, sans suivre un parcours particulier.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Ci-contre Le Pont des Cordonniers (Cevljarski Most), très large, conçu en 1930 par l'architecte de la ville Plecnik comme une grande terrasse à balustrades. Il remplace le pont d'origine construit en bois et occupé par les ateliers de cordonniers.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

                                                  La cathédrale Saint Nicolas

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Sur les conseils du site Slovénie Secrète, nous sommes allés dans la rue Krizevnica Ulica, jolie charmante ruelle fleurie dans laquelle des artistes ont élu domicile, très peu fréquentée par les touristes.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Retour au parking du parc Tivoli et décision de ne pas rester sur Ljubljana mais de monter sur les alpages pour voir le site de Velika Planina à 49km. Nuit bivouac juste en dessous du premier village des alpages.

     

    Anecdote: un tremblement de terre à Ljubljana?!

    Et oui! Les tremblements de terre sont assez fréquents en Slovénie. En 1895, un tremblement a détruit 10% de la capitale slovène. Des tremblements ont eu lieu à proximité de Ljubljana en 1982, 1990, 1998 (4.9 de magnitude sur 9 sur l'échelle de Richter). D'autres régions ont été touchées comme Bovec et ses environs en juillet 2004, endommageant de nombreux bâtiments et maisons, précipitant le départ de touristes et décourageant d'autres à venir.

     

    Insolite: la fontaine Obrazi ("des visages") du sculpteur Jokov Brdar

    A une centaine de mètres après le triple Pont se trouve un étroit passage (Ključavničarska ulica) dans lequel coule une fontaine le long de pavés recouverts de têtes en bronze un peu flippantes. L'obscurité de l'étroite ruelle accentue le malaise crée par cette multitude de visages aux  expressions crispées, gisant au sol, comme des têtes coupées... Et que dire de la main qui surmonte la fontaine? Quelle est la signification de tout ceci? Mystère...

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    J11 Mardi 07 août: VELIKA PLANINA

     

    Comme nous avons dormi près du "village" Velika Planina le long de la piste, nous n'avons pas besoin de prendre le téléphérique depuis la vallée. Nous sommes garés en face du chemin en forêt balisé pour y accéder mais mon mari ayant effectué son jogging matinal par ce sentier raide, nous préférons monter par la piste et nous redescendrons par la forêt. Ce site vaut vraiment le détour et on doit y consacrer une demi-journée voire une journée si on veut prendre son temps et pique niquer dans les pâturages. Coup de coeur unanime de la famille. Sur cet immense alpage se répartissent des cabanes de bergers traditionnelles. Une seule cabane est d'origine (début XXème siècle), les autres ayant été réduites en cendres lors de la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui, même s'il y a encore quelques vaches, la plupart des cabanes sont occupées l'été par les Slovènes comme maison de vacances. Il y a quelques touches modernes comme des panneaux solaires ou des cabanes plus grandes et confortables, mais dans l'ensemble la simplicité d'origine est respectée. Le paysage est magnifique, apaisant et les cabanes se fondent bien dans ce décor.

    Il fait chaud mais dès que le vent se lève, il faut mettre une petite veste. Nous voulions goûter et acheter du fromage mais nous n'avons trouvé que quelques familles qui proposaient du lait aigre avec de la bouillie de sarrasin...

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

       

     Récit du voyage (itinéraire & visites)           Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Bar-restaurant sympa dans les alpages, qui n'exagère pas sur les prix, le Zeleni Rob.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)


                        Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Petit cabanon en bois près du restaurant: vente de glaces et de yaourts artisanaux délicieux. 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

        

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

       

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

                  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    En fin d'après-midi, nous descendons sur Kamnik, joli petite ville à 11km. Soirée et nuit au camping Resnik.

     

    Haute Carniole

    J12 Mercredi 08  août: Kamnik- BOHINJ = 71 km

    Galère ce matin avec de gros bouchons oh une vingtaine de kilomètres avant d'arriver au lac de Bled qui est le gros spot touristique de Slovénie, la carte postale du pays (nous le ferons dans quelques jours). Nous avons péniblement rejoint le lac de Bohinj. Nous voulions loger dans le camping Zlatorog près du lac, complet. Le camping Danica à Bohinj est également complet. Deux campings seulement sur ce genre de site très touristique, c'est léger! Nous avons perdu du temps avant de nous installer sur une aire qui ne nous a pas semblé terrible au premier abord (du gravier grossier sur les emplacements, pas du tout d'ombre et la chaleur était accablante à 13h) mais au moins on y laisse le camping car et on part tranquille en vélo pour rejoindre le lac en empruntant un beau circuit. Car à l'approche du lac le stationnement est payant partout, le moindre carré d'herbe est transformé en parking payant et il est très difficile de trouver une place pour un gros véhicule. Après une pause déjeuner tardive bien méritée, nous enfourchons nos VTT et rejoignons le camping Danica, point de départ de la piste cyclable pour rejoindre le lac. Plate la plupart du temps, elle nous fait longer la rivière, traverser de belles prairies, voir quelques beaux chalets, bref, une alternative très agréable à la route encombrée en direction du lac. Baignade dans le lac en fin d'après midi, l'eau est fraîche mais nous y entrons assez vite.

    La jolie gare de Bohinj près de l'aire camping car

    Récit du voyage (itinéraire & visites)                            Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

           Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

                    UNE BELLE RUCHE
     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nuit à l'aire de camping car de Bohinj.

     

    J13 Jeudi 09 août: BOHINJ

    Ce matin nous retournons sur la piste cyclable qui mène au lac mais nous nous arrêtons avant an bord de rivière pour pique niquer et nous baigner. Nous revenons à l'aire vers 16h30 et la quittons à 17h en ne payant que 24h (nous étions arrivés la veille à 13h). J'avais dit à l'employée de l'aire que nous allions partir dans l'après-midi et je lui ai demandé s'il était possible de ne payer que la demi-journée, elle a refusé et nous a dit que pour 4h de plus c'était pas grave, sympa.

    Pour rejoindre le plateau de Pokljuka, point de départ de la randonnée du Triglav , nous évitons un nouveau passage par Bled en empruntant petite route de montagne et piste. Nous passons par Rudno Polje et ses jolis prés verts, séchoirs à foin et chalets de bois.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Les hommes (mon mari et nos deux fils) partent demain pour l'ascension du mont Triglav sur 2 jours avec nuit dans un refuge. Laura et moi resterons au camping car sur le plateau.

    Nuit bivouac au plateau de Pokljuka.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    J14 Vendredi 10 août: POKLJUKA - Randonnée ascension du MONT TRIGLAV

     Lever à 4h30 ce matin pour les hommes pour commencer la randonnée qui les mènera demain au Mont Triglav. Ils mettront 5h pour rejoindre le refuge Dom Planika Triglavom à 2401m d'altitude. Ils ont choisi le parcours qui part du stade de Biathlon Pokljuka car il se fait en 2 jours alors qu'il faut compter 3 jours depuis le lac de Bohinj.

    Le Mont Triglav ("Trois Têtes", les premiers Slaves pensaient que la montagne abritait un monstre à 3 têtes qui régnait sur le ciel, la terre et les enfers) culmine à 2864 m. Sous le règne des Habsbourgs, tout Slovène qui se respectait considérait le "pélerinage" au Triglav comme la confirmation de son identité. Tradition toujours actuelle puisqu'un Slovène doit effectuer l'ascension au moins une fois dans sa vie.

    L'itinéraire balisé les conduit sous le Visevnik (2050m) et au col du Studor (1892m). Pause déjeuner au niveau du premier refuge Vodnikov Dom na Velem Polju et poursuite de la marche jusqu'au refuge réservé le Dom Planika. Des chamois ont été aperçus et de belles fleurs ont été vues le long du sentier avec la découverte un peu à l'écart de la petite plante à fleurs blanches étoilées: les légendaires Edelweiss si difficiles à trouver (les chanceux!)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)
     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Autour du refuge, en attendant l'heure du dîner

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nuit au refuge Dom Planika pour le randonneurs. Nuit bivouac dans le camping car sur le plateau de Pokljuka pour ma fille et moi.

     

    J15 Samedi 11  août: POKLJUKA - Randonnée ascension du MONT TRIGLAV Retour

    Ce matin les hommes se sont à nouveau levés aux aurores pour l'ascension du Triglav: 1h30 pour la montée le long des crêtes avec pitons et câbles pour s'aider, 1h pour redescendre du sommet puis encore 4h pour me rejoindre sur le plateau.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    LE SOMMET

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Le temps se gâte dans l'après-midi, les garçons auront juste le temps de redescendre avant l'arrivée des averses. Nous rejoignons Bohinj pour dormir à l'aire. Dîner au restaurant de l'hôtel Tripic, très bon: pizzas pour les enfants, plat de viandes et légumes à partager pour les parents.

    Nuit à l'aire de Bohinj.

     

    J16 Dimanche 12  août: LAC DE BLED

    Nous quittons l'aire de Bohinj pour rejoindre Bled à 16km. Le lac de Bled, c'est le décor carte postale de la Slovénie avec une église érigée sur un îlot, un château médiéval perché sur une falaise, le tout les pieds dans une eau cristalline bleu-vert avec les Alpes juliennes et les montagnes Karavanke en toile de fond. Aussi, nous ne sommes pas seuls à vouloir nous baigner tout en profitant du panorama... Même chose qu'autour du lac de Bohinj: la moindre surface qui peut faire office de place de parking est payante. Inutile de resquiller, les amendes sont généreusement distribuées... (même à des endroits où il n'y a pas de panneaux d'interdiction, apparemment, c'est implicite: on ne se gare pas librement). J'avais repéré un parking au niveau de la gare sur Park4Night, finalement, nous décidons de nous garer au plus près du lac pour 15 euros la journée (ce tarif s'applique quel que soit la durée du stationnement. En ce qui nous concerne, nous l'avons bien amorti, voir article hébergement). Il y a du monde, beaucoup de circulation, nous n'avons pas envie de galérer pour gratter quelques euros.

    Afin de photographier au mieux le lac, comme le conseille le site Slovénie Secrète, nous commençons la matinée par l'ascension de la colline Ojstrica et Mala Osojnica, cette dernière permettant de s'élever à 685m au-dessus du lac... La montée est donc abrupte sur un sentier mal entretenu (glissant). Une honte pour la municipalité qui aurait largement les moyens avec l'argent récolté des parkings de sécuriser ce sentier (empierrage, passerelles de bois), j'ai rarement vu ça en montagne sur un lieu si touristique. La vue offerte à mi-chemin est déjà très belle et bien sûr tout en haut, c'est magique.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

    ah oui là, un petit aménagement s'est avéré nécessaire!

     

    Retour au camping car pour la pause déjeuner, une bande d'herbe le long du véhicule nous permet de sortir la table et les chaises à l'ombre en plus, c'est bien agréable. Retour au bord du lac où nous avons passé l'après-midi à buller et à nous baigner.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Vous l'aurez deviné au travers des quelques lignes écrites plus haut, j'ai trouvé un côté agaçant à Bled. Je comprends tout à fait la nécessité de réguler le trafic et le parking des véhicules mais de là à pratiquer des tarifs exorbitants sans aucune logique (il faut voir comment les employés municipaux faisaient garer certains véhicules... pas un centimètre n'est perdu tant pis pour la sécurité!). La ville s'engraisse facilement. A cela s'ajoute les prix excessifs des commerces et des services et la surpopulation l'été...bref, cela ne donne pas envie d'y séjourner en famille (pour une lune de miel dans un hôtel de luxe, le site s'y prête).

    Nuit sur le parking.

     

    J17 Lundi 13 août: GORGES DE VINTGAR puis trajet vers KRANSJKA GORA = 34 km

     

    Départ ce matin très tôt afin d'être sur le site des Gorges de Vintgar à l'ouverture. Les gorges se découvrent sur d'étroits sentiers et passerelles de bois aménagées le long de la rivière. Par rapport à Tolmin, la rivière est ici beaucoup plus tumultueuse. Une belle cascade vient clore le parcours de 1.8km. Il faut emprunter le même sentier pour le trajet retour d'où l'absolue nécessité d'éviter les heures d'affluence en haute saison (10h-16h). Nous avons pu marcher et nous arrêter tranquillement à l'aller, sur le retour, nous croisions déjà du monde et lorsque nous sommes sortis du site, il y avait une longue file de gens... minimum une heure de queue pour certains!

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Tarifs: adultes 5 euros - étudiants: 4 euros - enfants 6/15 ans: 2.50 euros - jeunes enfants: 0.80 euros

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

      Récit du voyage (itinéraire & visites)     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

       Récit du voyage (itinéraire & visites)         Récit du voyage (itinéraire & visites)


     

    Après la visite en fin de matinée, nous partons pour Kransjka Gora. Petit arrêt au Mercator local pour le ravitaillement avant de monter à l'aire située à côté du centre sportif de saut à ski Planica. Pause déjeuner et après-midi détente à l'aire.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

      Récit du voyage (itinéraire & visites)        Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Bonhomme de neige dans la salle d'entraînement couverte du centre sportif de Planica

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)   

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit à l'aire Planica de Kranjska Gora.

     

    J18 Mardi 14 août: trajet KRANSJKA GORA - BRENNER AUTRICHE = 280 km

     

    Nous pensions passer la journée et une autre nuit à Kransjka Gora pour faire une randonnée mais il a plu toute la nuit et le temps est toujours à la pluie dans la matinée. Nous décidons alors de quitter la Slovénie plus tôt que prévu et d'entamer le trajet retour par le tyrol autrichien. Le temps reste maussade à légèrement pluvieux. Cette région reste toutefois très belle.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

    Récit du voyage (itinéraire & visites) 

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)       Récit du voyage (itinéraire & visites)Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)           Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  Récit du voyage (itinéraire & visites)

     Arrivée en fin d'après-midi à Brenner, ville frontière Italie-Autriche. Un petit tour dans le centre commercial (Benner Outlet: prix de magasins d'usine). Dîner dans une petite pizzéria-kebab sympathique au nom improbable Route 66!

    Photo internet, site Pema Group

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Nuit sur le grand parking à l'entrée de la ville.

     

    Autriche

    J19 Mercredi 15 août: visite d' INNSBRUCK = 37 km

    Nuit tranquille bien que le parking soit en bord de route. Nous roulons jusqu'à Innsbrück où nous allons passer une journée-étape. D'après les indications trouvées sur Park4Night, nous trouvons facilement le parking du centre culturel Hafen dans le quartier Innrain. Une promenade agréable aménagée le long de la rivière nous conduit jusqu'au centre-ville, c'est parfait. Il a plus cette nuit encore mais le ciel s'éclaircit. Tous les commerces -à l'exception des boutiques vendant gadgets et souvenirs- sont fermés en ce jour férié. La ville est cependant bien fréquentée et les familles autrichiennes sont de sortie, certaines personnes ont revêtu pour l'occasion l'habit traditionnel tyrolien. Nous nous baladons le long de la Maria-Theresien Strasse, la grande avenue qui nous mène au coeur de la ville historique: Arc de Triomphe, colonne Sainte Anne, la Maison Helbling, d'autres belles façades et bien sûr, l'emblématique Toit d'Or (toiture d'un balcon d'apparat avec plus de 2600 bardeaux de cuivre dorés, vestige du faste de l'empire Maximilien 1er au XVIème siècle).

    Récit du voyage (itinéraire & visites)       Récit du voyage (itinéraire & visites)            Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     Récit du voyage (itinéraire & visites) 

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites) Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)  

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Pause déjeuner sur un marché gourmand de plein air. Saucisses traditionnelles et bières bien sûr, mais aussi saumon grillé et quelques étals de nourriture française (fromage, nougats...). C'est très sympa.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)                   Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

    Strudel à la pomme

        Récit du voyage (itinéraire & visites)   Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Promenade digestive le long de la rivière Inn (littéralement Innsbrück veut dire "pont sur l'Inn"). La capitale du Tyrol nous a donné l'impression d'être une ville où il fait bon vivre (à condition de ne pas craindre le froid l'hiver), pistes cyclables (et stations de lavage pur vélos gratuites ainsi que des bornes d'outillage!), petits parcs bien aménagés pour les enfants, piétons respectés... Une "grande" ville à échelle humaine.

     

    Récit du voyage (itinéraire & visites)     Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

      L'eau est trouble en raison des orages de la veille. J'adore ces façades colorées.

    Récit du voyage (itinéraire & visites)

     

    Nuit au camping Riffler à Landeck.

     

    J20 Jeudi 16 août:  trajet Innsbrück - Annecy = 605 km

     

    J21 Vendredi 17 août: trajet Annecy - domicile Gers = 678 km

     

     Bilan:

    Beau pays, bon accueil. De beaux sites naturels pour tous les goûts car variés: montagne, lacs, rivières, océan, grottes. Des villes et villages qui ont du charme et qui sont dépaysants. Une capitale accessible et facile à visiter. Le coût de la vie est raisonnable.

    Budget:

    TRANSPORT: total = 1024.05 euros   3393.50 km effectués

    Route: autoroutes = 242.80 euros + tunnel Autriche = 10 euros

    Vignettes: Slovénie = 30 euros + Autriche = 9 euros + Suisse = 37.38 euros
     

    Carburant: 694.87 euros

    TOURISME - VISITES: total = 263.40 euros

    Gorges de Tolmin = 21 euros    Eglise Javorca = 10 euros   Grottes de Skocjan = 60 euros

    Grotte de Postojna + Vivarium + Expositions + Château de Predjama = 155.10 euros

    Gorges de Vintgar = 17.30 euros

    HEBERGEMENT - total = 382.64 euros

    Aires camping car 7 nuits: 114.64 euros

    Campings 4 nuits: 153.40 euros

    Refuge randonnée Triglav: 38 euros (nuit+dîner+petit déjeuner), 3 personnes soit 114 euros

    PARKING - Total = 28.60 euros

    Bled: journée+nuit = 15 euros

    Ljubljana, parking Tivoli = 3.60 euros

    Innsbrück, Autriche = 10 euros

    TOTAL = 1698.69 euros hors nourriture et dépenses personnelles

    Slovénie:

    Carburant: moins cher qu'en France la plupart du temps

    Courses: viande, fruits et légumes moins chers (en grande surface)

    Restaurants/Pizzérias/Bars: prix moins élevés qu'en France

    Campings: plutôt chers

    Gavarnie

     

    J'ai crée en janvier 2018 un groupe sur Facebook "voyages en camping car" afin que les camping caristes puissent échanger expériences, conseils, bilans, photos. Abonnez-vous!

    Hautes-Pyrénées: où dormir

    https://www.facebook.com/groups/2059515840990634/about/

     

     

     

     

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires